VENTE D’ÉLEVAGE ARQANA -  Une deuxième journée plus difficile

Institution / Ventes / 09.12.2018

VENTE D’ÉLEVAGE ARQANA - Une deuxième journée plus difficile

Le jour 2 de la vente d’élevage Arqana confirme la tendance constatée dans l’ensemble des ventes européennes : un marché extrêmement fort sur le haut de gamme mais plus compliqué pour les strates intermédiaires. Les indicateurs sont en léger repli : le prix moyen chute de 5,83 % pour se fixer à 26.568 € (28.214 € l’an passé). Le prix médian fléchit légèrement : de 23.000 €, il passe à 21.500 € (- 6,52 %).

Le taux de vendus baisse. Le chiffre d’affaires fléchit aussi, baissant de 6,59 % pour s’établir à 5.260.500 €. La baisse du chiffre d’affaires est liée au fléchissement des indicateurs précités, mais surtout à une baisse nette du taux de vendus malgré un plus grand nombre de chevaux présentés (23 de plus cette année). L’an dernier, 81,22 % des lots avaient trouvé acheteur. Cette année, 73,88 % des lots ont trouvé acquéreur, soit une baisse de 7,34 %. De l’ensemble des indicateurs, c’est le pourcentage de vendus qui a le plus souffert ce dimanche. Cet indicateur a mis un peu de temps à se stabiliser au cours de la journée : les vendeurs se sont peu à peu adaptés au marché de ce dimanche. À 14 h 30, par exemple, le taux de vendus était bas, à 60 %, puis est peu à peu remonté.

Le cumul des deux premiers jours reste positif. Sur le cumul des deux premiers jours, Arqana reste sur du positif, à part sur le taux de vendus : 75,76 % cette année contre 81,13 % l’an passé. Le prix médian est stable : 35.000 €. Le prix moyen cumulé est en hausse : il est au-dessus de la barre des 80.000 €, à 80.413 € (contre 72.729 €, soit + 10,57 %). Le chiffre d’affaires est de 27.144.500 € (+ 3,47 %). Le troisième jour de vente, ce lundi, sera à suivre avec attention. Il avait bien résisté l’an passé. Quant au dernier jour de la vente, plus axé obstacle, il sera marqué par la dispersion des effectifs d’élevage Munir/Souede, qui risque de rendre les comparaisons délicates. Rendez-vous lundi, à 11 h !

LES GRANDS INDICATEURS
JOUR 2
Présentés Vendus (%) Prix moyen (évol.) Prix médian (évol.) C.A. * (évol.)
2018 268 198 (73,88 %) 26.568 € (- 5,83 %) 21.500 € (- 6,52 %) 5.260.500 € (- 6,31 %)
2017 245 199 (81,22 %) 28.214 € 23.000 € 5.614.500 €
* hors amiables
CUMUL
Présentés Vendus (%) Prix moyen (évol.) Prix médian (évol.) C.A. * (évol.)
2018 462 350 (75,76 %) 80.413 € (+ 10,57 %) 35.000 € (=) 28.144.500 € (+ 3,47 %)
2017 461 374 (81,13 %) 72.729 € 35.000 € 27.200.500 €
* hors amiables

LE TOP DES VENDEURS
Jour 2
# Vendeur Vendus Prix moyen Chiffre d'affaires
1 La Motteraye Consignment 20 35.450 € 709.000 €
2 Wertheimer & Frère 9 43.889 € 395.000 €
3 Étreham   8 47.125 € 377.000 €
4 Louvière 9 36.000 € 324.000 €
5 Aga Khan Studs 11 25.273 € 278.000 €
LE TOP DES ACHETEURS
Jour 2
# Acheteur Achetés Prix moyen Chiffre d'affaires
1 Margaret O’Toole 5 52.000 € 260.000 €
2 Paul Nataf 11 20.682 € 227.500 €
3 Janda Bloodstock pr haras de Beaufay 2 95.000 € 190.000 €
4 Chris Richner Bloodstock 7 26.286 € 184.000 €
5 Jamie Railton Sales Agency Ltd 2 88.500 € 177.000 €
LE TOP DES ÉTALONS
Jour 2
# Étalon Vendus Prix moyen Chiffre d’affaires
1 Dubawi 3 75.333 € 226.000 €
2 Cape Cross 2 73.000 € 146.000 €
3 Belardo 1 57.000 € 57.000 €
4 Canford Cliffs 1 55.000 € 55.000 €
5 Dansili 3 51.333 € 154.000 €

