Worthadd, un fils de Dubawi à Pau

Élevage / 24.01.2019

Worthadd, un fils de Dubawi à Pau

L’année 2018 restera dans les mémoires comme celle d’une réussite tous azimuts pour Dubawi. Et c’est à ce moment précis qu’un de ses fils, Worthadd, arrive en France pour y faire la monte. Celui qui a fait partie de l’élite des milers va officier au haras de Pau-Gélos.

Par Adrien Cugnasse

Catherine de Lartigue, à la tête du haras de Pau-Gélos, nous a dit : « C’est Niccolo et Vita Riva d’EBM (European Bloodstock Management) qui m’ont proposé cet étalon. Il fut un très bon cheval de course, sur une distance très sélective, le mile. Worthadd sera le premier fils de Dubawi à faire la monte dans le Sud-Ouest. Et, en France, pour l’instant, rares sont les milers par ce grand sire à officier au haras. Worthadd a été capable de durer, en restant performant pendant plusieurs saisons de compétition à haut niveau. Les éleveurs de notre région ont rarement eu accès à un cheval de cette qualité. C’est aussi un bel étalon et on voit en lui l’influence de Dubawi, étalon qui connaît une réussite exceptionnelle en 2018. Ce gagnant du Derby italien devrait aussi intéresser les éleveurs à la recherche de polyvalence, comme ceux d’obstacle, d’AQPS ou d’anglo-arabes. » Niccolo et Vita Riva d’EBM nous ont confié : « Worthadd a été élevé par Compagnia Generale, des amis de longue date de notre famille. Il s’agit d’un grand élevage italien. Nous connaissons aussi très bien la souche de cet étalon. Nous avons par ailleurs d’excellentes relations avec Catherine de Lartigue depuis l’époque de Gentlewave (Monsun). Ce fut une première très bonne expérience de travail. Cela s’était très bien passé et nous sommes restés en contact. Dès lors, lorsque des clients allemands ont acquis Worthadd, nous avons immédiatement pensé à elle. »

Après six saisons sous la bannière de Sorelis, Catherine de Lartigue a pris le relais à Pau, suite au désengagement de la coopérative d’insémination. Le 2 février, veille de la dernière belle réunion du meeting palois, le haras ouvrira ses portes à partir de 9 h 30. Les plus matinaux seront accueillis avec un café. Chacun pourra ensuite tenter sa chance en déposant un bulletin dans les urnes pour le tirage au sort des saillies gratuites. La présentation des étalons se déroulera en fin de matinée, vers 11 h 15, dans la cour du haras bicentenaire. Il sera ensuite procédé au tirage au sort, qui sera suivi du traditionnel verre de l’amitié.

Un miler de classe internationale. Worthadd a démarré sa carrière en Italie, où il fut – et de très loin – le meilleur miler et le meilleur 3ans de sa génération, avec six victoires et une troisième place en sept sorties. Lauréat du Premio Parioli (Gr3) en bon terrain, il a confirmé en remportant le Derby italien (Gr2) en terrain lourd, avant de s’imposer dans le Premio Ribot (Gr2). Sa première véritable confrontation internationale a eu lieu dans le Premio Vittorio di Capua (Gr1), où il s’est classé bon troisième de Rio de la Plata (Rahy). Ce dernier était alors en pleine phase ascendante et une simple lecture de son palmarès témoigne de sa classe internationale (cinq victoires et dix fois sur le podium au niveau Gr1). Fort de ce premier test réussi, Worthadd est sorti d’Italie pour se mesurer aux anglais. Dans les Lockinge Stakes (Gr1), il a supporté le poids de la course pour finalement n’être dominé que par Canford Cliffs (Tagula), le meilleur miler d’âge européen de l’année 2011, qui complétait ainsi une série de cinq victoires au niveau Gr1. Seul un extraterrestre comme Frankel (Galileo) a su mettre fin à la série de succès de Canford Cliffs. Dans cette édition des Lockinge Stakes, Worthadd devançait Dick Turpin (Prix Jean Prat, deuxième des 2.000 Guinées, de la Poule d’Essai des Poulains et des St James’s Palace Stakes, Grs1) et Twice Over (Champion Stakes, deux fois, Juddmonte International Stakes et Coral-Eclipse, Grs1). Le podium des Lockinge Stakes a vu passer de nombreux futurs étalons à succès au cours de son histoire, à l’image de Frankel, Cape Cross (Green Desert), Kris (Sharpen Up) ou Habitat (Sir Gaylord). C’est aussi le cas de plusieurs étoiles montantes du parc européen comme Farhh (Pivotal). L’année suivante, Worthadd a remporté le Badener Meile (Gr3) devant le gagnant de Gr1 Neatico (Medicean).

