Daniel Haeser - « En 2019, Dabirsim va pouvoir compter sa première grande génération conçue en France. »

Élevage / 18.01.2019

Daniel Haeser - « En 2019, Dabirsim va pouvoir compter sa première grande génération conçue en France. »

Daniel Haeser : « En 2019, Dabirsim va pouvoir compter sa première grande génération conçue en France. »

Vainqueur du Darley Prix Morny et du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Grs1), Dabirsim (Hat Trick) va entamer sa quatrième saison de monte au haras de Grandcamp. Son tarif de saillie est passé de 30.000 € en 2018 à 15.000 € en 2019. Daniel Haeser, représentant de l’écurie Normandie Pur Sang, croit beaucoup en l’avenir de l’étalon. Et il nous explique pourquoi.

Cette semaine, Daniel Haeser nous a expliqué : « L’année 2018 au haras de Grandcamp a été bien remplie pour Dabirsim : il a sailli 188 juments. Ses produits se sont également très bien vendus à travers toute l’Europe, même si l’année de course a été un peu plus calme que la précédente. Nous savions de longue date que l’année sportive 2018 serait moins riche pour les 2ans. En effet, lors de la saison de monte qui allait donner les 2ans de 2018, il n’avait sailli que 68 juments qui avaient parfois vraiment peu de papier. Ce cas de figure était donc prévisible. L’an dernier, il n’a pu compter que sur 24 poulains et pouliches âgés de 2ans à l’entraînement. Malgré tout, les résultats sont restés plutôt bons. En 2019, il s’agit de sa troisième génération de 2ans. Mais elle n’a rien à avoir avec les précédentes, car nous assisterons à l’arrivée en compétition des 166 premiers produits conçus en France. »

Un succès rapide et précoce. Le nombre de juments saillies par Dabirsim n’a cessé de croître depuis son entrée au haras en 2014. Stationné en Allemagne lors de ses deux premières saisons de monte, il a ensuite rejoint le haras de Grandcamp en 2016. Le sire a donné plusieurs black types dès sa première année de production, à l’image de Different League (Albany Stakes, Gr3, deuxième des Cheveley Park Stakes et troisième du Prix Morny, Grs1), Cœur de Beauté (Prix Imprudence, Gr3, et deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches, Gr1), Not Mine (deuxième du Prix de Suresnes, Listed et cinquième du Jockey-Club, Gr1), Africa (troisième du Critérium du Béquet, Listed) ou encore Pizzicato (troisième du Prix Roland de Chambure, Listed). Il est également à l’origine de Briateke et Sa Mola, toutes deux placées de Listed en Italie.

Un tarif très attractif. Fixé cette année à 15.000 €, le prix de saillie de Dabirsim est d’un bon rapport qualité/prix pour un cheval de sa trempe. Invaincu en cinq sorties à 2ans, il est connu pour transmettre précocité et vélocité à ses produits. Daniel Haeser a d’ailleurs précisé : « Nous sommes convaincus que nous verrons un grand nombre de produits de Dabirsim courir avec succès sur tous les circuits français cette année. Son propriétaire, Simon Springer, a décidé de ramener son prix de saillie à 15.000 €, afin d’alimenter la spirale positive qui est née avec la réussite de ses premiers produits en piste. Nous sommes convaincus que tous les éleveurs seront très satisfaits de leur réservation et que Dabirsim la remboursera aisément avec de beaux poulains bien faits et en bonne santé. »