Le mot de la fin - Non-partant

Le Mot de la Fin / 30.03.2019

Le mot de la fin - Non-partant

Le mot de la fin : Non-partant

Trois courses d’inédits (une pour les 2ans, et deux pour les 3ans) se sont déroulées samedi à Saint-Cloud. Leur point commun ? À chaque fois, un candidat a refusé d’entrer dans sa stalle. Parlez-en à Maxime Guyon, associé à deux d’entre eux… À chaque fois, le même verdict des commissaires : interdiction de courir pour une durée de huit jours. Ce n’est évidemment pas la première fois que des inédits font des difficultés pour entrer dans leur stalle. Les premières victimes, dans ce cas, sont les poulains qui sont entrés les premiers dans les boîtes, et qui peuvent s’endormir à force d’attendre… Mais un "vieux de la vieille" vous dirait que le phénomène n’était pas aussi répandu "avant", comprendre à la bonne époque, quand les 35 heures n’existaient pas, quand on pouvait prendre tout le temps nécessaire pour manipuler les poulains, les passer dans les boîtes, les familiariser avec leur futur métier. La version hippique du "c’était mieux avant !"