LES TOP-LOTS - Jour 2
Lot Nom Origines Prix
479 Kapitale Dubawi & Kapitole 150.000 €
Pleine de Maxios
Acheteur : Janda Bloodstock
Vendeur : Wertheimer & Frère
401 Bartira Cape Cross & Briseida 135.000 €
Pleine de Dream Ahead
Acheteur : Éric Puerari
Vendeur : Etreham
522 N Wootton Bassett & Misty Night 120.000 €
Acheteur : Jaimie Railton
Vendeur : Louvière
343 Waldflee Dansili & Waldjagd 100.000 € (amiable)
Pleine de Charm Spirit
Acheteur : Chris Richner Bloodstock
Vendeur : Les Embruns
366 Aumale Dansili & Amber Silk 90.000 €
Acheteur : John Foote Bloodstock
Vendeur : Monceaux
454 N Le Havre & Growing Glory 76.000 €
Acheteur : Margareth O’Toole
Vendeur : La Motteraye Consignment
483 Creativity Motivator & Kirkinola 72.000 €
Acheteur : Badgers Bloodstock
Vendeur : La Motteraye Consignment
399 N Wootton Bassett & Blue Blue Sea 70.000 €
Acheteur : Mick Flanagan
Vendeur : Louvière
490 N Showcasing & Lady of the House 70.000 €
Acheteur : Margaret O’Toole
Vendeur : Castillon

 

LES FEMELLES

AUMALE PART EN NOUVELLE -ZÉLANDE

#366    Aumale (Dansili & Amber Silk, par Lawman)     90.000 €

            Acheteur : John Foote Bloodstock Pty Ltd pour Cambridge Stud

            Vendeur : Écurie des Monceaux

            Éleveurs : W. & R. Barnett Ltd

Le courtier australien John Foote était de retour à Deauville lors de la vente de yearlings d’octobre, achetant plusieurs yearlings en cherchant des pedigrees européens pour l’Australie. Il a aussi été actif lors de cette vente d’élevage. Ce lot 366, acheté 90.000 €, était son sixième achat de la vente. Lors du jour 1, John Foote est notamment allé jusqu’à 220.000 € pour Sawakiyna (Sea the Stars), une fille de Sagawara.

John Foote a réussi à obtenir Aumale (Dansili), une jeune pouliche de 3ans présentée par l’écurie des Monceaux dans le cadre de la dispersion Mayfair. Aumale avait été achetée 300.000 Gns yearling à Tattersalls. Elle est gagnante d’une course. Sa mère est Amber Silk (Lawman) : c’est une propre sœur de Just the Judge (Lawman), qui a tant fait parler d’elle cette année à Arqana. Comme l’ensemble des juments achetées par John Foote à cette vente d’élevage, Aumale va rejoindre Cambridge Stud en Nouvelle-Zélande. John Foote a expliqué : « C’est une jolie pouliche, avec un bon pedigree dans lequel on retrouve beaucoup de jeunes juments. Nous recherchons des pedigrees différents de ce que l’on trouve dans l’hémisphère sud et nous pensons que ceux que nous avons sélectionnés vont bien correspondre à la Nouvelle-Zélande. »

CREATIVITY PART CHEZ JOHN HAMMOND

#483   Creativity (Motivator & Kirkinola, par Selkirk)  72.000 €

            Acheteur : Badgers Bloodstock Ltd

            Vendeur : La Motteraye Consignment

            Éleveur : Yeguada de Milagro S.A.

Grant Pritchard-Gordon a eu le dernier mot à 72.000 € pour Creativity (Motivator). Entraînée par Mikel Delzangles pour Qatar Racing, Creativity est créditée d’une valeur de 36. Tardive, elle a débuté cette année, à 3ans, et a ouvert son palmarès à Chantilly au mois d’octobre dans un bon style. Elle reste sur deux tentatives au niveau Listed : sixième du Prix Solitude (L) remporté par trois quarts de longueur par Fresh Terms (New Approach) mais dans une arrivée très disputée pour la deuxième place : tête, encolure, nez et encolure. Elle a pris dernièrement la neuvième place dans le Prix Petite Étoile (L), sur la P.S.F. Creativity va rejoindre les boxes de John Hammond, lequel a dit : « C’est une pouliche qui devrait progresser avec le temps. Dans l’immédiat, elle va bénéficier d’un break durant l’hiver. » Grant Pritchard-Gordon, nouveau propriétaire, a ajouté : « Je suis très content d’acheter cette pouliche qui m’a été conseillée par John. Creativity a été plaisante lorsqu’elle a gagné son maiden et elle a le profil d’une pouliche qui va progresser avec le temps. Elle a plutôt bien couru au niveau Listed. À la fin de sa carrière, elle repassera en vente. »

Côté pedigree, Creativity est une fille de Kirkinola (Selkirk), qui a remporté le Critérium de l’Ouest (L) et pris la deuxième place d’un Prix Miss Satamixa (L). C’est une famille vivante puisqu’on retrouve Dorcia (Henrythenavigator) sous la deuxième mère, elle qui a été une championne en Scandinavie, en 2017.

