HOLLYWOOD DERBY (GR1) - Raging Bull, un boxeur à l’accent français

International / 02.12.2018

HOLLYWOOD DERBY (GR1) - Raging Bull, un boxeur à l’accent français

DEL MAR (US), SAMEDI

 Le titre de champion de 3ans sur le gazon n’existe pas aux États-Unis, mais le "FR" Raging Bull (Dark Angel) le mériterait bien. En progression, un palier après l’autre, le poulain élevé par Dayton (famille Wildenstein) a remporté, sept mois après ses débuts, son Gr1, l'Hollywood Derby, qui se dispute à Del Mar depuis la fermeture de l’ancien hippodrome. Le dernier succès dans cette course d’un cheval avec des racines françaises remonte à 2001, quand le Niarchos Denon (Pleasant Colony) s’était imposé lors de sa première sortie américaine, sous la férule de Bobby Frankel, alors que le dernier lauréat "FR" fut Super Quercus (Hero’s Honor) en 1999.

Raging Bull est entraîné par Chad Brown, l’élève prodige de Bobby Frankel, et il était le favori malgré son échec dans les Hill Prince Stakes (Gr2) et le voyage de New York à la Californie. Il s’est tout simplement promené, malgré la marge (demi-longueur) sur le poteau. Son jockey, Joel Rosario, a longuement attendu en queue du peloton avant d’entamer sa progression en quatrième épaisseur dans le dernier tournant. Raging Bull a pris l’avantage à 50m du poteau sur River Boyne (Dandy Man), le meilleur des californiens. Joel Rosario a expliqué : « Je pensais être en selle sur le meilleur cheval et je l’ai monté de cette façon. Il a une accélération terrifiante de 400m et il faut l’utiliser comme ça. Je n’ai pas pris de risque, je lui ai donné un parcours propre. »

Chad Brown, dix-huit Grs1 en 2018. Jose Hernandez, l’assistant de Chad Brown, a parlé pour son patron qui est resté à New York, où Patternrecognition (Adios Charlie) lui a donné un dix-huitième Gr1 cette saison : « J’espérais le voir plus proche de la tête parce que dans les autres courses sur le gazon, j’avais l’impression qu’il était difficile de refaire du terrain. Joel Rosario est un super jockey, surtout ici en Californie, et il sait ce qu’il fait. » Chad Brown a battu son record de Gr1 et il est le leader mondial du classement des entraîneurs avec quatre succès de plus qu’Aidan O’Brien et cinq de plus que John Gosden. Il lui reste encore deux ou trois opportunités, mais le jour où il fera tomber le record américain établi en 2003 par Bobby Frankel n’est pas si loin. Il faut noter que huit succès, dont quatre avec la française Sistercharlie (Myboycharlie), ont été acquis avec des chevaux élevés en Europe et deux avec des américains.

La perle de la dispersion Wildenstein. Raging Bull a été acheté par le courtier italo-américain Eugenio Colombo, lors de la dispersion Wildenstein Stable, à Goffs Orby. Son prix (90.000 €) était le cinquième de la vente qui avait engendré un chiffre d’affaires de 2.698.000 € et un prix moyen de 168.625 € pour seize vendus. Le poulain est le septième lauréat de Gr1 produit par Dark Angel (Acclamation) et le seul qui s’est imposé à ce niveau sur plus long que le mile. Sa mère, Rosa Bonheur (Mr Greeley), s’est classée deuxième du Prix de la Cochère (L), sous la férule d’Élie Lellouche, et Raging Bull est son premier gagnant sur quatre produits en âge de courir.

La deuxième mère, Rolly Polly (Mukaddamah), a aussi été achetée par Eugenio Colombo pour Daniel Wildenstein, après son succès dans le Prix Robert Papin (Gr2). Elle venait de s’imposer dans le Premio Primi Passi (Gr3) et elle a ensuite gagné au niveau Groupe en Angleterre, sous l’entraînement de Sir Henry Cecil, et aux États-Unis, pour Bobby Frankel.

Sa mère en Europe pour Peter Brant. Rosa Bonheur a été achetée par Peter Brant, lors de la dispersion Wildenstein, pour 80.000 €. Elle était pleine de Siyouni (Pivotal) et ce croisement a donné Siyoubaby, désormais yearling. Rosa Bonheur, qui est restée en Europe, a eu une année de repos et elle est pleine de Dark Angel. En 2019, elle visitera Dubawi (Dubai Millennium).