PRIX MAURICE FAGALDE (CROSS-COUNTRY) - Badabulle Bey a trouvé sa voie

Courses / 09.01.2019

PRIX MAURICE FAGALDE (CROSS-COUNTRY) - Badabulle Bey a trouvé sa voie

PAU, MERCREDI

Lauréate sur ce même parcours le mois dernier, Badabulle Bey (Ungaro) a signé un deuxième succès d’affilée à l’issue de ce Prix Maurice Fagalde, à l’issue d’une longue course d’attente. La jument de Patrick Chevillard et de Laurent Androlus a patienté en sixième position, franchissant tous les obstacles à la perfection. Progressant vivement en pleine piste dans le tournant final, elle a placé une jolie pointe de vitesse pour aller chercher Lune du Jura (Le Balafré) sur le plat, s’imposant d’une longueur et demie. C’est l’AQPS Dragée Haute (Buck’s Boum) qui a hérité du troisième rang, effectuant une bonne rentrée après dix mois d’absence. Quant à l’un des favoris, Dundee (Balko), il a glissé sur le plat à mi-parcours et n’a pu éviter la chute. Notons que Royale Spirit (Spirit One) s’est malheureusement accidentée en début de course et a été rapidement arrêtée par son jockey.

Un cœur plus gros qu’elle. Badabulle Bey compte désormais deux succès en trois sorties dans la discipline. Après avoir longtemps évolué au niveau des courses à réclamer en haies, elle a débuté par une cinquième place sur le cross palois en début de meeting. Son entraîneur et copropriétaire, Patrick Chevillard, a déclaré au micro d’Equidia : « Elle est toute petite et ne possède pas à la base la morphologie pour faire une jument de cross, mais elle a un gros cœur. Aujourd’hui, nous avions mis la décharge pour qu’elle n’ait pas trop de poids à porter. Elle a magnifiquement sauté les "gros" ! Elle s’y prend vraiment très bien, vu sa taille. Elle devrait encore progresser, car elle n’a que 6ans et elle est toute neuve dans la discipline. Nous irons probablement sur la consolante du Grand Cross, car elle est désormais barrée et va devoir affronter les meilleurs. »

Une mère gagnante en haies et en steeple. Élevée par Catherine Bonneau, Badabulle Bey est une fille d’Ungaro (Goofalik) et de Victoire Grenat (Verbier), gagnante de six courses en haies et en steeple. C’est la sœur de Lilibell Bey (Army King), lauréate sur l’hippodrome de Jallais et placée sur les haies d’Auteuil et d’Enghien. La deuxième mère, Family Saga (Caerwent), s’est imposée à trois reprises en plat et en obstacle. Outre Victoire Grenat, elle a donné trois vainqueurs dont Thinger Licht (Clety), gagnant de six courses sur les obstacles français et anglais.

 

 

 

Lyphard

 

 

Goofalik

 

 

 

 

Alik

 

Ungaro

 

 

 

 

 

Star Appeal

 

 

Ustina

 

 

 

 

Unwetter

BADABULLE BEY (F6)

 

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Verbier

 

 

 

 

Viverba

 

Victoire Grenat

 

 

 

 

 

Caerwent

 

 

Family Saga

 

 

 

 

Falcon Berry