PRIX DE MONEIN - Here he Comes avec la manière

Courses / 19.12.2018

PRIX DE MONEIN - Here he Comes avec la manière

PAU, MERCREDI

Acheté 33.000 € à la vente d’été Arqana, en juillet 2017, par AGB Agency, Here he Comes (Loup Breton) effectuait ses débuts dans le Prix de Monein. Il était parmi les chevaux en vue, même s’il n’avait pas couru en plat. Parti à son rythme, le poulain d’Ulf Sjoberg a galopé parmi les derniers. Au dernier passage en face, il a refait du terrain en dehors pour prendre la tête à l’amorce du tournant final. Entré dans la ligne droite sous la menace de Fransleen (No Risk at All), il a bien négocié la dernière haie, ce qui n’a pas été le cas de la pensionnaire d’Étienne et Grégoire Leenders, qui a fait une faute. Sur le plat, Here he Comes a bien prolongé son effort pour l’emporter nettement. Fransleen a payé sa faute à la fin, se faisant subtiliser la deuxième place par l’un des animateurs, Oleg (Kamsin), qui a fini fort. Ce dernier est d’ailleurs la bonne note de l’épreuve et permet à David Cottin de signer le jumelé.

Un sujet estimé. Le jeune professionnel a déclaré au micro d’Equidia : « C’est un gentil cheval qui est très émotif. Il n’était pas bien embarqué vu le rythme, mais il a pu prendre la tête avant le tournant final, ce qui lui a permis de souffler ensuite. C’est un bon poulain, sûrement un cheval d’avenir. Nous prendrons des décisions en fonction de sa récupération. C’est un grand poulain qui a besoin de grandir. Nous n’allons pas brûler les étapes car s’il venait à gagner le Prix Camille Duboscq (L), il serait barré ensuite. Il fera sûrement Auteuil. En ce qui concerne Oleg, il a très bien couru. C’est un poulain qui avait déjà couru en plat. Il a galopé devant sans faire de fautes, c’est très bien. » Derrière Fransleen, Dalyopoli (Poliglote) a terminé quatrième. Toujours bien placé, il a fait quelques fautes et n’a pu inquiéter les trois premiers. Le favori, French Friend (Al Namix), s’est rapproché en troisième position au passage devant les tribunes. Mais en face, il a donné des signes de lassitude puis a lâché prise, terminant neuvième.

Le neveu de Jukebox Jury. Élevé par l’E.A.R.L. Apyrene, Here he Comes avait été présenté par HSV Agency lors de son passage en vente. C’est un fils de Loup Breton, qui a fait la monte au haras de Saint-Vincent et est actuellement déclaré en exportation en Tunisie sur le site de France Galop. Here He Comes est le premier vainqueur en obstacle de son père. La mère du poulain, Seule à Paris (Pistolet Bleu), a pris quatre places en plat. Elle a produit Here she Comes (Take Risks), multiple placée de courses principales en plat. Here he Comes est le neveu de l’étalon Jukebox Jury (Montjeu), lauréat de l’Irish St Leger, du Preis von Europa (Grs1), du Grand Prix de Deauville, du Prix Kergorlay, des Royal Lodge Stakes et des Jockey Club Stakes (Gr2s). Il est désormais un étalon d’obstacle recherché. C’est aussi le neveu de Belle Allure (Numerous), lauréate des Prix Vanteaux et des Athena Stakes (Grs3).

 

 

 

Danzig

 

 

Anabaa

 

 

 

 

Balbonella

 

Loup Breton

 

 

 

 

 

Irish River

 

 

Louve

 

 

 

 

Louveterie

HERE HE COMES (H3)

 

 

 

 

 

 

Top Ville

 

 

Pistolet Bleu

 

 

 

 

Pampa Bella

 

Seule à Paris

 

 

 

 

 

Kenmare

 

 

Mare aux Fées

 

 

 

 

Féérie Boréale