LES FOALS

57.000 € POUR UN PRIDE OF DUBAI

#446    M        Pride of Dubai & Firedance, par Lomitas 57.000 €

            Acheteur : Stauffenberg Bloodstock

            Vendeur : La Motteraye Consignment

            Éleveur : Grafin Von Stauffenberg

Philipp Graf Stauffenberg a signé le bon à 57.000 € pour le lot 446, un foal par Pride of Dubai et Firedance (Lomitas), présenté par La Motteraye Consignment. Il appartient à la deuxième génération du Coolmore Pride of Dubai. Sa mère a déjà donné Fearless Hunter (Alhaarth), champion en Scandinavie, et Fil Rouge (Lord of England), placé de Stakes en Norvège. La deuxième mère, Fraulein Tobin (J. O. Taubin), a donné Germane (Distant Relative), lauréate des Rockfel Stakes (Gr3), elle-même mère de Lucky Chappy, gagnant de Stakes et troisième de l'Hollywood Derby (Gr1). Il s’agit de la famille de Four Sins (Sinndar), lauréate des Blandford Stakes (Gr2) et des Blue Wind Stakes (Gr3).

PAUL BASQUIN POURSUIT SON SHOPPING

#246    M        Wootton Bassett & Perfidie, par Monsun 52.000 €

            Acheteur : Saubouas Bloodstock

            Vendeur : Haras d'Étreham

            Éleveurs : Haras d'Étreham & Gestüt zur Kuste AG

Paul Basquin a continué d’investir sur les foals lors du jour 2 de la vente d’élevage Arqana. Il a eu le dernier mot sur le lot 246, un fils de Wootton Bassett et de Perfidie (Monsun). C’est une famille qu’il connaît car la cousine du poulain, Colonia (Champs Élysées), une gagnante de Groupe aux États-Unis, est passée par le haras du Saubouas. Perfidie, la mère, a bien produit. Elle a donné Don Bosco (Barathea), cheval dur lauréat du Prix du Muguet (Gr2), du Prix Perth et du Gontaut-Biron (Grs3). Elle a aussi donné Vodkato (Russian Blue), le spécialiste de la P.S.F. de Deauville, triple lauréat du Prix Lyphard (L). Ce foal est un descendant de Fleet Girl (Habitat), d’où Apogée, Dance Routine, Concentric, Enable, Flintshire, Spanish Moon

Paul Basquin a expliqué : « C’est un fils de Wootton Bassett, étalon améliorateur. Sa mère est par Monsun et il est issu d’une très belle famille, que j’aime bien. Colonia est passée chez moi et c’est une bonne pouliche aux États-Unis. Il devrait repasser en vente yearling. »

UN LE HAVRE TARDIF VERS L’IRLANDE

#352    M        Le Havre & Ydillique, par Sadler’s Wells  50.000 €

            Acheteur : Charel Bloodstock

            Vendeur : La Motteraye Consignment

            Éleveur : J. Hernon

Vanessa Teehan-Rouzier a signé le bon à 50.000 € pour le lot 352, un fils de Le Havre tardif, né le 17 mai. Il est le huitième produit de sa mère, Ydillique (Sadler’s Wells), qui a pris quatre places en compétition. Ydillique a déjà donné un black type : Tristesse (Broken Vow), lauréate d’un Prix Panacée (L). Ydillique est une propre sœur de Sligo Bay (Sadler’s Wells), lauréat des Hollywood Turf Cup Stakes et troisième du Critérium de Saint-Cloud (Grs1), ou encore de Lady Ballade (Unbridled), mère de Danon Ballade (Deep Impact), gagnant de Gr2 au Japon et étalon. La troisième mère est Ballade, d’où Glorious Song, Singspiel, Rahy, Devil’s Bag ou encore Saint Ballado.

Il faudra certainement laisser un peu de temps à ce joli poulain pour se développer. Dans l’immédiat, il va aller en Irlande, comme l’a expliqué Vanessa Teehan-Rouzier : « Il a été acheté pour un pinhooking et va partir en Irlande. Il devrait donc repasser en vente l’année prochaine, probablement en Irlande ou en Angleterre, mais nous ferons en fonction de lui. C’est un beau poulain tardif : il est né au mois de mai mais se déplace très bien et devrait bien se développer. »

