Cagnes-sur-Mer lance le Défi du Galop

Courses / 20.02.2019

Cagnes-sur-Mer lance le Défi du Galop

Par Alice Baudrelle

Créé en 2006, le Défi du Galop est devenu un circuit hippique incontournable et rencontre un succès grandissant chaque année. La première étape, le Grand Prix du Département 06, aura lieu le samedi 23 février à Cagnes-sur-Mer. François Forcioli-Conti, président du Défi du Galop et de la Société des courses de la Côte d’Azur, a dressé un bilan du challenge 2018 et des changements à venir sur l’hippodrome.

Vainqueur du Défi du Galop 2018, Almorox (Rip van Winkle) a permis à son propriétaire, Antonio Caro, de remporter un bonus de 65.000 €. Au classement des points, il a précédé Potemkin (New Approach) et Caravagio (American Post). François Forcioli-Conti a commenté : « De plus en plus de chevaux de qualité s’intéressent au Défi du Galop et le rating de l’ensemble des participants aux étapes est de qualité. D’ailleurs, un certain nombre de ces épreuves pourraient être qualifiées de Gr3. L’an dernier, nous avons accueilli une nouvelle étape à Casablanca et cela a été une très grande réussite. Il y a eu un bon nombre de participants et une implication remarquable de la part de la Société des courses de Casablanca, que ce soit au niveau de l’accueil ou de l’organisation. »

Le Prix du Pays d’Auge prend du galon. Labellisé jusqu’alors course A, le Prix du Pays d’Auge se transforme en Listed à partir de cette année. Cette épreuve fera office de neuvième étape du Défi du Galop et aura lieu le 9 août, sur l’hippodrome de Clairefontaine-Deauville. François Forcioli-Conti nous a expliqué : « Le Défi remplit son rôle qui est de promouvoir les grandes courses régionales. Le Grand Prix de Craon était lui aussi passé de course A à Listed. » Le Défi du Galop va également accueillir une nouvelle étape : « Le Grand Prix des Provinces - Prix André Baboin (L) intègre le Défi du Galop cette année. C’était une étape tournante entre trois hippodromes et cette nouveauté permet d’en assurer la pérennité. Compte tenu des nouveaux calendriers et horaires mis en place par la société-mère et le PMU, nous assisterons à deux épreuves du Défi durant le même week-end, à deux reprises dans l’année. En effet, le Grand Prix de Compiègne et le Grand Prix de Lyon (Ls) se dérouleront respectivement les 22 et 23 juin, tandis que le Grand Prix de la Sorec (course B) à Casablanca et le Grand Prix de Marseille (L) auront lieu les 16 et 17 novembre. » D’autre part, le challenge accueille un nouveau partenaire, Biraben Foie Gras, déjà très impliqué dans les courses.

Un meeting de galop fructueux. Le meeting de galop prendra fin le samedi 23 février et le bilan s’avère satisfaisant selon le président : « Le meeting d’hiver de Cagnes-sur-Mer s’achèvera dans quelques jours au niveau du galop et il s’est bien passé, puisqu’il y a eu beaucoup de partants. Au niveau des jeux, c'est tout à fait satisfaisant. Samedi dernier, lors de la réunion du Prix Saônois (L), nous avons réalisé plus de 17 millions d’euros de jeux au PMU, et obtenu de bons résultats de manière générale. »

Le meeting d’hiver dans sa globalité prendra fin le 15 mars avec une manifestation créée il y a deux ans, appelée le Palio des Écoles - Grand Prix de Vincennes. La particularité de cette course de trot réside dans l’association d’un cheval, d’un jockey et d’un étudiant. François Forcioli-Conti nous a expliqué : « Lors de cette journée organisée avec les élèves des écoles de commerce de la région, nous accueillons beaucoup de jeunes et aussi un nouveau public. Il faut que les hippodromes redeviennent des lieux de fête et cette manifestation marche très bien. Chaque école est représentée par un élève qui monte sur le sulky au côté d’un driver et le tandem gagnant sacre l’école en question. »

La (re)mise en place d’un rond de retour à Cagnes. À Cagnes-sur-Mer, les chevaux qui rentrent aux balances viennent marcher pendant quelques minutes après la course sur la piste en sable fibrée, devant le public, avant de rejoindre les écuries. Cela ne sera bientôt plus le cas, comme l’a annoncé François Forcioli-Conti : « Il est prévu de faire quelques travaux à Cagnes cette année. Nous devons terminer la rénovation du parking et nous allons reconstituer un rond de retour devant les balances. Ce rond avait été supprimé il y a 25 ans et depuis, les chevaux reviennent sur la piste après la course. Le problème, c’est qu’il y a un risque que les chevaux traversent le public, et leur retour sera davantage sécurisé avec la mise en place d’un rond. » Un projet totalement inédit pourrait également bientôt voir le jour, comme l’a annoncé François Forcioli-Conti : « Nous sommes en train de signer une convention de partenariat avec l’Éducation nationale, afin d’inscrire l’hippodrome dans le programme pédagogique des écoles primaires. C’est un concept tout à fait inédit et très intéressant. Certaines écoles ont déjà pris rendez-vous pour amener leurs élèves sur le site. »