À la découverte des représentants de la Fegentri - trois questions à l’Italienne Virginia Tavazzani

International / 05.12.2018

À la découverte des représentants de la Fegentri - trois questions à l’Italienne Virginia Tavazzani

Virginia Tavazzani, jeune femme de 23 ans, est originaire de Varese, en Italie. Assistante de direction au quotidien, elle a représenté son pays dans le championnat du monde Fegentri Longines 2018. Passionnée de courses, de chevaux et de compétition, elle a pris la 10e place du championnat cette année.

Jour de Galop. – Quel est votre parcours ?

Virginia Tavazzani. – J’ai toujours baigné dans l’univers des chevaux. Mon grand-père, mon père et mon oncle ont perpétué le plus grand élevage de chevaux Maremmano d’Italie. Ils ont emmené leurs chevaux au plus haut niveau dans les compétitions internationales de saut d’obstacle. Mon père a ensuite obtenu sa licence d’entraîneur et a fondé l’écurie Antares avec ses propres pur-sang. J’ai commencé à monter à cheval via le CSO que j’ai poursuivi jusqu’à mes 18 ans. Mais à 11 ans, j’ai convaincu mon père de me laisser monter ses pur-sang. Dès lors j’ai développé cette passion pour les courses. J’ai obtenu ma licence de cavalière et, tout récemment, celle d’entraîneur.

Que représente pour vous  la Fegentri ? La Fegentri a été pour moi une grande opportunité pour développer ma passion. Mais aussi de rencontrer énormément de personnes intéressantes et de monter dans différents pays.

Quel est votre meilleur souvenir ? Mes meilleurs souvenirs restent mes premières victoires dans des courses assez importantes comme le Prix Dadi, le Prix Papi et trois fois le Prix Zaini. Ma première victoire avec mon cheval, Larmor, occupe une place toute particulière dans ma mémoire. Je l’ai acheté quand il avait 5ans. Il a beaucoup de caractère. Nous avons gagné ensemble pour notre première association, de plus de 11 longueurs, et avons continué sur cette lancée ensuite.