LES AMBITIONS FRANÇAISES DE JIRI TRAVNICEK

#479    KAPITALE (Dubawi & Kapitol, par Winged Love)      150.000 €

            Pleine de Maxios

            Acheteur : Janda Bloodstock pour le haras de Beaufay

            Vendeur : Wertheimer & Frère

            Éleveur : Gestüt Karlshof

Kapitale (Dubawi) a beaucoup voyagé depuis sa naissance en 2008. Dans son Allemagne natale, elle a gagné le Kolner Herbst-Stutenpreis (Gr3) avant de prendre la direction de l’Italie où elle s’est classée troisième du Longines Lydia Tesio (Gr1). Elle a ensuite pris l’avion pour les États-Unis où elle a décroché deux quatrièmes places au niveau Groupe. Revendue 435.000 $, elle a intégré l’élevage Wertheimer & Frère. Son premier produit, Kantissime (Oasis Dream), est non placé en trois sorties. Le deuxième, Kapitaliste (Intello), est à l’entraînement chez Freddy Head. Ce samedi, Kapitale va encore une fois changer de maison pour intégrer le haras de Beaufay. Tomas Janda a dû batailler, notamment face à Larissa Kneip, pour avoir le dernier mot à 150.000 €. L’homme de Janda Bloodstock nous a dit : « Je l'ai achetée pour Jiri Travnicek qui a acheté un haras en Normandie : il souhaite améliorer la qualité de sa jumenterie. J'ai essayé d'acheter des juments hier mais nous avons été battus à plusieurs reprises, le marché était très fort. J'ai réussi à en obtenir deux aujourd'hui. Cette jument correspond à ce que nous cherchons : certains produits seront vendus et il faut des mères comme celle-là, c'est-à-dire black types, avec une belle famille, et elle est par Dubawi. Le choix du prochain étalon n'est pas encore arrêté. »

Une grande souche du Gestüt Karlshof. Kapitol – une fille de Winged Love, comme la mère de Patascoy – a gagné le Preis des Landes Nordrhein- Westfalen (Gr3) avant de connaitre une remarquable réussite au sein du Gestüt Karlshof. Elle y a donné cinq black types dont Kamsin (Samum). Avant de devenir étalon au haras de la Tuilerie pour le compte du haras d'Étreham, il a gagné cinq courses à 3ans dont le Derby allemand (Gr1) de trois longueurs. Il a ensuite confirmé en battant les chevaux d’âge dans le Rheinland-Pokal der Sparkasse KolnBonn (Gr1) face à Papal Bull (deuxième des King George VI & Queen Elizabeth Stakes, Gr1) et dans le Grosser Mercedes-Benz Preis von Baden (Gr1) devant It’s Gino (troisième de l’Arc de Zarkava) et Adlerflug (Derby allemand & Deutschland-Preis, Grs1). Khan (Santiago), autre produit de Kapitol, a gagné le Preis von Europa (Gr1)

Un haras flambant neuf. Jiri Travnicek est l’un des principaux propriétaires de République tchèque où il a gagné tous les classiques sauf le Derby. Sur les obstacles, la "FR" Orphée des Blins (Lute Antique) a fait entrer sa casaque dans la légende des courses tchèques en remportant à trois reprises le Grand National de Pardubice, aussi connu sous le nom de Velka Pardubicka. En achetant et reconstruisant totalement le haras de Beaufay, Jiri Travnicek s’est doté d’un outil de travail de premier plan. Dans ces installations flambant neuves, il nous avait confié au mois d’octobre : « Environ la moitié du haras sera réservée aux chevaux de notre future clientèle. Nous aurons bien sûr des clients tchèques qui veulent élever en France. Et notre ambition est d’accueillir des juments appartenant à des éleveurs français afin de leur faire bénéficier de la qualité de nos services. Tout au long de ma vie professionnelle, j’ai misé sur la qualité. » Après avoir été un grand patron d’industrie en République tchèque, Jiri Travnicek a décidé de consacrer plus de temps aux courses, une passion qu’il partage avec sa famille depuis plusieurs décennies. Il a choisi un Français, Stéphane Delpeuch, pour être directeur du haras de Beaufay. Ce dernier a fait ses classes au haras des Capucines, pendant trois ans, et au haras de Bois Carrouges.