Dubawi, une star internationale. Le sire de Darley restera comme l’étalon ayant donné le plus rapidement 50 gagnants de Groupe de l’histoire des courses et de l’élevage. Pour réaliser un tel exploit, il n’a eu besoin que de 2.038 jours. C’est mieux que Danehill (2.191 jours), Galileo (2.317 jours), Giant’s Causeway (2.683 jours) et Montjeu (2.768 jours). En 2018, les produits de Dubawi ont réalisé une moyenne de 897.941 € sur les rings européens. À ce jour, il a donné 235 black types dont 105 gagnants de Groupe. Après Left Hand (Dubawi) et Bateel (Dubawi), Kitesurf (Dubawi) a offert à son père une troisième victoire successive dans le Qatar Prix Vermeille (Gr1). Nous avons consulté le palmarès de cette course jusqu’à l’édition 1940 : aucun étalon n’a réussi pareil exploit depuis cette date. Sam Bullard, directeur de l’étalonnage à Darley nous avait alors confié : « On dit souvent que les bons chevaux vont dans tous les terrains. C’est certainement aussi le cas pour les bons étalons. Les produits de Dubawi s’adaptent à toutes les pistes. Ils héritent de son tempérament exceptionnel et les femelles réussissent aussi bien que les mâles. Avec 16 % de lauréats black types et 11 % de gagnants de Groupe parmi ses partants, les chiffres témoignent du fait que Dubawi est un étalon exceptionnel. »

Un père de père et un père de mère qui s’affirme. En s’imposant dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), Make Believe (Makfi) a offert un premier Gr1 et un premier classique à un fils de Dubawi. Son père, Makfi (Dubawi), a depuis été exporté au Japon. Poet’s Voice (Dubawi), un autre de Dubawi, nous a quittés prématurément alors qu’il réalisait un remarquable début de carrière. Le père de Poet’s Word (Prince of Wales’s Stakes et King George VI and Queen Elizabeth Stakes, Grs1) a donné 23 black types, dont cinq lauréats classiques : Poetic Dream (2.000 Guinées allemandes), Sand Zabeel (Oaks d’Italie), Summer Festival (Derby italien), Mi Raccomando (1.000 Guinées d’Italie) et Poeta Diletto (2.000 Guinée d’Italie). Dubawi s’affirme aussi en tant que père de mère, avec notamment Tantheem (Prix de Cabourg, Prix de Meautry et Qatar Prix du Petit Couvert, Grs3), Hey Gaman (deuxième de l’Emirates Poule d’Essai des Poulains, Gr1), Comedy (Darley Prix de Cabourg, Gr3), Blair House (Emirates Airline Jebel Hatta, Gr1), Royal Julius (Premio Presidente della Repubblica, Gr2)…

Une origine maternelle polyvalente. Les éleveurs du Sud-Ouest aiment les étalons polyvalents et ils se souviennent tous du passage de Gentlewave (Monsun) qui, comme Worthadd, avait remporté le Derby italien. On notera par ailleurs que Worthadd est issu d’une sœur d’Historic (De Vere Prestige Novices’ Hurdle et Cahoot Long Distance Hurdle, Grs2, deuxième des Martell Sefton Novices’ Hurdle, Gr1). Il a la même deuxième mère que Dai Jin (Crédit Suisse Private Banking Pokal et Derby allemand, Grs1), lequel a produit des chevaux de Gr1 en obstacle comme Pont Alexandre (Navan Novice Hurdle, Gr1) mais aussi en plat (Girolamo, Preis von Europa, Grs1). Worthadd n’a pour l’instant eu que dix partants outre-Manche mais il compte déjà trois gagnants, dont Desert Wind (trois victoires) et il compte déjà deux lauréats de Maiden – pour sept partants – en France.

WORTHADD

Dubawi & Wigman, par Rahy

Derby italien, Premio Carlo Vittadini et Premio Ribot (Grs2)

Deuxième des Lockinge Stakes (Gr1)

Stationné au haras de Gelos (64)

2.800 € H.T. (LF). Prix spécial croisement sur demande. 

 

 

 

Seeking the Gold

 

 

Dubai Millennium

 

 

 

 

Colorado Dancer

 

Dubawi

 

 

 

 

 

Deploy

 

 

Zomaradah

 

 

 

 

Jawaher

WORTHADD (M12)

 

 

 

 

 

 

Blushing Groom

 

 

Rahy

 

 

 

 

Glorious Song

 

Wigman

 

 

 

 

 

Seatle Slew

 

 

Urjwan

 

 

 

 

White Star Line