Le mot de la fin - Commerce

Le Mot de la Fin / 27.02.2019

Le mot de la fin - Commerce

L’Observatoire économique de l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce) publie chaque année l’annuaire ECU. Ce document rassemble l’ensemble des chiffres clés de la filière. La version 2018 contient notamment les données relatives à 2016 et 2017. Cette publication permet de mesurer l’importance de notre filière au sens large dans l’économie de notre pays. Le million de chevaux français génère 65.000 emplois en activité principale et plus de 30.000 éleveurs sont actifs dans l’Hexagone. Dans un pays où la balance commerciale est déficitaire de manière chronique, le galop fait partie des belles exceptions. Alors que les importations sont stables – autour de 1.800 individus – les exportations sont passées de 3.500 à 4.200 galopeurs entre 2016 et 2017, soit une augmentation de 20 %. D’une manière générale, l'Ifce constate une stabilisation du nombre de transactions au galop depuis 2014 (autour de 8.300 pur-sang anglais et 900 AQPS) quand celui des trotteurs français ne cesse de décroître (- 4 % par an). Le galop compense une partie de ses faiblesses structurelles en exportant. Confronté lui aussi à une fragilisation du propriétariat, le trot ne peut pas bénéficier du bol d’air que constitue le marché international. Il sera intéressant de voir, dans les deux éditions à venir de l’annuaire ECU, l’impact de la baisse des allocations au galop et au trot. Pour accéder à la dernière publication :

https://www.ifce.fr/wp-content/uploads/2019/01/ECUS-2018.pdf