Grâce à Sparkle Roll, Ysoldina rêve des Oaks après le Derby

International / 27.04.2019

Grâce à Sparkle Roll, Ysoldina rêve des Oaks après le Derby

SANDOWN (GB), VENDREDI

Dans toute l’histoire des courses, seulement 12 poulinières ont été capables de remporter le Derby et les Oaks grâce à leur production, dont quatre qui ont donné une championne capable de remporter les deux classiques. Ysoldina (Kendor) pourrait devenir la treizième si Sparkle Roll (Kingman) confirme les espoirs nés après son deuxième succès. La pouliche s’est en effet imposée ce vendredi à Sandown dans une novice pour les pouliches sur 2.000m. La représentante de Qatar Racing, Kin Hung Kei et Laurent Dassault est proposée dans l’ante-post betting des Oaks à une cote comprise entre 16 et 20/1. Cette dernière est plus basse que celle de son demi-frère Wings of Eagles (Pour Moi), qui était à 40/1 quand il a gagné le Derby 2017.

Sparkle Roll s’est promenée. La pouliche élevée par Aliette et Gilles Forien au haras de la Reboursière et qui a ouvert son palmarès fin septembre à Haydock Park était la seule gagnante dans un lot de 11 femelles. Elle rendait sept livres à ses rivales. Son jockey, Oisin Murphy, lui a demandé de produire son effort à 400m du poteau. Sparkle Roll a alors dominé King Power (Frankel) pour s’imposer de deux longueurs. La ligne est assez difficile à juger, même si dans la course il y avait une autre pouliche très prometteuse, Sea of Faith (Sea the Stars), quatrième en refaisant le champ de courses après un mauvais départ. La française s’est promenée mais le chrono (2’11”27) n’est pas exceptionnel. À titre de comparaison, chez les les mâles, Bangkok (Australia) a enregistré 2’09”43 dans le Classic Trial (Gr3).

Elle est engagée dans le Prix de Diane. On peut tout de même se poser des questions sur la tenue de Sparkle Roll, car Kingman (Invicible Spirit) était un pur miler, mais sa mère, Ysoldina, s’était classée troisième du Prix Corrida (Gr2) et du Prix Allez France (Gr3), alors que ses demi-sœurs Belle et Célàbre (Peintre Célèbre) et Whortleberry (Starborough) sont lauréates de Groupe sur 2.000m. La première avait remporté le Prix Saint-Alary (Gr1), la deuxième s’était imposée dans le Prix Jean Romanet et le Premio Lydia Tesio avant la promotion de ces deux courses à Gr1. Il va donc falloir patienter pour savoir si Sparkle Roll sera capable de tenir les 2.400m des Oaks. En tout cas, son entraîneur, John Gosden, l’a engagée aussi dans le Prix de Diane (Gr1) et dans le Prix Saint-Alary (Gr1).

Six yearlings pour presque deux millions. Ysoldina – outre Wings of Eagles – a produit trois autres gagnants, dont deux qui ont décroché leur black type. Six de ses huit produits sont passés en tant que yearlings sur le ring d’Arqana pour un chiffre d’affaires de 1,96 millions d’euros. Sparkle Roll, adjugée 750.000 € à Meridian Bloodstock et David Redvers, est la plus chère. Mais elle est aussi la seule proposée en vente après le succès de Wings of Eagles à Epsom. Ysoldina a une yearling par Siyouni (Pivotal).

Doff the Derby, le dernier doublé. Les férus d’histoire se souviennent que la dernière poulinière capable de donner un gagnant du Derby et une lauréate des Oaks est Doff the Derby (Master Derby), qui a produit Generous (Caerleon) et Imagine (Sadler’s Wells). Le mâle a gagné en 1991, la femelle dix ans plus tard. Fifinella (Polymelus) et Signorinetta (Chaloreux) ont remporté les deux classiques pour leurs mères, Silver Fowl (Wildflover) et Signorina (St Simon), en 1916 et 1908. Mais il faut remonter à 1861 pour trouver Kettledrum (Rataplan), qui a passé en tête le « Pezzo di Legno » sept ans après les Oaks de sa demi-sœur Mincemeat (Sweatmeat). Leur mère, Hybla (The Provost), avait 8ans quand elle a pouliné la femelle et 15 quand elle a donné naissance au mâle.

LES JUMENTS QUI ONT PRODUIT UN GAGNANT DES OAKS ET DU DERBY

Poulinière

Gagnant Derby (Père)

Année

Gagnante Oaks (Père)

Année

Doff the Derby

Generous (Caeleon)

1991

Imagine (Sadler’s Wells)

2001

Silver Fowl

Fifinella (Polymelus)

1916

Fifinella (Polymelus)

1916

Signorina

Signorinetta (Chaloreux)

1908

Signorinetta (Chaloreux)

1908

Hybla

Ketteldrum (Rataplan)

1861

Mincemeat (Sweetmet)

1854

Ellerdale

Ellington (The Flying Dutchman)

1856

Summerside  (West Australian)

1859

Queen Mary

Blink Bonny (Melbourne)

1857

Bilnk Bonny (Melbourne)

1857

Marianne

Octavius (Orville)

1812

Caroline (Whalebone)

1820

Goosanger

Sailor (Scud)

1820

Shoveler (Scud)

1819

Prunella

Waxy Pope (Waxy)

1809

Pelisse (Whiskey)

1804

Young Giantess

Eleanor (Whiskey)

1801

Eleanor (Whiskey)

1801

Highflyer Mare 14

Fidget Colt (Fidget)

1797

Caelia (Volunteer)

1793

Virago

Saltram (Eclise)

1783

Annette (Eclipse)

1787