Feu vert pour les deux enfants terribles de Hongkong

International / 01.12.2018

Feu vert pour les deux enfants terribles de Hongkong

Vendredi matin, à Hongkong, a eu lieu un barrier trial pas vraiment comme les autres. Il comptait en ses rangs Pakistan Star (Shamardal), huitième sur neuf dans la Jockey Club Cup (Gr2), le port de tête très haut, et Time Warp (Archipenko), dernier de la même course. Les deux chevaux sont engagés dans les Longines International Races (dans le Vase et la Cup, respectivement), mais les commissaires ont soumis leur participation à un bon comportement dans un barrier trial. Par bon comportement, ils entendent finir à moins de dix longueurs du premier. Les deux pensionnaires de Tony Cruz ont accompli la mission. Pakistan Star s’est même imposé, alors que Time Warp, qui déteste le dirt sur lequel se courait le trial, n’a pas vraiment convaincu Zack Purton, son habituel jockey, en se classant cinquième. Ce dernier a déclaré : « Time Warp est beau, il a la robe brillante, mais je ne le sens pas comme d’habitude. À cette époque de l’année, en 2017, il avait progressé incroyablement vite, jusqu’à son succès dans la Hong Kong Cup. Je ne suis pas sûr qu’il puisse retrouver ce niveau de forme. Quant à sa tentative dans la Hong Kong Cup, il faut voir ce qu’ils comptent faire avec Glorious Fever. S’ils décident de le monter comme la dernière fois, nous n’aurons aucune chance, ni lui, ni nous. » Dans la Jockey Club Cup, Time Warp et Glorious Fever s’étaient en effet coupé la gorge en menant tambour battant. Mais Tony Cruz a prévenu : « Time Warp doit aller devant. C’est sa façon de faire, donc nous n’allons pas changer de stratégie. » À l’inverse, il souhaite voir Pakistan Star attendre : « Il a besoin d’attendre à l’arrière, pas comme la dernière fois, où il a couru après les leaders. Il était trop frais et a tiré. »