Les primes "FR" versées à hauteur de 95,45 %

Institution / Ventes / 08.01.2019

Les primes "FR" versées à hauteur de 95,45 %

France Galop a publié les chiffres. Après avoir payé seulement 90 % de la prime "FR" après chaque course en 2018, France Galop a versé un complément de 5,45 % ce mardi.

Nous avons créé un petit tableau pour vous aider à y voir plus clair :

Taux théorique Taux effectif
2ans et 3ans 60% 57,27%
4ans et 5ans 45% 42,95%
6ans et plus 35% 33,40%
Courses de Gr1 25% 23,86%

Rappelons le principe de cette mesure décidée lors de la mandature de Bertrand Bélinguier et maintenue par Édouard de Rothschild. Les propriétaires de chevaux "FR" touchent, dans les courses y donnant droit, leur allocation et 90 % de la prime prévue pour les "FR". Par exemple, dans une course pour 3ans où le taux de prime "FR" est de 60 %, le propriétaire touche après la course 54 % de prime seulement (c’est-à-dire 90 % de la prime théorique). Et c’est seulement en fin d’année qu’il aura droit à un éventuel complément de prime… qui est cette année de 5,45 %. Pour en revenir à notre exemple, voici ce que cela donne pour un cheval de 3ans qui aurait pris une allocation de 100 € :

[Allocation de 100 € + 54 % de prime immédiate (90 % de la prime de 60 %)] + [3,27 % de prime différée (5,45 % de la prime de 60 %)] = 154 + 3,27 = 157,27 €.

Donc un taux de prime effectif de 57,27 % contre 60 % de taux théorique.

Les propriétaires français sont-ils pour autant perdants, quand ils touchent 95,4 5% du taux plutôt que 100 % ? Paradoxalement, la réponse est : oui et non.

À l’affichage, oui : quand le rattrapage ne permet pas d’atteindre les 100 % de taux théorique, ils se disent qu’ils auraient dû toucher plus. Cette déception existe cette année, où 95,45 % des taux théoriques seront finalement payés au titre de 2018… mais ce n’est pas toujours le cas, puisqu’en 2015, les "FR" avaient perçu 111,6 % et en 2017, 113,8 %. Cela dit, à partir de cette année, le taux final sera plafonné à 100 % du taux théorique.

Dans les faits, les propriétaires français sont un peu perdants si l’on compare le système actuel au précédent : avant la réforme Bélinguier, les primes aux "FR" n’étaient pas plafonnées et donc potentiellement, si les "FR" surperformaient, ils pouvaient espérer gagner plus d’argent d’une année sur l’autre. Ce n’est plus possible depuis 2015, quand le budget des primes "FR" est devenu fixe et quand la variable d’ajustement est devenue le taux de prime.

Mais en même temps, la réponse est non. On ne peut pas dire que les propriétaires soient volés, en ce sens qu’ils toucheront quoi qu’il arrive l’argent qu’on leur a annoncé en début d’année. L’enveloppe (cette année : 36,75 M€) ne baisse pas ; c’est le taux qui baisse. Cette somme est garantie aux "FR". Évidemment, s’ils sont plus nombreux à performer, le taux de primes baissera pour que le budget prévu ne pas soit dépassé. Mais en valeur absolue, les propriétaires ne seront pas lésés.

En analysant le tableau publié par France Galop, on note que les "FR" se sont très bien comportés cette année – contrairement à l’impression qu’on avait pu ressentir au cours de la saison. Ainsi, dans un contexte où les allocations en plat ont progressé de 1,2 % entre 2017 et 2018, les "FR" ont signé un beau + 3,8 %, alors que les non "FR" ont baissé de - 4,6 %.

Mais l’aspect nettement plus sombre, là où les propriétaires de "FR" sont cette fois vraiment perdants, c’est dans la baisse des primes "FR" en volume. Ce n’est pas une découverte. Nous savions depuis le début de l’année que la baisse des encouragements était d’abord une forte baisse des primes "FR" : de fait, elles sont passées de 44,42 M€ à 36,75 M€ (- 17,3 %) entre 2017 et 2018, pendant que les allocations elles-mêmes progressaient de 1,2 % comme nous l’avons écrit plus haut. Presque 8 millions d’euros de moins, c’est là le vrai manque à gagner pour tous ceux qui jouent la carte des "FR" – et non pas dans les débats sans grand objet autour des 5,45 % de complément versus une promesse de 10 %...

Suivi de l'acompte distribué et évaluation du complément de fin d'année
Plat : allocations et primes propriétaires distribuées
en €  2015 2016 2017 2018 2018 vs. 2017
Allocations plat distribuées  121.509.430  121.723.100  120.782.113  122.253.226  1,20%
dont allocations ouvrant droit à la prime  87.706.000  90.246.754  83.834.068  86.988.884  3,80%
dont allocations n'ouvrant pas droit à la prime  33.803.430  31.476.346  36.948.045  35.264.342  -4,60%
Primes propriétaires
Budget  44.620.587  44.634.624  44.428.548  36.756.685  -17,30%
Acompte versé (90 % des taux de primes)  39.544.447  41.766.984  38.525.587  34.658.429  -10,00%
Complément en valeur  5.076.140  2.867.640  5.902.961  2.098.256
Équivalent complément exprimé en % taux de primes  11,60% 6,20% 13,80% 5,40%
Total primes propriétaires distribuées  44.620.587  44.634.624  44.428.548  36.756.685
Détail de la distribution de l'acompte de 90 % des primes propriétaires à fin décembre (total : 34.658 k€)
en k€  2ans  3ans  2ans+ et 3ans+  4ans  Autres critères d'âge
Allocations  Primes  Allocations  Primes  Allocations  Primes  Allocations  Primes  Allocations  Primes
Réclamer  2.056  758 4.282  1.721  17 4 810 175 4.075  901
Handicaps  394 188 8.449  3.890  1.570  566 3.896  1.373  20.059  6.342
C. à conditions  8.943  3.728  18.984  6.964  487 160 2.617  570 11.867  2.104
Gr. & L  4.322  794 11.026  2.459  13.294  1.206  5.086  756
Totaux  15.715  5.468  42.741  15.034  15.368  1.936  7.323  2.118  41.087  10.103