PRIX AURICULA (HAIES) - Atérisk l’emporte de haute lutte

Courses / 16.03.2019

PRIX AURICULA (HAIES) - Atérisk l’emporte de haute lutte

PRIX AURICULA (HAIES)

Atérisk l’emporte de haute lutte

Favorite de l’épreuve, Atérisk (No Risk at All) a rempli son contrat en s’imposant d’emblée dans ce Prix Auricula. Auteure d’un gros saut à la première haie, la pouliche de Mme Francis de Montauban et de Palmyr Racing s’est ensuite positionnée dans le sillage de l’animatrice, Straigt Destiny (Barastraight), avant de venir sur la ligne de tête dans le tournant final. Accélérant en pleine piste dans la dernière ligne droite, Atérisk a penché sur sa gauche à la réception de la dernière haie, contrariant involontairement la progression de J’Halucèle (Martaline) à son intérieur. Les deux rivales se sont livré une lutte acharnée sur le plat, qui a finalement tourné à l’avantage de la pensionnaire de Guillaume Macaire, cette dernière s’imposant d’une courte encolure. Une enquête a été ouverte d’office par les commissaires, mais l’arrivée a été maintenue. Douze longueurs plus loin, Grakownia (Barastraight) est venue arracher la troisième place à Coco Gaelick (Cokoriko) dans les cent derniers mètres, cette dernière s’étant montrée fautive à la dernière haie.

Une pouliche estimée qui n’a pas fini de progresser. Initialement engagée dans le Prix d’Essai des Pouliches (Haies), Atérisk a finalement justifié le choix de son entourage et empoché une meilleure allocation dans ce Prix Auricula. Bertrand Lestrade, jockey de la gagnante, a déclaré : « C’est une jument qui nous avait montré du potentiel le matin et qui possède une marge certaine. Elle l’a prouvé aujourd’hui en se montrant un peu immature pour finir. »

La nièce d’Astonville. Élevée par Erick Bec de la Motte et François-Marie Cottin, Atérisk a trouvé preneur à la vente d’été Arqana 2018. Présentée par le haras de Cordelles, elle a été cédée 20.000 € à Guillaume Macaire. C’est une fille de No Risk at All (My Risk), étalon au haras de Montaigu, et d’Aspolina (Trempolino), gagnante de deux courses en plat, mais aussi de deux épreuves sur les haies d’Auteuil. Atérisk est une sœur d’Anamarina (Anabaa), lauréate en plat, et de d’Albares (Lando), vainqueur à quatre reprises en haies et en steeple.

La deuxième mère, Astonishing (Vacilante), a remporté quatre courses et s’est placée de Gr1 et de Gr3 au Brésil. Outre Aspolina, elle a donné Astonville (Top Ville), lauréat du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) et troisième du Prix Robert de Clermont-Tonnerre et de la Grande Course de Haies d’Enghien (Grs3). Elle a aussi produit Astronaut (Fabulous Dancer), vainqueur du Schmidt Pauli Jagdrennen (L), Abajo (Sillery), gagnant du Prix Vulcain et deuxième du Prix Michel Houyvet (Ls), et Astigos (Trempolino), deuxième du Prix Prince d’Ecouen à deux reprises et des Prix Count Schomberg et Prédicateur (Ls).

La troisième mère, One More Kiss, est placée de Gr2 au Brésil. C’est une propre sœur de l’étalon New Attack, gagnant du Grande Premio Joao Adhemar de Almeida Prado (Gr1). Outre Astonishing, One More Kiss a donné l’étalon Jumping Jack, vainqueur du Grande Premio Juliano Martins et troisième du Grande Premio Sao Paulo (Grs1), et Krisby, placée elle aussi de Gr2 au Brésil.

Take Risks

My Risk

Miss Pat

No Risk at All

Simply Great

Newness

Néoménie

ATÉRISK (F3)

Sharpen Up

Trempolino

Tréphine

Aspolina

Vacilante

Astonishing

One More Kiss