Le mot de la fin - Échéance

Le Mot de la Fin / 05.12.2018

Le mot de la fin - Échéance

Mardi, lors de la présentation du nouveau Quinté +, Antoine Levan, directeur marketing du PMU, a prononcé cette phrase : « Nous allons mettre un an ou deux ans à retourner un peu la situation, car ce n’est pas un produit de conquête, mais l’idée est d’enrayer la chute du Quinté + car, depuis 2012, nous accusons 15 % de baisse d’enjeux sur ce produit. »

Ce n’est pas une surprise et c’est même normal. Là où cela nous fait cependant tiquer, c’est qu’il nous a été expliqué précédemment que le manque à gagner suite à la baisse du nombre de réunions premium, et donc de l’offre de paris, serait en partie compensée par le rebond engendré par le nouveau Quinté +. Pourquoi pas… Sauf que cette baisse de l’offre intervient en même temps que le nouveau Quinté + qui aura besoin d’un ou deux ans pour enrayer sa chute ! Autrement dit, il y aura moins d’offre dès janvier 2018, avec probablement un effet report qui reste cependant difficile à quantifier, et le nouveau Quinté + aura besoin d’un ou deux ans pour vraiment rebondir. En prenant tout cela en compte, on se dit que la fin d’année 2019 risque d’être bien compliquée.

En août, Cyrille Linette nous disait : « Il faut accepter de perdre un peu » pour « valoriser une reconquête par la qualité plutôt que par la quantité. » Il faut certes laisser sa chance au produit… Mais la filière ne peut pas se payer le luxe de perdre beaucoup, même sur une seule année. Espérons donc que des initiatives et innovations de reconquête viendront booster notre bon vieux Quinté assez rapidement au cours de l’année 2019.