La succession à No Nay Never est ouverte… - Par Franco Raimondi

Élevage / 18.01.2019

La succession à No Nay Never est ouverte… - Par Franco Raimondi

La succession à No Nay Never est ouverte…

Par Franco Raimondi

C’est un rendez-vous annuel, comme la Noël ou le 14 juillet… Cela commence au mois de mars, avec les premières courses pour 2ans. À ce moment-là, la saison du galop est vraiment lancée ! Comme chaque année, il faut découvrir les nouveaux étalons. En 2019, cinq gagnants classiques auront leurs premiers partants. C’est quatre de moins qu’en 2018. Trois d’entre eux ont eu droit à une carrière à "l’ancienne". C’est-à-dire qu’ils sont partis au haras après leur campagne de 3ans. Il s’agit de Golden Horn (Cape Cross), Gleneagles (Galileo) et Make Believe (Makfi). De son côté, le lauréat des 2.000 Guinées (Gr1) 2014, Night of Thunder (Dubawi), a aussi couru à 4ans. Kingston Hill (Mastercraftsman) qui avait triomphé dans le St. Leger est lui aussi resté à l’entraînement… mais il n’a plus été revu en piste après sa quatrième place dans le deuxième Arc de Trêve (Motivator).

Peu de surprises en 2018. Quatre de First Crop Sires 2019 ont officié à plus de 30.000 € pour leurs débuts au haras en 2016. Le tarif le plus élevé était celui de Golden Horn (60.000 £). Alors que Gleneagles était proposé à 60.000 €. Night of Thunder vendait ses services à 30.000 € et Muhaarar (Oasis Dream) à 30.000 £. Finalement, sept de ces étalons ont un prix de saillie à cinq chiffres, soit un de moins que parmi les nouveautés de 2018. Cette année, le classement européen par les gains pour les étalons de première génération reproduisait la hiérarchie de celui des tarifs de monte, avec aux quatre premières places des étalons qui ont officié à plus de 10.000 € : No Nay Never (Scat Daddy), Charm Spirit (Invincible Spirit), Australia (Galileo) et Kingman (Invincible Spirit). Dans les dix premiers, deux seulement ont débuté à des prix inférieurs à cette somme : Anodin (Anabaa), cinquième, qui était proposé à 7.500 € et Bungle Inthejungle (Exceed and Excel), lequel a commencé à 5.000 €.

Gutaifan et Anjaal, la force du nombre. La chasse au titre en 2019 s’annonce très ouverte. Sept étalons peuvent compter sur une première génération de 100 sujets ou plus. Du côté de la quantité de soldats, les mieux armés sont Gutaifan (Dark Angel), qui compte sur 165 poulains et pouliches de 2ans, et Anjaal (Bahamian Bounty) qui en a 147. En se basant sur ce seul critère, engager un pari sur un de ces deux jeunes étalons est tout à fait logique. Personne ne sera surpris si ce sont eux qui donnent le plus de gagnants outre-Manche en 2019. Mais la France ne leur apportera pas une grande aide.

Les 115 yearlings de Gutaifan se sont vendus pour un prix moyen de 44.844 €. Cependant, on ne compte que deux sujets déjà enregistrés à l’entraînement par France Galop : un chez Xavier Thomas-Demeaulte et un chez Ludovic Rovisse. Anjaal n’a pas de 2ans dans l’Hexagone pour le moment.

Huit Gleneagles chez Aidan. En 2019, Coolmore et Darley vont poser sur la table deux atouts de taille. Les Irlandais ont fait confiance à Gleneagles qui a 110 juniors en lice, dont 9 en France.

Ses 53 yearlings vendus ont généré un prix moyen de 126.789 €. À 2ans, Gleneagles a gagné les National Stakes (Gr1) et il avait aussi passé le poteau en tête dans le Prix Jean-Luc Lagardère (Grs1). Il a le droit de produire de bons juvéniles, même si on les attend pour de belles courses postérieures à Royal Ascot. Un grand signe de confiance est caché dans la liste des 2ans à l’entraînement chez Aidan O’Brien. Il a reçu huit mâles de Gleneagles, dont un fils de la multiple gagnante de Gr1 Peeping Fawn (Danehill). Son prix de saillie est passé de 60.000 à 30.000 €, mais il ne s’agit pas d’un manque de considération. La politique commerciale de Coolmore est toujours la même : le tarif baisse en attente des résultats des premiers produits.

