Krafft apporte des réponses suite aux possibles contaminations

Autres informations / 13.04.2019

Krafft apporte des réponses suite aux possibles contaminations

Dans le contexte de la contamination possible des aliments pour chevaux au CBD (cannabidiol), Krafft a souhaité communiquer afin d’apporter des réponses. À la question de savoir si les chevaux contaminés peuvent courir, la marque a répondu : « Nous n’avons pas encore les résultats d’analyse. Il ne s’agit pas d’une information officielle et nous disposons de très peu de données. Parmi nos clients, certains chevaux ont été testés positifs au CBD, alors que d’autres étaient négatifs. Nous ne savons pas pour le moment si les aliments sont contaminés. Il nous est actuellement impossible de répondre à cette question. Nous vous demandons de vous adresser à votre vétérinaire et nous conseillons aux clients inquiets de faire tester leurs chevaux. Une analyse d’urine ou de sang pour le CBD prend normalement 48 heures. »

Des résultats prévus le 25 avril. Krafft a envoyé pour analyse un grand nombre d’échantillons d’aliments et de matières premières au LCH (Laboratoire des courses hippiques), mais les résultats ne seront pas connus avant le 25 avril : « Le processus d’analyse des aliments est compliqué, mais nous faisons tout notre possible pour avoir des résultats plus rapidement. Nous n’avons pas envoyé les échantillons plus tôt car ils ont d’abord été refusés en France, étant donné que nous ne faisons pas partie de leurs clients. Nous avons aujourd’hui obtenu leur accord. Actuellement, aucun laboratoire en Suède n’est capable d’effectuer ces analyses. Des analyses seront en outre effectuées en Angleterre et par SVA en Suède, qui commence maintenant à tester la présence de CBD dans les aliments. »

Une substance qui n’est pas analysée d’habitude. Des analyses pour le CBD n’ont pas pu être réalisées auparavant, car il ne fait pas partie des substances principales : « Ce n’est pas une substance que les fournisseurs d’aliments analysent. Il est en principe impossible de tester toutes les substances présentes sur la liste de la FEI (qui compte environ 1.200 substances interdites). Cependant, l’industrie dispose d’une liste abrégée qui comprend 7 substances dites principales (substances présentes naturellement), mais le cannabidiol n’y figure pas. Le cannabidiol ne figure pas non plus sur la liste des herbes interdites pouvant être présentes dans les aliments, mais nous allons bien évidemment commencer des analyses régulières pour détecter cette substance en raison des circonstances actuelles. »

Un CBD non dangereux pour les chevaux. S’il est possible que les aliments Krafft contiennent du CBD, cette substance n’est pas une matière première que la marque utilise et il s’agirait de la contamination d’une matière première. Leur suspicion porte principalement sur une importation de luzerne. Le chanvre est de plus en plus cultivé en Europe et, si un champ de chanvre se trouve à proximité d’un champ de luzerne, la contamination est possible. Cependant, le CBD ne représente pas un danger pour les chevaux : « Le CBD n’est pas répertorié en tant que drogue, mais comme médicament. Il n’est pas dangereux pour les chevaux et aurait éventuellement un effet anti-inflammatoire. Nous demandons à tous nos clients d’attendre jusqu’à ce que nous ayons une réponse précise, et nous prendrons ensuite la décision de rappeler ou pas les aliments. Nos produits Muesli sont fabriqués dans une autre usine et ne font pas partie de l’enquête. Cela concerne également les produits suivants : Krafft Low Starch Muesli, Krafft Sensitive Mash, Krafft High Energy Muesli, Krafft High Protein Muesli et Krafft Sensitive Muesli. »