Jean Biraben élu à la présidence de l’Ecsso

Institution / Ventes / 25.02.2019

Jean Biraben élu à la présidence de l’Ecsso

Jean Biraben vient d’être élu à la présidence de l’Ecsso, le syndicat des éleveurs du Sud-Ouest, Yves Frémiot ayant souhaité passer la main pour raisons personnelles. L’homme du haras de Doumy nous a dit : « J’aurais préféré voir à ma place un candidat plus jeune, mais j’endosse ce rôle avec plaisir, et avec l’assurance que mes deux vice-présidents, Matthieu Daguzan-Garros et Louis Lafitte, m’accompagneront dans ma tâche. Si je peux m’impliquer ainsi dans l’élevage, aussi bien personnellement que sur le plan associatif, c’est grâce à mes fils, qui s’occupent à 99 % de l’entreprise agroalimentaire familiale. Je n’ai plus vingt ans, mais je suis plus passionné que jamais, et c’est bien là le moteur de notre métier d’éleveur. J’aime autant les pur-sang que les arabes, les anglos et les AQPS, et je pense pouvoir dire que je serai le président de tous les éleveurs ! » Pour Jean Biraben, la priorité pour le moment est le rétablissement de la prime aux chevaux d’âge : « La suppression de cette prime pour les 6ans et plus en plat et les 10ans et plus en obstacle est très impopulaire, et elle touche de plein fouet les petits éleveurs, même s’il est difficile de dire qu’il existe des petits et des grands éleveurs. C’était une aberration de la supprimer et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’elle soit rétablie. Je crois pouvoir dire que le président Rothschild est quelqu’un d’ouvert, et j’ai bon espoir d’être entendu sur ce point. Par ailleurs, en tant qu’européen convaincu, je ne pense pas qu’il faille critiquer les éleveurs qui font le choix de faire saillir leurs juments à l’étranger. Ils engagent des frais importants pour améliorer la production. Cela ne peut être que positif. Nous avons la chance d’avoir en France deux agences de vente, Arqana et Osarus, qui œuvrent pour valoriser au mieux notre production. Il ne faut pas aller contre le progrès. »

Pour le reste, Jean Biraben est un fervent défenseur de l’union : « Dans la conjoncture actuelle, il faut que tout le monde rame dans le même sens pour que le bateau avance. Je n’aime pas la politique politicienne. En tant que chef d’entreprise, je sais que le patron n’est rien sans ses salariés. De la même façon, un président n’est rien sans les membres de son syndicat. Il faut travailler tous ensemble et en bonne intelligence avec les autres régions. Petits ou grands, on est tous dans la même galère. Il faut espérer que les paris reprennent pour que la situation s’améliore. »

La composition du nouveau bureau de l’Ecsso

Président : Jean Biraben

1er vice-président : Mathieu Daguzan-Garros

2e vice-président : Louis Lafitte

Secrétaire : Chantal Laval

Secrétaire adjoint : Dominique Saint-Palais

Trésorier : Patrick Davezac

Trésorier adjoint : Mathieu Lalanne