Un nouvel éleveur français s’offre le luxe Juddmonte

International / 03.12.2018

Un nouvel éleveur français s’offre le luxe Juddmonte

La sélection de onze poulinières Juddmonte était le moment fort de la première session de la Tattersalls Breeding Stock Sale et le marché a répondu présent. Toutes ont trouvé preneur pour un chiffre d’affaires de 1,9 million de Guinées, dont trois à plus de 400.000 Gns. Un prix moyen de 173.000 Gns pour ce que l’on peut qualifier de déstockage, c’est très haut, mais la grande qualité, même en offre spéciale, il faut la payer ! Le top price a été adjugé à Bertrand Le Métayer, agissant pour un nouvel éleveur français. Il a dû monter à 550.000 Gns (presque 650.000 €) pour s’assurer Aurora Gold (Frankel), une demi-sœur de la championne aux six Grs1 Midday (Oasis Dream). La jeune poulinière, 4ans, est pleine de Kingman (Invincible Spirit). Bertrand Le Métayer a expliqué : « Elle a du cadre et elle est pleine de Kingman, avec ce nom et celui du grand-père Kingmambo (Mr Prospector), on peut rêver d’un foal de taille. J’ai compté huit femelles sous le nom de la mère et donc on peut s’attendre à encore plus de caractère gras dans la page de catalogue. » En fait la mère, Midsummer a donné onze femelles sur douze produits. Outre Midday, Hot Snap (Pivotal) a gagné au niveau Groupe et la 3ans Sun Maiden, propre sœur d’Aurora Gold, s’est classée troisième des Ribblesdale Stakes (Gr2). Son entourage a décidé de la garder à l’entraînement à 4ans. Midsummer a une yearling par Siyouni (Pivotal) et une foal par Sea the Stars (Cape Cross).

Un futur Frankel pour les États-Unis. Jane Lyon de Summer Wind Equine a encore misé sur Frankel (Galileo). Le haras américain a déjà élevé Mozu Ascot (Frankel), gagnant de Gr1 au Japon, et a payé 425.000 Gns Argumentative (Observatory), la mère du lauréat du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) Epicuris (Rail Link). La poulinière prendra 12ans en janvier mais la saille de Frankel vaut 175.000 Gns. Le Mountarmstrong Stud a acheté 420.000 Gns la 3ans inédite Fine Time (Dansili), une propre sœur de Passage of Time, qui avait battu les mâles dans le Critérium de Saint-Cloud (Gr1), et une demi-sœur de l’autre lauréate de Gr1 Timepiece (Zamindar). Elle est pleine de Kingman.

Le chiffre d’affaires Juddmonte multiplié par cinq. Les saillies de Frankel et Kingman ont poussé la valeur de ces trois poulinières, mais la demande pour la qualité Juddmonte est toujours très forte. Tina Rau a acheté pour 75.000 Gns Dawn of Empire (Empire Maker), dont la production de la mère, Didina (Nashwan), a suffi pour remplir toute la page. Elle est pleine de Time Test (Dubawi), qui officie à 8.500 £. Juddmonte propose mercredi vingt-huit pouliches sortant de l’entraînement. L’année dernière, le chiffre d’affaires du déstockage fut de 2,83 millions pour 40 lots, dont 448.000 Gns pour les onze poulinières pleines. Ce lundi on l’a multiplié par cinq…

Kodyanna pour la Pérelle. Le client de Bertrand Le Métayer n’a pas été le seul français actif dans la tranche haute du marché. Le haras de la Pérelle, représenté par Meridian International, a acheté pour 240.000 Gns la pouliche de 2ans Kodyanna (Kodiak), deuxième du Prix de Cabourg (Gr3). La pouliche, demi-sœur de la lauréate black type à 2ans Darkanna (Dark Angel), est issue de la placée de Gr2 Jadanna (Mujadil) et possède un pedigree de vitesse.

Siyouni et Almanzor en demande. La saillie de Siyouni (Pivotal) est l’une des raisons qui ont motivé Mick Flanagan au moment de poser l’enchère gagnante de 260.000 Gns pour l’inédite Cash in the Hand (Exchange Rate), une demi-sœur du lauréat du Jebel Hatta (Gr2 à l’époque) Lord Admiral (El Prado). Le courtier a annoncé  que la jeune poulinière partira pour l’Irlande à la saillie de No Nay Never (Scat Daddy). Le champion Almanzor (Wootton Bassett) était présent comme covering sire de la placée black type Sweet Cecily (Kodiac) qui a été adjugé 95.000 Gns.