La French invasion se poursuit

International / 17.02.2019

La French invasion se poursuit

Dans les années 1960, les groupes de rock anglais ont envahi les ondes outre-Atlantique. Les Beatles, Rolling Stones, Who, Animals, Kinks et autres Zombies en avaient presque bouté les Américains hors de leurs propres hit-parades, provoquant une certaine stupeur au sein de l’industrie musicale des États-Unis. Dans notre univers hippique, c’est un peu ce qui est en train de se passer avec les sauteurs : comment expliquer une telle réussite des "FR" en Irlande et en Angleterre, patries de naissance des courses sur les obstacles, où elles attirent un public et des parieurs nettement plus nombreux que le plat. Des deux côtés de la Manche, chacun a sa propre idée sur la question.

Par Adrien Cugnasse

LES GAGNANTS DE GROUPE SUR LES OBSTACLES ANGLO-IRLANDAIS EN 2019

Période Gagnants Groupe "FR" Gagnants Groupe "IE" Gagnants Groupe "GB" Autre pays de naissance Total % victoires Groupe des "FR" % victoires Groupe des "IE"
Du 1er janvier au 17 février 2019 15 27 7 0 49 30,6 55,1
Du 1er janvier au 17 février 2018 16 26 10 0 52 30,8 50
Du 1er janvier au 17 février 2017 22 25 4 1 52 42,3 48,1

Les chiffres en attestent. Le plus impressionnant, c’est lorsque l’on apprend que les "FR" ne représentent par exemple que 17 % des effectifs à l’entraînement outre-Manche. Mais comme me le faisait remarquer un confrère britannique, ce chiffre n'est que partiellement significatif. En effet, les exportations se concentrent pour une part importante sur des sujets de qualité qui ont déjà fait preuve de bonnes aptitudes en compétition ou à l'entraînement. Les données disponibles pour le stud-book AQPS sont assez significatives à ce sujet : environ 1.000 naissances par an en France, dont 15 % sont exportés. Parmi ces 15 %, environ 65 % le sont à 3ans et 4ans. Compte tenu du fait que les ventes à 5ans et plus sont moins nombreuses, on peut estimer qu'environ 30 % des AQPS sont exportés en tant que chevaux d'élevage. Ces pourcentages sont également grosso modo applicables aux pur-sang élevés en France pour l'obstacle. Aussi, si je devais faire la promotion de l'élevage français auprès de mon confrère qui œuvre au sein d’un illustre quotidien britannique, je lui dirais deux choses :

- malgré des naissances 1,5 fois moins nombreuses et des effectifs à l'entraînement trois fois plus réduits en Irlande et en Angleterre, les "FR" font presque jeu égal avec les irlandais de naissance depuis début janvier.

- une bonne partie des bons "FR" ne sont pas exportés. La qualité de la compétition à Auteuil en atteste. Dans le même temps, l'ensemble des meilleurs "IE" sont en compétition en Grande-Bretagne ou en Irlande. Leurs "forces" ne sont pas divisées des deux côtés de la Manche.

En attendant Cheltenham. Pas moins de treize Grs1 sur les obstacles sont programmés pour le meeting de Cheltenham 2019. Ce dernier constitue l’événement le plus important sur le plan commercial chez les sauteurs et pour chaque pays d’élevage, pour chaque entraîneur, pour chaque étalon ou agence de vente… il est important de briller là-bas. Dans six courses, c’est un "FR" qui est le favori des bookmakers. C’est aussi bien que les "IE" mais sans avoir l’avantage du nombre !

LES GRS1 DE CHELTENAHM 2019

Course

Favori

Pays de naissance

Cote

Magners Cheltenham Gold Cup Chase

Presenting Percy

GB

3/1

Albert Bartlett Novices' Hurdle

Battleoverdoyen

IE

5/1

JCB Triumph Hurdle

Sir Erec

IE

5/4

Sun Racing Stayers' Hurdle

Paisley Park

IE

2/1

Ryanair Chase

Min

FR

3/1

Jlt Novices' Chase

Defi du Seuil

FR

10/3

Betway Queen Mother Champion Chase

Altior

IE

4/11

Rsa Insurance Novices' Chase

Santini

IE

3/1

Ballymore Novices' Hurdle

Champ

IE

11/4

OLBG Mares' Hurdle

Apple’s Jade

FR

4/6

Unibet Champion Hurdle Challenge Trophy

Buveur d’Air

FR

15/8

Sky Bet Supreme Novices' Hurdle

Al Dancer

FR

4/1

Racing Post Arkle Challenge Trophy Novices' Chase

Le Richebourg

FR

3/1