Sinndar nous a quittés

Élevage / 26.11.2018

Sinndar nous a quittés

Entré au haras en 2001, Sinndar (Grand Lodge) a officié au haras de Son Altesse l’Aga Khan jusqu’en 2016 avant de rejoindre le haras du Lion pour ses deux dernières années de monte. Il s’est éteint paisiblement à l’âge de 21ans. Il a été le premier pur-sang de l’histoire à réussir le triplé Derby d’Epsom, Derby irlandais et Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1). Il compte aussi une victoire dans le Prix Niel (Gr2) à 3ans. À 2ans, Sinndar avait remporté les Aga Khan Studs National Stakes (Gr1) au Curragh.  Johnny Murtagh, avait déclaré après sa victoire dans l’Arc devant Egyptband, Volvoreta et Montjeu : « Aucun cheval ne peut le dépasser. Il a la vitesse, la tenue et un coeur énorme. C’est le meilleur cheval. Un vrai champion. » Son entraîneur John Oxx avait déclaré : « C’est un fantastique cheval et un digne vainqueur de l’Arc en cet an 2000. Il a placé la barre haute pour ses successeurs et je suis sûr qu’en 2099, on écrira encore à son propos. Ce fut un compétiteur exceptionnel. »

Au haras. Sinndar a donné des chevaux de Gr1 en plat mais aussi en obstacles. En effet, il est le père Shawanda (Prix Vermeille et Irish Oaks), Shareta (2e du Prix de l’Arc de Triomphe, 3e du Prix Vermeille à 3ans, 1ère des Yorkshire Oaks et du Prix Vermeille à 4ans) et Rosanara (Prix Marcel Boussac, 2e du Prix de Diane) mais aussi de Youmzain (Preis von Europa, trois fois deuxième de l’Arc). En obstacles, il a produit Mandali (Grande Course de Haies d’Auteuil) et Diakali (Prix Alain du Breil). Sinndar est devenu un père de mères reconnu, grâce à Trading Leather, fille de Night Visit (Sinndar) et gagnante de l’Irish Derby. Il est aussi le père de Louvain (Sinndar), la mère de Flotilla (Mizzen Mast), gagnante de la Breeders' Cup Juvenile Fillies Turf et de la Poule d’Essai des Pouliches…

Retrouvez ce soir dans Jour de Galop notre hommage à ce champion