Un samedi de folie pour les "FR" outre-Manche

International / 16.02.2019

Un samedi de folie pour les "FR" outre-Manche

ASCOT (GB), SAMEDI

ASCOT CHASE (Gr1) - Cyrname dans la cour des grands

Quelle performance ! Le "FR" Cyrname (Nickname) a démoli l’opposition dans l’Ascot Chase (Gr1, 4.200m). Vite en tête, il a adressé un dernier "coucou" à ses adversaires entre les deux derniers fences, puis a enclenché la deuxième vitesse et s’en est allé vers un facile succès. Waiting Patiently (Flemensfirth), le tenant du titre, n’a rien pu faire et prend la deuxième place à dix-sept longueurs, devançant le bon Fox Norton (Lando) d’une longueur un quart. Politologue (Poliglote) est quatrième à deux longueurs. Trois des quatre premiers sont des "FR".

Un premier Gr1. Cyrname venait de laisser une sacrée impression dans le Bet365 Handicap Chase, le 19 janvier dernier sur le tracé de cet Ascot Chase. Il y avait une marche à franchir ce samedi, face à des chevaux de Gr1, mais le pensionnaire de Paul Nicholls l’a fait facilement. Cyrname n’est pas engagé à Cheltenham mais, après une telle démonstration, son entourage va devoir réfléchir à la possibilité de le supplémenter dans une épreuve comme le Ryanair Chase (Gr1). Il a la classe pour remporter ce Gr1 même s’il pourrait y avoir, dans l’opposition, de très bons éléments comme Un de Sceaux (Denham Red), Min (Walk in the Park) ou encore Monalee (Milan). Reste que ses limites actuelles sont inconnues. Le seul point d’interrogation, pour Cyrname, serait l’aptitude au tracé si particulier de Cheltenham, lui qui a de l’expérience sur les pistes plates.

Une mère gagnante dans presque toutes les spécialités. Cyrname est un élève de Stéphane Follain, Stéphane Guesdon, Xavier Lefeuvre et Éric Lecoiffier. Il a débuté en France sous l’entraînement de Patrice Quinton, s’imposant à Pau devant un certain Capferret (Day Flight), et a été acheté par Joffret Huet suite à cette victoire, rejoignant les boxes de Paul Nicholls pour Mme Johnny de La Hey. Cyrname est un AQPS fils de Nickname et de Narquille (Passing Sale), dont il est le meilleur produit. Narquille a couru à trente reprises, remportant trois courses et prenant douze places. Elle est gagnante en plat, sur les haies et sur le steeple. Elle a donné un autre black type avec Belle Namix (Al Namix), troisième du Prix Glorieuse (Gr2 AQPS).

DENMAN CHASE (Gr2)

Clan des Obeaux gagne des points avant Cheltenham

L’impression visuelle est excellente. Clan des Obeaux (Kapgarde) a survolé le Denman Chase (Gr2, 4.800m), délocalisé à Ascot suite à l’arrêt des courses britanniques survenu la semaine dernière. Il a trottiné derrière Terrefort (Martaline), le leader. Entre les deux derniers obstacles, il faisait encore un canter alors que Terrefort était sollicité. Clan des Obeaux a fait un bond impressionnant sur le dernier fence et a laissé sur place Terrefort, s’imposant par onze longueurs. Terrefort est un net deuxième puisqu’il faut compter vingt-cinq longueurs pour retrouver Ballyhill (Al Namix), troisième. Les trois premiers sont des "FR".

Confirmation du King George. Clan des Obeaux avait causé une surprise dans le King George VI Chase (Gr1), où il battait des chevaux de la trempe de Thistlecrack (Kayf Tara), Native River (Indian River), Politologue (Poliglote) ou encore Might Bite (Scorpion). Il confirme ce succès, ce qui fait dire à son entraîneur, Paul Nicholls : « Pour être franc, j’ai eu l’impression qu’il n’avait pas eu le crédit qu’il aurait dû avoir dans le King George. Avant la course, on annonçait que c’était le meilleur King George depuis des années, avec tous ces gagnants de Gold Cup et autres, et après le soufflé était retombé. Comme beaucoup de chevaux, il lui a fallu du temps pour arriver à maturité et devenir un vrai cheval de course, et il en est désormais un. Kauto Star avait 7ans lorsqu’il a gagné sa première Gold Cup et Clan des Obeaux a le même âge. Je suis fou de joie et nous pouvons aller à Cheltenham en pleine confiance. »

