AUJOURD’HUI AUX COURSES - MAISONS-LAFFITTE

Courses / 14.04.2019

AUJOURD’HUI AUX COURSES - MAISONS-LAFFITTE

14 H 25 • MAISONS-LAFFITTE • PRIX RIEUR

Inédits - 3ans - 2.400m

À la découverte d’une fille de Pacifique

Henri-François Devin délègue Psara (Invincible Spirit), une fille de Pacifique (Montjeu), lauréate des Prix de Lutèce (Gr3) et Madame Jean Couturié (L), deuxième du Prix Minerve (Gr3) et troisième du Prix de Chaudenay (Gr2). Pour le moment, la production de cette dernière s’est avérée décevante. Son premier produit, Parabellum (Dubawi), restera gravé dans les mémoires comme le yearling le plus cher de l’histoire d’Arqana. Acheté 2.600.000 € aux ventes de yearlings d’août, en 2015, il n’est pas parvenu à gravir les échelons après sa victoire dans un maiden sur 2.400m, lors de sa troisième sortie. Pacifique a ensuite donné Belhamel (Redoute’s Choice), inexistant lors de son unique sortie dans un bumper bellifontain. Psara est son troisième produit et sera peut-être capable de sauver l’honneur familial.

Présentée par André Fabre, Lake Alexandrina (Australia) est née dans la pourpre mais débute directement avec les œillères, ce qui n’est pas bon signe. C’est une petite-fille de la championne Coup de Génie (Mr Prospector), gagnante des Prix de la Salamandre et Morny et troisième des 1.000 Guinées (Grs1). Cette dernière a notamment donné Denebola (Storm Cat), lauréate du Prix Marcel Boussac (Gr1). Brainey Baxter (Lemon Drop Kid) est la seule à avoir une course Afasec dans les jambes. C’est une propre sœur de Lickety Lemon, gagnante de Listed aux États-Unis et troisième des Natalma Stakes (Gr3). Carlos Laffon-Parias présente Starifique (Sea the Stars), une fille de Sapphire Pendant (Danehill Dancer), deuxième des 1.000 Guineas Trial (Gr3).

Sameer (Nathaniel) est issu d’une sœur de la championne Sarafina (Refuse to Bend), lauréate des Prix de Diane, Saint-Alary et du Grand Prix de Saint-Cloud, deuxième du Prix Ganay et troisième des Prix de l’Arc de Triomphe et Vermeille (Grs1), entre autres. En digne descendant de Newness (Simply Great), Nil de La (Martaline) semble davantage destiné à l’obstacle, mais sa mère, Nid d’Amour (Ultimately Lucky), possédait assez de classe de plat pour s’imposer au niveau black type. Elle avait en effet remporté le Prix Luth Enchantée (L).

15 H 35 • MAISONS-LAFFITTE • PRIX MINCIO

Classe 2 - 4ans et + - 1.600m

Sea Prose a les moyens

Deuxième du Prix de la Grotte (Gr3) l’an passé, Sea Prose (Lope de Vega) a été jugée digne  de participer à la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), dans laquelle elle n’a pu que figurer. Absente de la compétition durant huit mois, elle vient d’effectuer une rentrée encourageante, se classant troisième d’une course de niveau similaire sur le sable de Chantilly. Cette pensionnaire de Freddy Head a les moyens de renouer avec le succès dans ce Prix Mincio. Face à elle, il y a notamment La Canche (Le Havre) qui va effectuer sa rentrée. Cette dernière a fait ses preuves sur le parcours qui nous intéresse en concluant troisième du Prix de Bagatelle (L). Vainqueur du Prix Altipan (L) l’année dernière, Vilaro (Whipper) n’a pu confirmer ensuite, mais il a le niveau d’une course de ce genre. Présenté par André Fabre, Buthela (Acclamation) n’a plus été revu depuis sa deuxième place dans l’édition 2017 du Prix Daniel Wildenstein (Gr2) et pourrait manquer de compétition pour viser la première place.

16 H 45 • MAISONS-LAFFITTE • PRIX DURBAR

Classe 2 - 4ans – 2.400m

Villa Rosa dans son jardin

Battue d’une tête dans le Prix Vulcain (L), en dernier lieu, Villa Rosa (Doctor Dino) va effectuer sa rentrée sur une piste qu’elle connaît bien. Elle avait ouvert son palmarès au printemps dernier sur le parcours qui nous intéresse, et s’est également classée troisième du Prix Joubert (L) à Maisons-Laffitte. Elle va devoir affronter Trésorerie (Intello), qui a échoué d’un rien lors de sa dernière sortie dans le Prix Panacée (L), ainsi que le régulier Boomboom Kiss (Kentucky Dynamite). Deuxième du Prix Maurice Caillault (L) l’an passé, ce dernier a ensuite évolué au niveau inférieur, sans parvenir à s’imposer. Il fait toutefois toutes ses courses et devrait encore prendre part à l’arrivée. Troisième du dernier Prix Chaudenay (Gr2), My Swashbuckler (Pour Moi) risque de trouver le temps un peu court face à une telle opposition.