Krafft accélère le délai des résultats d’analyse

Courses / 10.04.2019

Krafft accélère le délai des résultats d’analyse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Dans le contexte de la contamination possible des aliments pour chevaux au cannabidiol (CBD), Krafft a envoyé pour analyse un grand nombre d’échantillons d’aliments et de matières premières au laboratoire français L.C.H. (laboratoire des courses hippiques). Le résultat ne sera pas connu avant le 25 avril, car le processus est compliqué.

Pour cette raison, Krafft a contacté d’autres laboratoires, notamment S.V.A. (l’Institut vétérinaire national duédois) qui est maintenant d’accord pour analyser les aliments et les matières premières suédoises. 

« Auparavant, de telles analyses n’étaient pas possibles dans un laboratoire en Suède et seuls quelques laboratoires au monde en sont capables. Nous sommes ravis que S.V.A. ait maintenant décidé de nous soutenir et d’effectuer les analyses en Suède », indique Sandra Hodik, Pdg de Krafft.

En attendant les résultats, Krafft examine toutes les hypothèses. S’il s’avère que les aliments Krafft contiennent des traces de CBD, elles proviennent sans doute de la luzerne importée. Krafft a contacté, de manière préventive, ses fournisseurs de matières premières et exige qu’ils réexaminent leurs procédures et s’assurent d’effectuer des analyses afin d’éliminer toute contamination future.

« Nous agissons maintenant dans l’hypothèse que le CBD se trouve dans nos aliments, mais nous n’éliminons pas les autres sources comme la litière, tant que nous n’avons pas les résultats du laboratoire français. Actuellement, aucun autre producteur suédois d’aliments et probablement dans le monde n’effectue d'analyse pour détecter le CBD. Mais tous les producteurs d’aliments vont probablement devoir réexaminer leurs procédures », déclare Sandra Hodik.

En France, après une consultation avec Krafft, plusieurs entraîneurs ont décidé de tester leurs chevaux avant le départ d’une course. Hier, nous avons appris que cinq chevaux avaient été testés dans de grandes écuries de chevaux de course en France et les résultats avaient tous été négatifs. Nous savons donc que s’il s’agit d’une contamination, elle ne concerne pas tous les aliments.

Pour information, à ce jour, ceci concerne trois entraineurs de trot et quatre chevaux contrôlés positifs en provenance d’un même distributeur.