GOLDOPHIN FLYING START - Les carnets de voyage de Charlotte Rinckenbach - Cap sur Dubaï !

Autres informations / 03.04.2019

GOLDOPHIN FLYING START - Les carnets de voyage de Charlotte Rinckenbach - Cap sur Dubaï !

GOLDOPHIN FLYING START

Les carnets de voyage de Charlotte Rinckenbach

Cap sur Dubaï !

L’aventure continue pour les douze membres de la promotion 2017-2019 du Godolphin Flying Start. Cette fois, le voyage nous a emmenés sur les terres du fondateur du programme, Son Altesse le cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum : Dubaï. C’est début janvier que l’équipe s’est installée à deux pas de l’emblématique Burj Al Arab, et s’est directement immergée dans la culture locale. Et cette fois, tout n’est pas basé sur l’industrie des courses hippiques ! Pour découvrir la culture émiratie, les douze membres du groupe ont passé deux jours à visiter souks, vieux quartiers, musée historique, bateaux traditionnels... Pour beaucoup d’entre nous, tout était nouveau, et cela a été une vraie découverte culturelle de visiter les mosquées avec un local, essayer des vêtements traditionnels, apprendre à porter le symbolique faucon chasseur, manger selon la tradition arabe… Tout cela nous a rapprochés du peuple vivant à Dubaï et de ses coutumes locales, et nous a préparés pour la suite de cette étape.

Le début de notre séjour a aussi été l’occasion de visiter les principales écuries locales. Nous sommes ainsi allés chez l’entraîneur français Erwan Charpy, aux écuries Godolphin d’Al Quoz, à la quarantaine des écuries internationales, ainsi qu’aux magnifiques Zabeel Stables de Satish Seemar où l’équipe a pu observer une rare machine à cryothérapie équine.

Entre ces visites, les stagiaires du Godolphin Flying Start ont pu étudier très sérieusement au sein de l’Emirates Academy of Hospitality Management. Au programme, des cours sur le marketing digital, la création de sites internet, la création de budgets marketing et l’amorce de business plans qui seront élaborés sur plusieurs mois. Notre séjour passé aux Émirats arabes unis a aussi été l’occasion de découvrir les courses locales. Les Flying Start ont eu l’opportunité d’aller aux courses dans plusieurs émirats, et de découvrir les hippodromes de Sharjah, Abu Dhabi, Al Ain, Jebel Ali et bien sûr Meydan. Chaque hippodrome est unique, leur point commun étant l’hospitalité, très importante dans la tradition émiratie. Aux courses, le public ne boit pas d’alcool et ne parie pas, et pourtant les hippodromes sont pleins ; les courses font partie de la vie locale.

Deux mois de cette phase ont été dédiés à un stage en immersion professionnelle ; nous avons été dispersés dans différents établissements autour de Meydan, certains stagiaires avec un entraîneur, d’autres dans des bureaux pour s’intéresser aux médias, marketing et sponsorship. J’ai été placée chez Mike de Kock. Cet entraîneur sud-africain est un habitué de Dubaï, et a entraîné de multiples champions, dont le français Mubtaahij. Cela a été l’occasion pour moi de découvrir sa technique d’entraînement, en allant à la piste avec lui et son assistant Trevor Brown, ainsi qu’en montant les galops. Cet entraîneur utilise une technique particulière : il entraîne ses chevaux pieds nus. Ce programme, dirigé par son maréchal-ferrant Declan Cronin, m’a fascinée. Tous les chevaux à l’écurie avaient des pieds magnifiques et fortifiés, ce qui diminue les lésions liées à l’entraînement, ainsi que les problèmes de pieds et d’aplombs.

Notre séjour s’est très vite concentré sur un événement emblématique des courses hippiques internationales : la Dubai World Cup. Sur le magnifique hippodrome de Meydan, nous avons vu arriver l’élite des chevaux internationaux, invités à se confronter lors de cette soirée légendaire. Et ici, les Émiratis aiment l’atmosphère d’anticipation : une série d’événements prépare le public à la célèbre après-midi de course. Petit déjeuner à la piste, tirage au sort pour les boîtes de départ, remise des Awards d’Excellence… Tout est fait pour attiser l’intérêt dans l’attente du grand jour. Son Altesse le cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum est impliqué dans ces préparatifs, ce qui a permis à mon groupe de le rencontrer avec son fils. Le jour de la Dubai World Cup restera dans ma mémoire. Les courses y sont extraordinaires, avec des champions venus des quatre coins de la planète. J’avais pour rôle d’assister le présentateur de Racing TV Nick Luck, tout en suivant les partants de l’écurie De Kock. Cette journée mémorable s’est finie en beauté par la deuxième victoire exceptionnelle de Thunder Snow dans la Dubai World Cup pour Godolphin ; un moment riche en émotions.

Notre promotion s’apprête maintenant à revenir là où tout a commencé pour entamer la dernière phase de l’aventure : l’Irlande. En attendant le prochain article, vous pouvez suivre notre programme sur Twittter @FlyingStartNews ou sur Facebook sur la page du Godolphin Flying Start.