LA MÈRE DE PAPPALINO AU HARAS DES CAPUCINES

#401    BARTIRA (Cape Cross & Briseida, par Pivotal)            135.000 €

            Acheteur : Éric Puerari

            Vendeur : Haras d'Étreham

            Éleveur : Litex Commerce

Après un samedi d’anthologie où les bonnes juments on atteint des valeurs considérables sur le ring d’Arqana, ce dimanche, certains éleveurs français avaient encore de la réserve pour les profils intéressants. C’est le cas d’Éric Puerari qui n’a pas hésité à aller jusqu’à 135.000 € pour décrocher Bartira (Cape Cross). L’homme du haras des Capucines nous a dit : « C’est la famille de Zagora que nous avons élevée au haras des Capucines. Une jeune jument dont le premier produit est gagnant de stakes, même à Marseille, c’est toujours très prometteur. Le croisement du produit à naître me parait intéressant. On ne trouve pas ce type de jument facilement. Je l’ai achetée avec mes associés habituels. » Gagnante d’une course à 3ans, Bartira est âgée de 7ans. Elle a donné dès son premier produit un black type avec Pappalino (Makfi). Acheté 18.000 € par Pierre Boulard, ce pensionnaire de Jérôme Reynier a gagné le Prix Delahante (L) à Marseille et il s’est classé troisième du Prix François Boutin (L) à Deauville. La mère de Bartira, Briseida (Pivotal), a gagné les 2.000 Guinées allemandes (Gr2) avant de produire Brisanto (Dansili), gagnant du Preis der Winterfavoriten (Gr3). La deuxième mère, Party Doll (Be my Guest) est à l’origine d’un total de 16 black types, le meilleur étant Zagora (Green Tune), gagnante de dix courses dont le Breeders' Cup Filly & Mare Turf et les Diana Stakes (Grs1). Bartira porte le sang de deux pères de mères de premier plan : Cape Cross (Green Desert) et Pivotal (Polar Falcon). Cape Cross a donné les génitrices d’Australia (Galileo), lauréat du Derby d’Epsom, du Derby d’Irlande et des Juddmonte International Stakes (Grs1), Masar (New Approach), gagnant du Derby d’Epsom (Gr1), de Laurens (Siyouni), lauréate du Ghurka Coolmore Prix Saint-Alary, du Prix de Diane Longines, des Matron Stakes et des Sun Chariot Stakes (Grs1)… L’inoxydable Pivotal est de son côté le père de mère de 18 lauréats de Gr1, dont quatre pour la seule saison 2018 en France : Cracksman (Frankel), gagnant de l’Investec Coronation Cup, des Qipco Champion Stakes à deux reprises et du Prix Ganay (Grs1), Mabs Cross (Dutch Art), lauréat du Prix de l'Abbaye de Longchamp (Gr1), Olmedo (Declaration of War), gagnant de The Emirates Poule d'Essai des Poulains (Gr1), et One Master (Fastnet Rock), lauréat du Qatar Prix de la Forêt (Gr1).

HORST PUDWILL ACHÈTE DES JUMENTS POUR SOUTENIR DSCHINGIS SECRET

#343    WALDFEE (Dansili & Waldjagd, par Observatory)      100.000 €

            Acheteur : Chris Richner

            Vendeur : Haras des Embruns

            Éleveur : Haras de Saint-Pair

Présentée par le haras des Embruns, Waldfee (Dansili), pleine de Charm Spirit (Invincible Spirit), a trouvé preneur, après son passage sur le ring, pour 100.000 €. C’est Chris Richner qui l’a finalement achetée à l’amiable. C’est une belle opération pour Marie Illegems qui l’a acquise pour seulement 24.000 € lors de l’édition 2017 de la vente d’élevage. Entre-temps, son frère utérin Urwald (Le Havre) a débuté victorieusement sous l’entraînement d’André Fabre. Immature, il a montré qu’il avait des moyens et certainement encore de la marge. La jument va rejoindre le haras de Saint Arnoult de Larissa Kneip, où elle sera saillie par un des étalons qui y est stationné, l’allemand de naissance Dschingis Secret (Soldier Hollow). Ce dernier appartient en majorité à Horst Pudwill qui veut soutenir l’étalon dont il est copropriétaire avec de bonnes juments.

Waldjagd (Observatory), la mère de la jument, a pris la deuxième place du Diana Trial (Gr2). Urwald est le quatrième produit référencé de Waldjagd et est son troisième gagnant. Elle a une yearling par Muhaarar (Oasis Dream), achetée 120.000 € à l'amiable par Tina Rau et Nicolas Clément lors de la dernière vente de yearlings d'octobre Arqana, et une foal par Intello (Galileo).

La deuxième mère est Wurftaube (Acatenango), gagnante du St Leger allemand (Gr1) et mère de Waldpark (Dubawi), gagnant du Derby allemand (Gr1) et étalon pour le compte d'European Bloodstock Management. Elle est aussi la mère de Waldmark (Mark of Esteem), laquelle a donné Masked Marvel (Montjeu), lauréat du St Leger (Gr1), étalon au haras de la Tuilerie pour le compte du haras d'Étreham, ainsi que de Waldlerche (Monsun), la mère de Waldgeist (Galileo), lauréat du Critérium de Saint-Cloud à 2ans, deuxième du Qipco Prix du Jockey Club (Gr1) l'an passé à 3ans et, cette année, lauréat du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) et du Qatar Prix Foy (Gr2). Waldlerche a aussi donné Waldlied (New Approach), gagnante en 2018 du Prix de Malleret (Gr2). C'est aussi la souche de Wonderment (Motivator), lauréate du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) cette année.

On notera enfin que les filles de Dansili (Danehill) ont obtenu de bons résultats avec les Cliffs of Moher (Galileo), deuxième du Derby et de la Tattersalls Gold Cup (Grs1), Chicquita (Montjeu), gagnante des Oaks d’Irlande (Gr1) ou Magic Wand (Galileo), deuxième du Prix de l'Opéra Longines et du Qatar Prix Vermeille (Grs1).

