LONGINES HONG KONG VASE (GR1) - Exultant, la tenue made in Hongkong

International / 09.12.2018

LONGINES HONG KONG VASE (GR1) - Exultant, la tenue made in Hongkong

SHA TIN (HK), DIMANCHE

Au printemps 2017, après sa troisième place dans les 2.000 Guinées irlandaises de Churchill (Galileo), Theirishcorreespondant (Teofilo) était sur les carnets de tous les courtiers comme un possible candidat au Hong Kong Derby. Il appartenait à un propriétaire vendeur, il était un peu barré dans les Grs1 et pouvait progresser un brin. Il est arrivé à Sha Tin en septembre, a fait ses débuts en novembre sous l’identité d'Exultant et a ouvert son palmarès avant le 23 décembre dans un handicap de classe 2, avec un rating local de 93, ce qui correspond à 102 en Europe. Il a raté le Hong Kong Derby – troisième, battu à la régulière par le néo-zélandais Ping Hai Star (Non de Jeu) – et il a terminé sa première saison avec deux succès de Gr3. Il avait montré qu’il tenait 2.400m, ce qui fait de lui un stayer à Hongkong, et Tony Cruz a basé toute la saison sur le Longines Hong Kong Vase (Gr1), l’un des deux Grs1 du programme sur cette distance "extrême".

Le facteur domicile. Bien joué ! Le 4ans s’est parfaitement adapté à son nouvel environnement et il a progressé. Une valeur de 116, c’est un peu juste pour remporter un Gr1 à 2,24 millions d’euros, mais si vous ajoutez l’avantage d’évoluer à domicile et une préparation spécifique, tout change. Zac Purton – quel jockey ! – a positionné Exultant à côté de l’animatrice japonaise Crocosmia (Stay Gold) et a fait le forcing dès le dernier tournant.

Waldgeist massacré par Pakistan Star, Buick en vacances. Le plus gros restait à faire parce que les attentistes ont lancé le sprint. La japonaise Lys Gracieux (Heart’s Cry & la française Liliside) est venue en cinquième épaisseur dans le tournant, elle a même pris une courte tête au poteau des 200m, mais elle est tombée sur un roc. Il y a un trou de presque trois longueurs avec l’irlandaise Eziyra (Teofilo) qui a ajouté une autre place de Gr1 à son CV de poulinière. Waldgeist (Galileo) a bien voyagé à la corde avec un petit détail : Pakistan Star (Shamardal) est resté devant lui. Et au moment de se décaler, il l’a fortement gêné, au point que les commissaires n’ont pas eu le choix : le jockey William Buick est suspendu du 17 décembre au 28 janvier. Longues vacances.

Un voyage à Dubaï. Les commissaires ont eu du boulot, mais les trois réunions de mises à pied pour avoir volé la place de Latrobe (Camelot) avant le premier tournant n’ont pas trop gêné Zac Purton. Le jockey du lauréat a dit : « Exultant est un lutteur, il a trouvé des ressources quand Lys Gracieux est venue nous attaquer. » Tony Cruz, qui a remporté son dixième succès dans les Longines HKIR, a dit : « Il a beaucoup progressé par rapport à sa première saison ici. Il a gagné en tenue. Le Sheema Classic à Meydan est une course pour lui, Nous en discuterons avec le propriétaire, mais je pense qu’il peut aller sur une course à l’étranger. »

Le dix-septième Gr1 de Teofilo. Exultant est le dix-septième lauréat de Gr1 issu de Teofilo (Galileo). Sa mère, Contrary (Mark of Esteem), a gagné une course à Moulins sous la férule de Eoghan O’Neill. Elle a donné deux autres gagnants et elle est une demi-sœur de deux très bons sprinters, Spirit Quartz (Invincible Spirit), lauréat du Prix du Gros-Chêne (Gr2) et deuxième des Nunthorpe Stakes), et du gagnant de Gr2 Caspian Prince (Dylan Thomas).