Insémination

Le Mot de la Fin / 21.12.2018

Insémination

C’est un sujet qui refait surface dans les débats à échéance régulière. Pourtant les installations sont très claires sur ce point. D’ailleurs, début novembre à Lexington, les membres de l’International Thoroughbred Breeders’ Federation ont voté à l’unanimité contre l’utilisation de méthodes de sélection artificielle chez les pur-sang. L’ITBF a réaffirmé son opposition à l’insémination artificielle, tout comme elle l’est avec le transfert d’embryons, le clonage, le sexage du sperme et les manipulations génétiques. Cette réunion, à laquelle ont participé des représentants de 16 pays membres de l’ITBF, s’inscrivait dans le cadre d’un programme plus large d’événements organisés par la Thoroughbred Owners & Breeders Association (TOBA). Les délégués ont débattu au sujet des tendances mondiales de l’élevage des galopeurs, en particulier la polarisation du marché des ventes, du vieillissement de la population des éleveurs, du niveau des allocations et du nombre de propriétaires de chevaux de course.

 

Photo : Ce n’est pas demain que les étalons pur-sang anglais seront obligés de saillir des mannequins.