Godolphin soutient Golden Horn. Il est plus difficile de voir en Golden Horn un père de 2ans précoces. Lui-même a ouvert son palmarès fin octobre. Ses yearlings ont enregistré un prix moyen de 167.330 € pour 36 vendus. Le plus cher acquis par Godolphin n’est que le dixième prix (205.000 €) de la production du sire sur les rings. Mais le cheikh Mohammed et ses émissaires avaient déjà acquis trois des quatre foals les plus convoités de 2017. Les propriétaires et éleveurs français ont largement soutenu le lauréat du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2015 : France Galop a déjà sept sujets enregistrés à l’entraînement.

Shadwell mise sur Muhaarar. Un autre candidat au titre, le Shadwell Muhaarar (Oasis Dream) compte déjà sept juniors en France sur une génération de 106 produits. Il a affiché le meilleur prix moyen aux ventes des yearlings et le cheikh Hamdan a beaucoup investi sur lui. Il a acheté une pouliche pour 925.000 Gns à Tattersalls, un mâle à 500.000 Gns à la même vente et une femelle pour 500.000 € à Goffs. En plus de ceux-là, Shadwell a fait aussi son shopping chez les foals. D’après beaucoup d’analystes, c’est lui le favori au titre. Mais il faut savoir que s’il était très "vite" et assez précoce, c’est tout de même un cheval qui a beaucoup progressé à 3ans.

American Pharoah frappe en Europe. L’étalon le plus attendu au niveau mondial est sans doute American Pharoah (Pioneerof the Nile). L’année dernière, il a eu sept yearlings millionnaires en dollars, six aux États-Unis et un au Japon. Godolphin a acheté le top price de la production de ce héros de la Triple Couronne à 2,2 millions de dollars. Coolmore a sécurisé deux millionnaires, dont le demi-frère du lauréat de Gr1 et étalon Caravaggio (Scat Daddy) qui est à l’entraînement chez Aidan O’Brien. Tout comme trois autres mâles et trois pouliches. En France, deux American Pharoah sont déclarés.

La navette à l’envers. Le First Crop Sire ayant le plus de 2ans à l’entraînement en France est l’australien de Godolphin Sidestep (Exceed and Excel). Il n’est pas revenu en Normandie cette année. Douze de ses juniors ont déjà un entraîneur en France, alors que Galiway (Galileo) en a onze, dont six vendus à un prix moyen de 22.916 €. Sidestep est l’un des reverse shuttle — Australien faisant la navette de l’Australie vers l’Europe — de Godolphin. Il a déjà un gagnant en Australie, mais dans ce créneau, le plus attendu est Brazen Beau (I Am Invincible) qui compte déjà un lauréat black type, Accession. Ce dernier est surtout le père de Tassort, lequel a mis au gazon lors de ses débuts et figure parmi les favoris des Golden Slipper (Gr1). Un de ses premiers 2ans européens est à l’entraînement en France, chez Henri-François Devin.

LES ÉTALONS QUI VONT AVOIR LEURS PREMIERS 2ANS EN 2019

Sire Père Tarif 2016 Tarif 2019 Produits '17

Amaron Shamardal 4 500 4 500

American Pharoah Pioneerof The Nile 182 400 privé

Anjaal Bahamian Bounty 5 000 5 000 147

Brazen Beau I Am Invincile 7 831 7 978 78

Cable Bay 7 271 7 408 113

Cappella Sansevero 4 000 4 000 59

Due Diligence 5 558 4 559 85

Fountain of Youth 5 034 5 129 70

Free Eagle High Chaparral 15 000 12 500 86

French Navy 4 000 4 000 42

Fullbright 4 000 4 000 36

Galiway 3 000 3 000 16

Gleneagles Galileo 60 000 30 000 108

Golden Horn Cape Cross 67 145 56 991 97

Gutaifan 10 000 10 000 163

Hallowed Crown Street Cry 7 000 74

Hot Streak 7 781 7 978 78

Hunter's Light Dubawi 4 000 4 000 53

Ivawood 6 000 5 000 97

Kingston Hill 5 000 5 000 87

Male Believe Makfi 15 000 12 000 87

Muhaarar Oasis Dream 33 572 34 194 104

Night of Thunder Dubawi 30 000 17 097 105

Outstrip Exceed and Excel 5 558 5 699 97

Prince Gibraltar Rock of Gibraltar 5 000 3 000 37

Sidestep Exceed and Excel 4 000 4 000 55

Telescope Galileo 3 356 3 419 93