TATTERSALLS DECEMBER FOAL - Le nombre de foals à 500.000 Gns ou plus a presque triplé

International / 30.11.2018

TATTERSALLS DECEMBER FOAL - Le nombre de foals à 500.000 Gns ou plus a presque triplé

TATTERSALLS DECEMBER FOAL

Le nombre de foals à 500.000 Gns ou plus a presque triplé

Imad Al Sagar et Saleh Al Homaizi, les propriétaires d’Authorized (Montjeu) et de Decorated Knight (Galileo), ont choisi le ring de Tattersalls pour dissoudre la copropriété de la propre sœur de ce dernier. La pouliche a attiré les convoitises, dont celle de Newsells Park Stud et du courtier Hugo Lascelles. Mais c’est finalement Tony Nerves qui a posé l’enchère gagnante à 1,7 million de Gns. C’est le prix le plus élevé pour un foal à Tattersalls depuis 2002, année où une sœur par Giant’s Causeway (Storm Cat) de Galileo avait été achetée 1,8 million par le Live Oak Plantation. Elle est devenue ensuite gagnante de Gr1 aux États-Unis sous le nom de My Typhoon. Tony Nerves a expliqué ce qui venait de se passer sur le ring : « Elle a été achetée par Imad Al Sagar. L’autre propriétaire Saleh Al Homaizi voulait se désengager de certains sujets. De son côté, Imad a décidé de la garder. » La mère de la pouliche, Pearling (Storm Cat) passera sur le ring pleine de Galileo ce mardi et c’est aussi le cas de sa fille de 4ans Ambrosia (Frankel), qui porte un petit ou une petite Siyouni. Pearling avait coûté aux deux associés 1,3 million en 2011.

Godolphin fort sur Dubawi. Godolphin a décidé d’ajouter à sa collection deux Dubawi supplémentaires, une pouliche et un poulain. La femelle, une demi-sœur du lauréat de Gr1 Best of Days (Azamour), a été adjugée à 725.000 Gns. Le mâle, propre frère du très prometteur 3ans Ghaiyyath et demi-frère de la lauréate de Gr1 Zhukova (Fastnet Rock) a coûté 700.000 Gns. La pouliche est élevée par Gerhard Schoeningh qui avait acheté la mère, Baisse (High Chaparral), sur les conseils de Crispin de Moubray. La poulinière, pleine de Nathaniel (Galileo), est stationnée chez Fittocks Stud, le haras de Sara et Luca Cumani qui a présenté la foal.

Une Frankel pour Juddmonte. Le crack Frankel (Galileo) n’a pas besoin de soutien commercial. Mais son propriétaire et éleveur le Prince Abdullah s’est quand même offert une de ses filles. On ne sait pas si le facteur décisif pour l’achat à 700.000 Gns fut le modèle, le pedigree (la mère Divine, par Dark Angel, est gagnante de Gr3) ou la date de naissance. La belle pouliche est en effet née le même jour (le 11 février) que son père. Pour le même prix, le courtier Hugo Lascelles a acheté une autre Frankel, issue de la gagnante du Prix d’Aumale (Gr3) Middle Club (Fantastic Light). Elle remonte à la souche allemande des Anna, qui a brillé cette année dans le 1.000 Guinées avec Billesdon Brook (Champs Élysées).

Sea the Stars très prisé. Les indicateurs ont dépassé ceux de 2017, même sans l’aide du top price. Sur le coup de 19 h, huit foals ont été adjugés à plus de 500.000 Gns, alors que l’année dernière, ils n’étaient que trois. Le quatrième grand de la cour des étalons est sans doute Sea the Stars (Cape Cross). Il était abondamment représenté lors de cette vacation et ses produits se sont bien vendus. Son top price est une pouliche par la gagnante de Gr3 et placée de Gr1 Princess Noor (Holy Roman Emperor) qui a été achetée en totalité par Imad Al Sagar pour 600.000 Gns. Trois autres de ses produits ont dépassé le quart de million.

Un Shalaa à 185.000 Gns. Le marché très sélectif a été dominé par ces quatre étalons, mais quelques jeunes lions se sont illustrés avec leurs premiers foals. Shalaa (Invincible Spirit) a eu un mâle issu de Besotted (Dutch Art), lauréate de Listed en France, vendu pour 185.000 Gns au courtier Johnny McKeever. C’est pour 180.000 Gns que Jamie Railton a eu raison de ses adversaires sur Adaay (Kodiac), demi-frère de la gagnante de Gr2 à Royal Ascot, Heartache (Kyllachy).