Le comité du syndicat ECSSO argumente pour le soutien de la Fédération des éleveurs du galop sur la prime à l’élevage des chevaux d’âge

Courses / 22.12.2018

Le comité du syndicat ECSSO argumente pour le soutien de la Fédération des éleveurs du galop sur la prime à l’élevage des chevaux d’âge

Le comité du syndicat ECSSO argumente pour le soutien de la Fédération des éleveurs du galop sur la prime à l’élevage des chevaux d’âge

« Pour donner suite à l’article du président de la Fédération des éleveurs, le Comité des éleveurs du syndicat du sud-ouest tient à préciser que leurs revendications faites en juillet 2018 sont identiques. À la suite de sa réunion du dimanche 16 décembre, le Comité des éleveurs du sud-ouest ne comprend pas pourquoi France Galop s’obstine à ne pas admettre que nous sommes conscients des efforts à faire pour le budget. Mais il ignore pourquoi France Galop sanctionne une branche d’éleveurs qui fournit des chevaux solides, et résistants.

Les chevaux d’âge sont fournisseurs de partants dans les courses qui leur sont réservées et ils contribuent à la recette. Alors, quel est le but de France Galop ? Je n’espère pas la discorde chez les éleveurs. Une année électorale est dure à gérer, mais une fédération est faite pour réunir, et non séparer les grands haras vis-à-vis des éleveurs de masse. Il ne faut pas oublier que les grands haras ont besoin de vendre des saillies à toute la masse des éleveurs. Un rectificatif pour une prime linéaire pour 2019 est impératif et indispensable. La Fédération doit obtenir satisfaction, puisque rien ne peut l’en empêcher, étant donné que normalement c’est la même enveloppe de primes qui doit être distribuée linéairement. Le rectificatif pour la prime linéaire est à étudier par les services de France Galop. Cela est nécessaire et indispensable pour garder l’union et le moral de toutes les éleveuses et tous les éleveurs, et faire de la Fédération des éleveurs un grand groupe solide. »