AINTREE HURDLE (GR1) - Le roc Supasundae domine un Buveur d’Air malheureux

International / 04.04.2019

AINTREE HURDLE (GR1) - Le roc Supasundae domine un Buveur d’Air malheureux

FESTIVAL GRAND NATIONAL

AINTREE (GB), JEUDI

L’Aintree Hurdle (Gr1) 2019 a été une course à rebondissements. Parmi les chevaux en vue, le champion Faugheen (Germany) a été arrêté dans le deuxième tournant après avoir animé le début de course, victime de battements cardiaques irréguliers. Son jockey, Ruby Walsh, a d’ailleurs déclaré : « La meilleure chose à faire maintenant, c’est d’arrêter sa carrière. » Compagnon d’entraînement de Faugheen, Melon (Medicean) est tombé à trois claies de l’arrivée alors qu’il luttait pour la victoire. Muni d’œillères australiennes, il s’était montré allant et avait relayé Faugheen, sans forcément bien sauter. Avec deux rivaux de taille en moins, nous pouvions nous dire que le champion AQPS Buveur d’Air (Crillon) allait l’emporter. Mais c’était sans compter le roc Supasundae (Galileo), qui, après une longue saison et un échec dans la Stayer’s Hurdle (Gr1), a trouvé les ressources pour résister au cheval de John-Patrick McManus, malheureux. En effet, lorsque Melon est tombé, Buveur d’Air a dû l’éviter, il a été déséquilibré et a dû se relancer. Supasundae a pu continuer son effort sur sa ligne pour l’emporter. Mais le pensionnaire de Jessica Harrington n’a pas volé sa victoire. Il décroche seulement son troisième Gr1, mais ce sauteur est un roc, ayant collectionné les deuxièmes places face à des champions, de 3.200 à 4.800m, en bon terrain comme en terrain lourd. La piste très souple a fait parler sa dureté et il s’est enfin imposé lors du Festival du Grand National, après avoir fini deuxième du Liverpool Hurdle (Gr1) 2017 et de l’Aintree Hurdle 2018.

Au courage. Après avoir attendu en quatrième position, Supasundae est passé à l’attaque dans le tournant final. Il était déjà bien accompagné et nous pouvions nous dire qu’il lutterait plutôt pour les places. Mais Supasundae ne lâche rien et son courage a fait le reste. Buveur d’Air l’a attaqué à son intérieur, bien qu’il ait été gêné par la chute de Melon. L’élève de Gérard Ferté a tout donné, mais Supasundae était trop dur à challenger. Le représentant de la famille Potts s’est donc imposé devant les deux french breds Buveur d’Air et Ch’Tibello (Sageburg).

Direction Punchestown ! Entraîneur de Supasundae, Jessica Harrington a déclaré : « Cheltenham a été le théâtre de sa première mauvaise performance depuis que je l’ai reçu de chez Henry de Bromhead. Je ne pouvais pas y croire. Je ne sais pas ce qui n’a pas été à Cheltenham. Peut être que l’état du terrain l’avait gêné. Nous allons maintenant aller à Punchestown. Il faut voir si nous courrons sur 3.200m ou 4.800m. Nous allons y réfléchir. C’est un cheval merveilleux. »

La chance n’était pas du côté de Buveur d’Air. Interrogé après la deuxième place de son protégé Buveur d’Air, Nicky Henderson a dit : « Il a fait une grande course. Il a tout fait à la perfection. Sur ce terrain très souple, ça a été une course très dure. Mais je pense qu’il tient bien la distance. La chute de Melon ne nous a pas aidés. Il n’a pas eu beaucoup de chance cette saison. Je ne sais pas si nous allons aller en Irlande, ça dépendra du terrain. »

Faugheen est OK. Tout le monde s’est inquiété en voyant Faugheen arrêté. Son propriétaire, Rich Ricci, a expliqué : « Nous allons voir ce qu’il va se passer demain. Le cheval va bien, ce qui est le plus important. Ruby [Walsh, ndlr] nous a dit que le cheval n’était pas lui-même. Il a perdu sa position dans la ligne droite. C’est dommage car c’est une course qui était à sa portée et ses meilleures années lui ont été volées par des problèmes de santé. Mais il a été tellement exceptionnel... Ruby a bien fait de l’arrêter. Je suis heureux que le cheval soit sain et sauf. »