Le mot de la fin - Coups

Le Mot de la Fin / 18.04.2019

Le mot de la fin - Coups

Le mot de la fin : Coups

On appelle ça frapper un grand coup. Gagner le Kentucky Derby avec un maiden, ce n’est pas commun. Pourtant, ce n’est pas tout, car la victoire de Brokers Tip dans l’édition 1933 est exceptionnelle sur tous les plans. Né peu après le grand krach boursier – d’où son nom que l’on peut traduire par "tuyau de courtier" – le représentant du colonel E. R. Bradley n’attirait pas la confiance. Mais son jockey Don Meade avait la ferme intention d’en découdre, coûte que coûte ! Et il fallait au moins cela, car Brokers Tip est tombé sur Head Play, un cheval dur avec lequel il s’est battu jusqu’au poteau final. Si le terme de lutte a une dimension symbolique lorsque l’on parle de chevaux, elle peut avoir des conséquences beaucoup plus percutantes quand il s’agit de jockeys. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé dans ce Classique. Les jockeys ont commencé par s’agripper l’un à l’autre dans la ligne droite, essayant de tirer la selle, les rênes, les étriers, mais aussi les casaques… on voit même sur la vidéo un échange de coups de poing après la ligne d’arrivée ! Il aurait fallu une photo-finish pour les départager. Mais en 1933, il n’y en avait pas ! Le vainqueur a donc été déterminé par quatre juges équipés de jumelles… qui ont aussi estimé que les deux jockeys s’efforçaient de gagner, sans délibérément entraver les chances de leur adversaire. Une autre époque ! 

https://youtu.be/UxBrMrj39uU