LONGINES HONG KONG INTERNATIONAL RACES - Deux français pour dix millions… et bien plus

International / 07.12.2018

LONGINES HONG KONG INTERNATIONAL RACES - Deux français pour dix millions… et bien plus

LONGINES HONG KONG INTERNATIONAL RACES

Deux français pour dix millions… et bien plus

La première des dix courses au programme des Longines Hong Kong International Races se nomme le Jim and Tonic Handicap. Un digne hommage au français qui avait remporté la Cup en 1999, l’année où le Jockey Club avait décidé de lancer le meeting avec la formule qui fêtera ce dimanche sa vingtième édition. Le monde a changé et c’est avec l’aide de Jim and Tonic que les turfistes de Hongkong ont compris que les courses sont beaucoup plus qu’un jeu de grattage en plein air. Les spectateurs sont passés de 66.944 en 1999 à 94.560 (+ 41 %), avec un pic de 100.710 en 2016 ! Les enjeux sur la réunion ont progressé de 1,22 milliard de dollars hongkongais à 1,6 milliard (180 millions d’euros), soit une hausse de 32 %. Mais si l’on prend en repère les années de la crise 2004/2005, ils ont doublé.

Un marché à conquérir. Le niveau des courses a aussi progressé et la demande du marché local s’est modifiée. À l’époque de Jim and Tonic, les chevaux importés ne devaient pas dépasser un certain rating, pour garantir des lots homogènes. Maintenant, il faut qu’ils aient un rating minimum et ils doivent aussi respecter d’autres critères. Le marché de Hongkong est un débouché important pour les éleveurs australiens et néo-zélandais qui ont, pour le moment, gagné la bataille commerciale face à l’Europe. Les trois quarts des 1.264 chevaux enregistrés à l’entraînement à Sha Tin et dans le nouveau centre de Conghua sont AUS ou NZ.

La hausse des allocations en Australie est vue comme une menace par les acheteurs de Hongkong, qui éprouvent de plus en plus de difficultés dans leur recrutement. Ils cherchent plus de chevaux inédits, issus de breeze up ou même des yearlings. C’est une porte qui s’ouvre pour l’Europe, qui compte presque 300 de ses chevaux à l’entraînement dont plus de 72 % griffés PP (private purchase), c’est-à-dire avec une carrière et des performances. Les résultats du Team Europe sont la meilleure publicité, dans les quatre Grs1 et dans les autres courses de la journée où l’on découvrira la version chinoise des "FR" Dice Roll (Showcasing) qui a changé son nom en Gold Win, Zaha’s Eye (Orpen) devenu Incredible et Tigre du Terre (Le Havre) qui a gardé son nom.

Waldgeist et Inns of Court, les bleus. L’édition 2018 des Longines HKIR n’est pas inoubliable. Sept chevaux ont un rating de 120 ou plus et il faut savoir que la moyenne des dix derniers gagnants est de 121,9 dans la Cup, de 121,3 dans le Mile, de 120,5 dans le Sprint et de 119,8 dans le Vase. Les français Waldgeist (Galileo) et Inns of Court ** (Invincible Spirit) sont au départ avec de bonnes chances, surtout l’alezan dans le Vase. Les Longines Hong Kong International Races offrent beaucoup plus que les 93 millions de dollars hongkongais (10,4 millions d’euros) d’allocations. Un succès, c’est un spot publicitaire.