LE SPORT PAR LE TEMPS -  Comment juger Almond Eye ?

International / 03.12.2018

LE SPORT PAR LE TEMPS - Comment juger Almond Eye ?

En remportant la Japan Cup présentée par Longines, dimanche 25 novembre, Almond Eye (Lord Kanaloa) a intégré le club très fermé des stars féminines du galop, dont font partie Winx (Street Cry), Enable (Nathaniel) et Sea of Class (Sea the Stars). La 3ans compte six victoires en sept sorties (sachant qu’elle aurait dû gagner pour ses débuts), et a fait aussi bien que la mythique Gentildonna (Deep Impact) au même âge : Triple couronne des pouliches et Japan Cup. Almond Eye, qui présente la particularité d’être issue d’un top-sprinter, lauréat en son temps de deux Hong Kong Sprints, a même établi un nouveau record de l’épreuve, bouclant son parcours en 2’20’’60. Le précédent record appartenait à Alkaseed, gagnant en 2005 en 2’22’’10. Mais c’est aussi, purement et simplement, un record mondial sur 2.400m.

Trois façons de chronométrer. L’établissement de ce record nécessite d’expliquer la façon dont les courses sont chronométrées. Il existe trois systèmes :

- En France, en Angleterre, ou plus largement en Europe, le chronomètre se déclenche dès l’ouverture des stalles, quand le crochet qui les maintient fermées se lève. L’inconvénient : ce n’est pas parce que les stalles sont ouvertes que tous les chevaux en sont sortis.

- Aux États-Unis, on fonctionne au départ lancé, c’est-à-dire que la cellule qui déclenche le chronométrage se situe à 10m, et parfois plus, des stalles. L’inconvénient, c’est qu’à cette distance, les chevaux ont déjà atteint une certaine vitesse.

- Au Japon, la cellule se situe à 3m des stalles. Donc le chronométrage se déclenche une fois que les chevaux sont sortis des stalles, mais ils n’ont pas pu prendre beaucoup de vitesse. C’est un juste milieu entre les deux systèmes précédents. Une harmonisation des systèmes serait souhaitable pour avoir des comparaisons fiables.

Que penser de ce record ? Pour battre un record, deux paramètres sont fondamentaux : le terrain, et le rythme de la course. Dimanche 25 novembre, les conditions étaient idéales pour qu’Almond Eye réalise ce temps exceptionnel. Le temps du 2ans Vanlandi (King Kamehameha), gagnant d’un maiden sur 2.000m en 2’00’’03, en atteste.

Quant au rythme de la course, les temps des six premiers de la Japan Cup parlent tout seuls. Ils auraient tous battu le record d’Alkaseed !

Comment Almond Eye se situe-t-elle par rapport à Gentildonna ? Gentildonna avait remporté la Japan Cup en 2012, devenant la première pouliche de 3ans à s’imposer dans cette course, dans le temps de 2’23’’10. Elle avait surtout réalisé des derniers 600m terrifiants, en 32’’80. Pour comparer les performances des deux pouliches, il est important de prendre en compte le facteur terrain. L’étude des temps des courses disputées sur le turf le 25 novembre 2012 et cinq jours après permet d’établir que le turf était plus rapide de 0,6 seconde/1.000m cette année. Sur 2.400m, le facteur correctif lié au terrain est donc de 1,44 seconde, soit un écart de 7 à 8 longueurs. Cette donnée relativise quelque peu le temps réalisé par Almond Eye. Les handicapeurs de la J.R.A. lui ont attribué un rating de 122 sur cette performance, soit exactement celui qu’avait reçu Gentildonna pour sa victoire dans l’épreuve reine. La comparaison entre les deux pouliches ne s’arrête pas là : dans les Oaks et le Shuka Sho, toutes deux ont réalisé 115.

Un autre critère permettant de juger Almond Eye est l’amplitude de sa foulée et sa fréquence. Elle est de 7,50m dans les 500 derniers mètres, avec une fréquence de 2,33 secondes. Son amplitude est supérieure à celle des chevaux de top-niveau, et sa cadence indique qu’elle pourrait même tenir sur plus long que 2.400m.

Date Course Distance Sexe Poids Jockey Cheval Tps brut L600m J.R.A. Rating Foulée 
Hippodrome Terrain Âge (Kg) Entraîneur poids (Kg) Fréquence
25-nov-18 Japan Cup Gr1 T2.400 F3 53 C. Lemaire 472(-8) 2’20’’60 34’’10 122 7,50m
Tok 11 bon S. Kunieda 2,33 sec
14-oct-18 Shuka Sho Gr1 T2.000 F3 55 C. Lemaire 480(+14) 1’58’’50 33’’60 115 7,70m
Kyo 11 bon S. Kunieda 2,34 sec
20May2018 Japan Oaks Gr1 T2.400 F3 55 C. Lemaire 466(+4) 2’23’’80 33’’20 115 7,70m
Tok 11 bon S. Kunieda 2,35 sec
8Apr2018 Oka Sho Gr1 T1.600 F3 55 C. Lemaire 462(-2) 1’3’’10 33’’20 115
Han 11 bon S. Kunieda

L’Arc ? Non ! Quel est l’avenir de la pouliche ? Il passe d’abord par Meydan et la Sheema Classic, dans laquelle elle sera prétendante très sérieuse, d’autant plus qu’elle découvrira des conditions favorables (rythme et terrain rapide). Mais pour moi, il est extrêmement peu probable qu’on la voie courir l’Arc. Cela signifierait d’abord faire l’impasse sur la saison japonaise, mais aussi l’installer sur place, avec des leaders de niveau Gr2 ou Gr1 pour éviter une course piège, sans train.