Concernant la performance dans ce Denman Chase, Paul Nicholls a dit : « J’étais un peu nerveux avant la course car, alors que Cheltenham est si proche, il faut que tout se passe vraiment bien. Il apprend un peu à chacune de ses sorties. L’an dernier, c’était un gros bébé qui était très regardant une fois en tête, mais il a compris cette année. Cette sortie lui fera le plus grand bien et nous allons nous contenter d’apporter quelques finitions avant Cheltenham. Il a magnifiquement sauté et il a pleine confiance en lui. J’ai vraiment hâte d’aller à Cheltenham avec une première chance. »

Le frère de Bahia des Obeaux. Élève de la famille Devilder, Clan des Obeaux est un AQPS, fils de Kapgarde, étalon au haras de la Hêtraie, et de Nausicaa des Obeaux (April Night), placée lors de ses trois sorties en obstacle. Il est le frère de Bahia des Obeaux (Saddler Maker) et Varda des Obeaux (Saddler Maker), deux vainqueurs en obstacle. C’est la souche de Ksar (Pot d’Or), qui a gagné deux fois le Grand Cross de Craon (L). La grand-mère, Bellaman (King’s Road), est une sœur d’Alcade (Le Pontet), qui a remporté aussi le Grand Cross de Craon.

BETFAIR HURDLE (Gr3 HCP)

Al Dancer ne fait que progresser

Le "FR" Al Dancer (Al Namix), entraîné par Nigel Twiston-Davies, va de progrès en progrès. L’élève du Haras de Maulepaire, de Marie-Cécile de Saint-Seine et de Christian Baron a facilement décroché son premier Groupe en remportant le Betfair Hurdle (Gr3 HCP). Un peu brillant derrière les premiers, il a pris le meilleur au saut de la dernière difficulté et s’est imposé par trois longueurs trois quarts devant Magic Dancer (Norse Dancer). Blu Cavalier (Kayf Tara) est troisième à deux longueurs et demie.

Libre dans sa tête. Al Dancer a passé un cap durant cette saison 2018-2018 : il est invaincu en quatre sorties cette saison et enlève un premier Groupe dans le style d’un cheval qui doit encore apprendre. Nigel Twiston-Davies a expliqué : « Il a été dissipé sur les deux ou trois premières haies. Il porte un bonnet mais c’est un cheval libre. Il est plein de vie, mais nous avons réussi à le calmer désormais. Il s’est bien comporté dans le paddock et a eu un bon comportement à tous les moments de la course, il était juste frais au début. C’est un cheval taillé pour le steeple, il suffit de regarder son modèle. (…) Nous allons réfléchir pour la suite de la saison et il pourrait passer encore une saison sur les haies, mais il sera vraiment dans son élément sur le steeple. C’est un vrai garçon – dans le bon sens du terme – et veut juste faire ce qu’il a à faire. Il a un talent brut superbe. Il va aller vers le Supreme Novices’ Hurdle. »

Le frère d’un Président. Al Dancer est un fils d’Al Namix, étalon au haras de Mirande, et de Steel Dancer (Kaldounevees). Il est donc le frère de Tzar’s Dancer (Tzar Rodney), lauréat d’un Prix du Président de la République (Gr3), mais aussi du Prix Rigoletto (L), du Grand Steeple-Chase de Bordeaux (L) et du Prix Gaston Desprès (L). Il est aussi le frère de Set Dancer (Irish Wells), deuxième du Grand Steeple Alain du Breil - Prix Kauto Star (L) au Lion-d’Angers. Steel Dancer a un 3ans par Martaline, un 2ans par Balko et un yearling par Great Pretender.

GOWRAN PARK (IE), SAMEDI

RED MILLS TRIAL HURDLE (Gr3)

Darasso ouvre la marque en Irlande

Gagnant de quatre courses en France, dont deux Listeds handicap à Auteuil, sous l’entraînement de Guy Cherel, Darasso (König Turf) est désormais entraîné en Irlande par Joseph O’Brien pour les couleurs de J. P. McManus. Après deux sorties correctes dans son nouveau pays, il a ouvert la marque en remportant très facilement le Red Mills Trial Hurdle (Gr3, 3.200m), ce samedi à Gowran Park. Jamais loin, il a pris la tête à deux obstacles de la fin et n’a fait qu’accroître son avance, s’imposant de onze longueurs. Forge Meadow (Beneficial), l’animateur, conserve la deuxième place facilement, sept longueurs et demie devant Rashaan (Manduro).

