PRIX DE LA ROUTE RONDE (STEEPLE-CHASE) - Onsaijamais poursuit sa série

Courses / 19.02.2019

PRIX DE LA ROUTE RONDE (STEEPLE-CHASE) - Onsaijamais poursuit sa série

FONTAINEBLEAU, MARDI

Modèle de régularité aussi bien en haies qu’en steeple, Onsaijamais (Kap Rock) restait sur trois succès consécutifs et a poursuivi sa série à l’issue de ce Prix de la Route Ronde. Absent depuis le mois de juin, le représentant de Terry Amos et de Palmyr Racing s’est imposé de bout en bout, ralliant le poteau avec deux longueurs d’avance sur son compagnon d’entraînement Prince Sumitas (Sumitas). Parti en tête, Onsaijamais a imprimé du rythme à l’épreuve, tout en sautant à la perfection. Prince Sumitas est venu à son intérieur dans la diagonale, et les deux concurrents royannais ont lutté un moment sur le plat avant qu’Onsaijamais ne conserve définitivement l’avantage. Placé de Gr2 en Italie, Prince Sumitas n’avait plus été revu depuis sa chute dans le Grand Steeple d’Europe (Gr1) à Merano, en juillet 2017, et a fourni une fin de course encourageante. La troisième place est revenue cinq longueurs et demie plus loin à Djedda Conti (Network).

Une arrivée logique. Onsaijamais signe un seizième succès en 23 sorties. Il découvrait l’hippodrome de Fontainebleau mais avait déjà prouvé sa faculté d’adaptation en s’imposant à Pau, Enghien, Bordeaux, Compiègne ou encore Argentan. Guillaume Macaire, entraîneur des deux premiers, a déclaré au micro d’Equidia : « J’avais dit qu’Onsaijamais finirait en toute logique devant Prince Sumitas, qui était absent depuis plus longtemps que lui. Ce ne sont pas des mauvais chevaux, et Prince Sumitas devrait renouer avec le succès la prochaine fois si je lui trouve une course du même genre. »

La famille d’un black type sur le steeple d’Auteuil. Élevé par Terry Amos et Guillaume Macaire, Onsaijamais est un fils de Kap Rock, étalon au haras de la Hêtraie, et de Romantique Cotte (Robin des Champs), lauréate de huit courses en haies et en steeple. Cette dernière a la particularité d’avoir arrêté sa carrière en 2009 et d’avoir donné le jour à Onsaijamais deux ans plus tard, avant de reprendre la compétition en 2012. Un cas de figure rare chez les galopeurs, mais plus répandu chez les trotteurs. Onsaijamais est un neveu de Quantique de Cotte (Agent Bleu), vainqueur à sept reprises en obstacle, et de Surprise de Cotte (Agent Bleu), laquelle a donné Brin de Cotte (Nickname), deuxième du Prix Triquerville (L), et Désir de Cotte (Buck’s Boum), troisième du Grand Steeple-Chase de Clairefontaine (L).

 

 

 

No Lute

 

 

Vidéo Rock

 

 

 

 

Pauvresse

 

Kap Rock

 

 

 

 

 

Cadoudal

 

 

Kaprika

 

 

 

 

Lady Corteira

ONSAIJAMAIS (H8)

 

 

 

 

 

 

Garde Royale

 

 

Robin des Champs

 

 

 

 

Relayeuse

 

Romantique Cotte

 

 

 

 

 

Lute Antique

 

 

Kariantique

 

 

 

 

Karibisha