Vente de janvier de Keeneland : Fatale Béré chez Shadai pour 700.000 $

International / 08.01.2019

Vente de janvier de Keeneland : Fatale Béré chez Shadai pour 700.000 $

Quand la française Fatale Bére (Pedro the Great) est passée sur le ring de la vente de janvier de Keeneland, elle était le dernier lot d’une session marathon de 316 sujets. Plusieurs acheteurs étaient déjà sur le chemin du retour mais Nahoiro Hosoda, consultant de Shadai Farm, a attendu patiemment son moment. Il a posé l’enchère gagnante à 700.000 $. La pouliche, lauréate des Del Mar Oaks (Gr1), n’a pas un pedigree monumental, mais pour Teruya Yoshida, une carrière de course de haut niveau est un bon argument. La réussite de son haras démontre qu’il a raison. Fatale Béré va partir le plus tôt possible pour le Japon et, d’après Hosoda, elle peut visiter un des grands Sunday Silence de chez Shadai : Deep Impact ou Heart’s Cry.

Abel Tasman chez Coolmore pour cinq millions. La championne Abel Tasman (Quality Road) était la vedette de la vente et, comme attendu, elle a fait le top price. C’est Dermot Ryan, de Coolmore, qui a battu l’opposition avec une offre de cinq millions de dollars. La jument, qui a remporté les Kentucky Oaks et cinq autres Grs1, restera fort probablement au Kentucky pour visiter un des étalons Coolmore de haut niveau comme American Pharoah (Pioneerof the Nile), Uncle Mo (Indian Charlie) ou Justify (Scat Daddy), mais elle peut aussi faire le déplacement en Irlande chez Galileo.

Coolmore en mode vendeur. La galaxie Coolmore est aussi présente dans la colonne des vendeurs. C’est pour 750.000 $ qu’est partie A Star Is Born (Galileo), une propre sœur du lauréat de Gr1 et étalon Rip van Winkle et demi-sœur de Le Vie Infinite (Le Vie Dei Colori), étalon prometteur en Italie. La jeune poulinière (9ans) a été achetée par Summer Wind Farm. Elle a débuté sa carrière avec Fleet Review (War Front), un 4ans qui s’est placé au niveau Gr1 dans les Middle Park Stakes et la July Cup. Elle a trois autres produits par War Front (Danzig) et est pleine du même étalon.

Le chiffre d’affaires bondit à 21 millions. Abel Tasman est responsable à elle seule de presque un quart du chiffre d’affaires, qui a atteint 21,05 millions de dollars avec une forte progression (55,9 %) par rapport à la première session de l’année dernière. Le marché a été très soutenu avec beaucoup d’éleveurs à la chasse de la bonne affaire. Dans cette catégorie, on peut classer deux juments françaises. Rain on the Dune (Frankel) a été adjugée 100.000 $ à JS Co., un haras japonais, alors que Pas de Soucis (Footstepsinthesand), lauréate du Prix de Saint-Cyr (L), ira en Irlande pour 125.000 $.