Un Groupe 1 plus tard dans l’année. Darasso restait sur une cinquième place dans un Gr2 sur 4.800m, qui était remporté par Presenting Percy (Sir Percy), l’un des favoris de la prochaine Gold Cup (Gr1) de Cheltenham. Derrière Presenting Percy, on trouvait des chevaux de Gr1 : Bapaume (Turtle Bowl), Killughtag Vic (Old Vic) et Limini (Peintre Célèbre). Ces quatre se tenaient en deux longueurs un quart et Darasso pointait à sept longueurs, mais la distance n’était pas pour lui. Joseph O’Brien a déclaré : « Il avait bien couru la dernière fois dans une course d’un bon niveau, mais je crois que revenir sur plus court l’a aidé et il aime le terrain souple. Barry Geraghty l’a bien monté, il l’a gardé en course sans trop le presser. Je suppose qu’il va continuer dans ce type de course, il est pris en valeur trop haute pour les handicaps. Peut-être qu’il tentera sa chance dans un Gr1 plus tard dans l’année. Il a certainement le niveau mais nous allons tenter de lui trouver du terrain souple. »

Le neveu de Saying Again. Élevé par Guy et Emmanuel Cherel, Darasso est un fils de König Turf, étalon au haras du Chêne Vert, et de Nassora (Assessor), lauréate en haies et en steeple à Paris, troisième du Prix Sytaj et quatrième du Prix André Michel (Grs3). Darasso est le frère d’Urallia (Califet), vainqueur de onze courses et qui a pris près de 150.000 € de gains. Deuxième mère de Darasso, Débandade (Le Pontet) a gagné le Prix André Boingnères à Auteuil pour Guy Cherel. Elle a produit Saying Again (Califet), vainqueur du Grand Cross de Pau (L), Rochdale (Vidéo Rock), Oumeyade (Smadoun), deux bons éléments, et Ladalko (Kadalko), lauréat d’un Gr2 sur les claies, d’un Gr3 sur les fences de Warwick et deuxième d’un Gr1 sur les claies de Newbury.

RED MILLS CHASE (Gr2)

Monalee prend rendez-vous avec Cheltenham

Monalee (Milan) n’a pas tremblé dans le Red Mills Chase (Gr2, 4.000m). Il a contrôlé toute la course et n’a pas faibli dans la ligne droite, s’imposant de deux longueurs devant le bon Anibale Fly (Assessor). Il y a eu deux chevaux et les autres puisqu’Edwulf (Kayf Tara) pointe à vingt-cinq longueurs, gardant un nez sur Killughtag Vic (Old Vic). Le grand absent de la course était Presenting Percy (Sir Percy), son entourage ayant décidé, à la surprise générale, de ne pas déclarer partant à la veille de la course le favori de la prochaine Gold Cup de Cheltenham (Gr1).

Direction Cheltenham et une course à déterminer. Monalee est un cheval de rêve pour son entourage. Au cours de sa carrière, riche de quatorze sorties, il a toujours fini dans l’argent à l’exception de deux chutes. Il lui manque juste le petit quelque chose qui lui permettrait d’être parmi les meilleurs, même s’il a remporté un Gr1. Il a couru deux fois lors du Festival de Cheltenham, concluant les deux fois deuxième. Monalee va être revu du côté de Prestbury Park mais son entourage ne sait pas encore dans quelle course. Henry de Bromhead a déclaré : « Il a sauté magnifiquement et Rachael Blackmore l’a parfaitement piloté. Je suis vraiment heureux de le voir gagner, d’autant plus qu’il rendait du poids à certains d’entre eux. Je suis vraiment très heureux. C’était très bien de pouvoir le courir sur un terrain comme celui d’aujourd’hui. Évidemment, il va aller à Cheltenham et nous aviserons dans quelle épreuve. Il est dans le Ryanair Chase et la Gold Cup (Grs1) mais nous déciderons plus tard. Je n’ai honnêtement aucune préférence. Je pense que cela dépendra aussi du terrain. »

La famille de Chez Pedro. Élevé en Irlande par Aidan Aherne, Monalee est né d’une vraie famille de sauteurs, même si sa mère n’a pas encore produit d’autres black types. Sa deuxième mère, lauréate de Listed sur les haies irlandaises, est à l’origine – en première ou en deuxième génération – de pas moins de neuf black types dont Be My Belle (Be My Native), gagnante du IAWS Thyestes Handicap Chase et du William Neville & Sons Novice Chase (Grs2), Rose of Inchiquin (Roselier), lauréate du Electronics Lismullen Hurdle (Gr2), et Empire of Dirt (Westerner), deuxième de l’Irish Gold Cup (Gr1). En France, cette famille a donné Chez Pedro (Westerner), deuxième du Grand Steeple-Chase de Deauville (L).

HAYDOCK (GB), SAMEDI

VICTOR LUDORUM JUVENILE HURDLE

Quel Destin impressionne avant le Triumph Hurdle

Le Victor Ludorum Juvenile Hurdle n’est pas une épreuve de Groupe mais il permet de voir de bons éléments en piste avant le Triumph Hurdle (Gr1) de Cheltenham. On retrouve de bons chevaux au palmarès, comme Top Notch (Poliglote), Une Artiste (Alberto Giacometti), Frodon (Nickname)… C’est Quel Destin (Muhtathir) qui a remporté, ou plutôt survolé, cette édition 2019.