LAILOMA PROMISE À SHALAA

#506    Lailoma (Teofilo & Ludiana, par Dalakhani)      60.000 €

            Pleine de Zarak

            Acheteur : Castillon Bloodstock

            Vendeur : Aga Khan Studs

            Eleveur : Aga Khan Studs

Benoît Jeffroy a signé le bon à 60.000 € pour Lailoma (Teofilo), présentée pleine de Zarak par les Aga Khan Studs. Cette jument de 5ans est gagnante et a pris la troisième place du Prix de Thiberville (L). Elle a un foal par Footstepsinthesand. Lailoma est une petite-fille de Luna Caerla (Caerleon), une jument qui a bien produit. On lui doit Luna Kya (Kendor), lauréate du Prix de Psyché (Gr3), Livandar (Fantastic Light), gagnante de Listeds, King Luna (King’s Best), gagnante de Stakes et mère de Kiram, gagnant du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) et du Prix Eclipse (Gr3). Luna Caerla est aussi la deuxième mère de Celtic Rock (Rock of Gibraltar), gagnant du Prix André Baboin (Gr3, à l’époque), et de Fresles (Royal Applause), qui a remporté un Prix Miss Satamixa (L). La troisième mère est Lunadix (Breton), d’où Linamix (Mendez).

Lailoma va rejoindre le haras de Castillon et sera présentée en 2019 à l’un des sires du haras de Bouquetot : Shalaa. Benoît Jeffroy a expliqué : « Elle a été achetée pour des copains et moi. Elle va aller à Shalaa l’an prochain. C’est une belle jument, issue d’une belle souche, et qui devrait bien croiser avec Shalaa. »

LES FOALS

WOOTTON BASSET, GALILEO ET LA LOUVIÈRE, LA FORMULE MAGIQUE

#522    M (Wootton Basset & Misty Night, par Galileo) 120.000 €

            Acheteur : Jamie Railton

            Vendeur : Haras de la Louvière

            Éleveur : Skymarc Farm

Après le lot 399, vendu 70.000 €, un autre mâle élevé par Skymarc Farm, issu de Wootton Basset (Iffraaj) et d’une mère par Galileo (Sadler’s Wells) a fait parler de lui sur le ring. Il s’agit du lot 522 qui s’est vendu, au terme d’une longue bataille, pour 120.000 €, soit six fois le prix de saillie de son année de conception (20.000 €). Il s’agit du top price de ce dimanche pour les foals et on trouve donc deux Wootton Basset dans le top quatre de cette journée. Jamie Railton a placé l’enchère gagnante et a déclaré : « C’est beaucoup d’argent pour un foal ! Je l’ai acheté pour un syndicat et il va repasser en vente. Son père est clairement un très bon étalon. Et une mère par Galileo, cela ne gâche rien. » Sa mère, Misty Night (Galileo), n’a pas couru. Mais son premier produit vu en piste, Rainbow Mist (Lilbourne Lad), a gagné un handicap à 2ans cette année, à York, et il s’est classé quatrième du Critérium de Vitesse (L). La deuxième mère, Misty Heights (Fasliyev), s’est classée deuxième des 1.000 Guineas Trial Stakes et des C.L. Weld Park Stakes (Grs3). Six de ses huit produits ont gagné, dont Greyfriarschorista (King's Best), lauréat de 12 courses et deuxième de la Spring Cup (L). Le précédent foal acheté par Jamie Railton à Arqana, dans le lot présenté par le haras de la Louvière, s’appelle Barwod (Lope de Vega). Deuxième du Prix Omnium II (L), il a été exporté au Qatar.

L’UN DES PREMIERS TERRITORIES POUR LA SCEA DES PRAIRIES

#499    M (Terrotories & Lorient, par Champs Élysées) 68.000 €

            Acheteur : Scea des Prairies

            Vendeur : La Motteraye Consignment

            Éleveur : Biddestone Stud

Les premiers produits de Territories (Invincible Spirit) sont foals. Stationné à Dalham Hall Stud, ce gagnant du Prix Jean Prat (Gr1) s’est aussi placé dans le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard-Jacques Le Marois, dans le Prix Jean-Luc Lagardère et dans les 2.000 Guinées (Grs1). Alors qu’il était proposé à 12.000 £ en 2017, ses foals ont réalisé une moyenne de 36.184 €, sans tenir compte de ce lot 499 qui a fait monter les enchères jusqu’à 68.000 €. Stephen Hillen a signé le bon pour le compte de la Scea des Prairies et il nous a expliqué : « C’était le foal qui marchait le mieux parmi ceux qui sont passés en vente ce dimanche. C’est un beau poulain, il est éligible aux primes françaises et va certainement repasser en vente ici. Son père était entraîné en France et c’est un cheval bien connu ici. On peut espérer qu’il intègre le deuxième jour de la vente d’août 2019. » La mère n’a pas couru mais son yearling par Starspangledbanner (Choisir) a été vendu 100.000 Gns à Charlie Gordon-Watson, au mois d’octobre. La deuxième mère a produit trois black types, Grand Vista (Danehill), deuxième du Prix de Tourgéville (L) et troisième du Prix Paul de Moussac (Gr3), World Ruler (Dansili), troisième des Prix de Pontarmé et de Tourgéville (L), et Disclose (Dansili), deuxième du Prix Coronation (L). Cette souche Juddmonte est aussi celle d’Urban Fox (Foxwedge), gagnante des Pretty Polly Stakes (Gr1).