Vite derrière le leader Torpillo (Alanadi), qui se présentait invaincu au départ de cette épreuve, Quel Destin a pris les commandes à la troisième haie et s’est promené. L’accélération qu’il a placée dans la ligne droite a été assez impressionnante et il laisse Capone (Nathaniel) à six longueurs. Fanzio (Day Flight) est troisième à dix longueurs, prenant un quart de longueur à Torpillo. Ce dernier s’est montré très hésitant et cette performance est trop mauvaise pour être exacte.

À revoir à Cheltenham. Quel Destin n’est pas n’importe qui : le pensionnaire de Paul Nicholls restait sur quatre victoires consécutives dont le Finale Juvenile Hurdle (Gr1). Il montre ce samedi qu’il faudra compter avec lui à Cheltenham dans le Triumph Hurdle (Gr1), dont il est le troisième favori derrière Sir Erec (Camelot) et Fakir d’Oudairies (Kapgarde). Les bookmakers ont réagi à sa victoire, le passant de 14/1 à 8/1 en vue de Cheltenham.

Une grand-mère gagnante de Listed en plat. Élevé par le haras des Sablonnets et Lucien Bermond, Quel Destin est un fils de Muhtathir, étalon au haras du Mézeray, et de High Destiny (High Yield), gagnante de deux courses sur les haies de Clairefontaine et cinquième du Prix Bournosienne (Gr3). Quel Destin est pour le moment le meilleur produit de sa mère, qui a une 3ans par Barastraight, une 2ans par Spirit One et une yearling par Doctor Dino. Deuxième mère de Quel Destin, Such Is Life (Akarad) a produit Last Empress (Dernier Empereur), lauréate du Prix Delahante et de la Coupe des Pouliches (Ls), Bon Grain (Muhtathir), black type en plat, et Réfutation (Muhtathir), troisième du Prix d’Indy (Gr3). Quel Destin appartient à la famille de Walkon (Take Risks) et de Cuidado Chaval (Alhaarth), deux chevaux de Groupe en obstacle.

WINCANTON (GB), SAMEDI

BETWAY KINGWELL HURDLE (GR2)

Grand Sancy emmène un trio "FR"

Arrivée 100% "FR" à l’arrivée du Kingwell Hurdle (Gr2, 3.100m) ce samedi à Wincanton. Grand Sancy (Diamond Boy) s’est imposé à la lutte devant Sceau Royal (Doctor Dino). Trois quarts de longueur les séparent, tandis que Vision des Flos (Balko) pointe à une demi-longueur. Il faut compter plus de trois longueurs pour retrouver le quatrième, l’animateur Unison (Jeremy).

Grand Sancy est entraîné par Paul Nicholls, l’homme de ce samedi en Angleterre. Il décroche une première victoire de Groupe, lui qui restait sur une deuxième place dans le Tolworth Novices’ Hurdle (Gr1) à Sandown. Grand Sancy était monté par Harry Skelton, pour qui il s’agissait d’un moment spécial puisqu’il a travaillé pour Paul Nicholls et que son frère, Dan Skelton, est l’ancien assistant du maître de Ditcheat. Harry Skelton a déclaré : « Cela représente beaucoup de chose pour moi. Paul Nicholls nous a lancés, moi et Dan, nous a permis de progresser. Il a appelé Dan mercredi ou jeudi et lui a demandé : "Tu crois qu’Harry voudrait bien aller à Wincanton monter quelques chevaux ?" et, bien sûr, ma réponse a été oui. Je suis allé chez Paul vendredi pour monter quelques lots, c’était la première fois en six ans. J’ai monté trois lots hier, et aussi ce matin. Lorsque vous passez les portes, c’est un autre monde. Les chevaux volent et je ne pourrai jamais remercier assez Paul et ses propriétaires. C’est un cheval dur. Nous avions élaboré un plan et j’avais confiance en ce qu’il m’avait dit. » Grand Sancy va disputer les Supreme Novices’ Hurdle (Gr1) à Cheltenham.

Un pedigree "Pelat". Élevé par Brigitte Poulve, Grand Sancy est un fils de Diamond Boy, désormais étalon à Kilbarry Lodge Stud, mais qui a débuté au haras de la Croix Sonnet. Il est le premier produit de La Courtille (Risk Seeker), gagnante sur les haies d’Auteuil et le steeple de Pau. Sa deuxième mère, Colombina (Épervier Bleu), n’était pas dénuée de qualité. Elle a conclu quatrième du Prix Wild Monarch (L) et s’est imposée sur les haies à Clairefontaine. Ce descendant de Tipsa (Tip Moss), placée du Prix Finot (L), est issu d’une souche Pelat.