LES FOALS

LE PREMIER PRODUIT DE GROWING GLORY POUR MARGARET O'TOOLE

#454    F (Le Havre & Growing Glory, par Orpen)         76.000 €

            Acheteur : Margaret O'Toole

            Vendeur : La Motteraye Consignment

            Éleveur : Élisabeth Ribard

On connaît la réussite des femelles de l’étalon du haras de Montfort & Préaux. Le Havre (Noverre). C’est le cas d’Avenir Certain** (Poule d'Essai des Pouliches &, Prix de Diane Longines, Grs1), de La Cressonnière (Poule d'Essai des Pouliches & Prix de Diane Longines, Grs1), de Queen Bee (Longines Prix du Calvados, Gr3), Rymska (Athenia Stakes, Sweetest Chant Stakes & Virginia Equine Allowance Commonwealth Oaks, Grs3), Zghorta Dance (Prix Vanteaux, Gr3)… Margaret O'Toole n’a pas hésité à monter jusqu’à 76.000 € pour cette pouliche présentée par La Motteraye Consignment  avant de déclarer : « C’est une très belle pouliche et elle est issue d’un étalon très populaire avec une remarquable réussite. Compte tenu de son pedigree, elle présente une réelle valeur résiduelle. Toutes les portes restent ouvertes pour son avenir. Elle pourrait aussi bien repasser en vente qu’être conservée pour courir. » Cette pouliche, le top price des foals de ce dimanche, est le premier produit de Growing Glory (Orpen), gagnante du Prix de la Californie (L), deuxième du Prix Amandine à Maisons-Laffitte (L) et troisième de l’International Istanbul Trophy (Gr3). Il faut remonter à la cinquième pour retrouver des chevaux de Groupe avec une famille développée par l’élevage Wertheimer et dont sont issus Green Tune (Poule d'Essai des Poulains, Gr1),

Pas de Réponse (Cheveley Park Stakes, Gr1)… Orpen (Lure) est le père de mère de plusieurs bonnes femelles, à l’image de Giofra (Dansili), gagnante des Falmouth Stakes (Gr1).

MICK FLANAGAN ADORE WOOTTON BASSET

#399    M (Wootton Basset & Blue Blue Sea, par Galileo)           70.000 €

            Acheteur : Mick Flanagan

            Vendeur : Haras de la Louvière

            Éleveur : Skymarc Farm

La cote de Wootton Basset (Iffraaj) est très forte et en 2018, ses foals se sont – avant ce dimanche – vendus pour une moyenne de 50.996 € soit 2,5 fois le prix de saillie auquel ils ont été conçus (20.000 €). Avec deux foal vendus plus de 50.000 € lors de cette vente d’élevage, les statistiques de vente de ses foals vont donc encore s’améliorer. Mick Flanagan a dû aller jusqu’à 70.000 € pour s’offrir un mâle par Wootton Basset et il nous a expliqué : « C’est un bon poulain par un étalon vraiment très prometteur. Plusieurs produits qui ont couru cette année semblent pouvoir faire parler d’eux l’année prochaine. Sa mère est par Galileo, ce qui est un vrai plus. Ce foal va partir pour l’Irlande avant de certainement revenir ici pour être vendu en tant que yearling. Je me doutais qu’il allait faire ce prix. Le produit d’un étalon qui va faire la monte pour 40.000 € en 2019, compte tenu de sa qualité aussi, ne peut pas faire moins. En tout cas s’il était à moi, j’en aurais voulu au moins ça ! » Ayant commencé sa carrière à 6.000 €, Wootton Basset n’a depuis cessé de progresser et il compte déjà trois chevaux de niveau Gr1 dans sa production avec Almanzor (Qipco Irish Champion Stakes, Qipco Champion Stakes & Prix du Jockey Club, Grs1), Patascoy (deuxième du Qipco Prix du Jockey Club, Gr1) et Wootton** (troisième des St James's Palace Stakes, Gr1). La mère de ce lot 399 est une fille de Galileo (Sadler’s Wells), lequel est déjà le père de mère de 24 gagnants de Gr1 à travers le monde, la majorité étant issue d’étalons ayant de la vitesse comme Wootton Basset. Blue Blue Sea (Galileo), la mère de ce lot 399, a gagné le Prix Moia (B) à Maisons-Laffitte. Le meilleur de ses trois produits vus en course est Khorodov (Dark Angel), lauréat d’une Classe 1 à Salon-de-Provence. La deuxième mère, Blue Blue Sky (Anabaa), a gagné le Prix Roland de Chambure (L). Cette famille est celle de Bluemamba (Kingmambo), gagnante de la Poule d'Essai des Pouliches (Gr1) et troisième des Coronation Stakes (Gr1).

UN ZOFFANY POUR NICOLAS LEFEVRE

#275    M (Zoffany & Salve Diana, par Dalakhani)         50.000 €

            Acheteur : Equos Racing International

            Vendeur : Haras de Montaigu

            Éleveur : Hunscote Stud Ltd

Nicolas Lefèvre, agissant pour sa propre agence de courtage, Equos Racing International, a eu le dernier mot à 50.000 € pour le lot 275. Le courtier nous a dit : « C’est un très beau poulain. J’ai toujours cru en son père Zoffany (Dansili) et je pense qu’il va revenir sur le devant de la scène. Ce poulain a du cadre et beaucoup de présence. Il va certainement repasser en vente à l’étranger. La mère a été bien croisée et c’est une bonne famille allemande. J’espérais le payer un peu moins. » Sa mère a déjà un partant mais pas encore de gagnants. La deuxième mère fut le meilleur cheval de sa génération à 4ans en Allemagne. Salve Regina (Monsun) a en effet remporté le Preis der Diana (Gr1), mais elle s’est aussi classée deuxième du Grosser Preis von Baden, du Derby allemand, du Preis von Europa et du suisse Private Banking Pokal (Grs1). Au haras, Salve Regina a produit trois black types dont Salve Germania (Peintre Célèbre), gagnante du Ballston Spa Handicap (Gr2) et elle aussi la deuxième mère de Salve del Rio (Rio de la Plata), deuxième du Preis der Winterfavoriten (Gr3). La troisième mère est à l’origine – en première ou en deuxième génération – de six chevaux de Gr1 : Schiaparelli (Monsun), gagnant du Derby allemand, du Gran Premio del Jockey Club (2 fois) et du Preis von Europa (Grs1), Samum (Monsun), lauréat du Grosser Preis von Baden et du Derby allemand (Grs1), Seismos (Dalakhani),  gagnant du Grosser Preis von Bayern (Gr1), Sortilège (Tiger Hill), lauréate du Premio Lydia Tesio (Gr1), et Sea the Moon (Sea the Stars), gagnant du Derby allemand (Gr1).

MARGARET O’TOOLE FAIT SON MARCHÉ

#490    F         Showcasing & Lady of the House, par Holy Roman Emperor  70.000 €

            Acheteur : Margaret O’Toole

            Vendeur : Haras de Castillon

            Éleveur : Framont Limited

Margaret O’Toole a acheté cette pouliche foal par Showcasing présentée par le haras de Castillon. Elle est le troisième produit référencé de sa mère, Lady of the House (Holy Roman Emperor), laquelle a donné Mon Ouragan (Toronado), un 2ans gagnant cette année pour les couleurs de Laurent Dassault et l’entraînement de Jean-Claude Rouget. La deuxième mère a donné Ashadihan (Kyllachy), lauréate des Chartwell Fillies Stakes (Gr3). On retrouve aussi de la vitesse et de la précocité sous la troisième mère avec Sander Camillo (Dixie Union), lauréate des Cherry Hinton Stakes (Gr2) et des Albany Stakes (Gr3).

Mag O’Toole a expliqué : « Je suis très contente de l’avoir. Il a été impossible d’acheter des Showcasing ! Pour l’instant, il n’y a pas de plan établi. Elle pourrait repasser en vente ou être gardée pour courir. »

JAIMIE RAILTON CONTINUE DE FAIRE CONFIANCE A BELARDO

#515    M        Belardo & Media Day, par Footstepsinthesand   57.000 €

            Acheteur : Jaimie Railton Sales Agency Ltd

            Vendeur : Haras de Grandcamp

            Éleveur : C. Barel

Jaimie Railton n’a pas laissé filer ce joli foal par Belardo, le sire de Kildangan Stud. Il s’agit de la première production de l’étalon. Ce foal est le premier produit de sa mère, Media Day (Footstepsinthesand), qui est une sœur du bon et vaillant Donjuan Triumphant (Dream Ahead), lauréat du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2), multiple lauréat de Listeds. Donjuan Triumphant a par ailleurs conclu, cette année, troisième des Qipco British Champion Sprint Stakes (Gr1), avant de remporter une nouvelle Listed au mois de novembre pour bien finir l’année. Il s’agit de la famille de Martha Stewart (Sigonella), lauréate en France du Prix La Sorellina (L) et du Prix Coronation (L) avant d’être exportée à Hongkong, et de Wilside (Verglas), gagnante du Prix Chloé (Gr3) et mère de Sarigan (Teofilo), lauréat d’un Prix de Thiberville (L).

Jaimie Railton a déclaré : « Il va venir chez moi et sera syndiqué. Nous déciderons plus tard où il repassera en vente. C’est le deuxième produit de Belardo que j’achète : j’en ai acquis un à Tattersalls. C’est un joli poulain, issu d’une sœur de Donjuan Triumphant, un cheval dur qui a encore récemment remporté une Listed. »