PRIX DE FONTAINEBLEAU (GR3) - Persian King **, en crack

Courses / 14.04.2019

PRIX DE FONTAINEBLEAU (GR3) - Persian King **, en crack

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

Quelle impression ! Persian King ** (Kingman) s’est imposé en champion du monde dans le Prix de Fontainebleau (Gr3), pour sa rentrée, ce dimanche à ParisLongchamp. Déjà, au rond, le représentant de Godolphin et de Ballymore Thoroughbred Ltd sortait du lot. Il était impressionnant physiquement à 2ans, car très grand, et il a manifestement bien hiverné : Persian King s’est étoffé, a pris de la force… Il est splendide.

Et c’est en force qu’il s’est imposé. Après un bon départ, il a mené à un train très soutenu, ne demandant qu’à avancer. Après avoir été brillant ainsi, un poulain normal aurait trouvé le temps long pour finir. Mais Persian King est reparti de plus belle. Une, deux, trois, quatre… Cinq longueurs au final sanctionnent sa supériorité ! Visuellement, c’était absolument saisissant. Et même si nous n’aimons pas nous enthousiasmer, surtout dans un Gr3 à cinq partants, il est difficile de ne pas penser "à la Jos Verbeeck" en le regardant : « ça, c’est crack ! » Une impression à confirmer désormais dans les Grs1… Un peu tendu dans le sillage de Persian King, Epic Hero ** (Siyouni) conserve la deuxième place, une tête devant l’anglais Duke of Hazzard (Lope de Vega).

Options ouvertes. Persian King dispose d’engagements dans The Emirates Poule d’Essai des Poulains et les 2.000 Guinées, ainsi que dans le Qipco Prix du Jockey Club (Gr1). Ce Prix de Fontainebleau était une première étape et le contrat est plus que rempli : c’est une très bonne rentrée. Anthony Stroud, représentant de Ballymore, nous a dit : « Il a bien progressé depuis l’an dernier. Il a été un peu vert aujourd’hui et c’est une bonne préparatoire. C’est un poulain très placide, rien ne semble le perturber. Jusque-là, tout va bien ! Nous allons observer ce qu’il se passe la semaine prochaine [le Craven meeting, ndlr]. André Fabre décidera de la suite du programme avec les propriétaires du cheval. Rien n’est fixé pour l’instant quant à la prochaine course de sa carrière. »

Lisa-Jane Graffard, représentante en France de Godolphin, nous a dit la même chose : l’entourage va réfléchir en observant ce qu’il se passe du côté de l’Angleterre. Elle a ajouté : « C’est un grand et beau cheval. Il a pris de la force et a beaucoup de scope. Il a bien évolué depuis l’année dernière, où l’on sentait qu’il n’était pas encore arrivé à maturité physique. »

Dans les jours précédant ce Prix de Fontainebleau, André Fabre avait déclaré à la presse britannique la faible probabilité que Persian King fasse le déplacement à Newmarket, les ratings le plaçant derrière plusieurs poulains… Dont le champion européen des 2ans Too Darn Hot (Dubawi), qui a été contraint de faire l’impasse sur les Greenham Stakes (Gr3) suite à une chaleur à une jambe. Le Racing Post a donné un 115 de rating à Persian King suite à ce Prix de Fontainebleau. Il s’est imposé en 1’36’’41. Depuis vingt ans, seul Brametot ** (Rajsaman) – lauréat ensuite de la Poule et du Jockey Club – avait signé un meilleur chrono… Mais c’était à Chantilly.

Jamais monté un de ce niveau. Pierre-Charles Boudot, qui monte Persian King depuis ses débuts, a déclaré : « Il a beaucoup d’action. Au début, j'ai senti que Prince Hamlet (Sommerabend) partait bien mais qu’il ne voulait pas spécialement aller devant. Il aurait fallu que je "casse" un peu l’action de Persian King pour me mettre derrière lui ou me caler sur lui. Je l’ai laissé se détendre un peu. Il a été un brin regardant dans la fausse ligne droite : il m’a fait une petite surprise à ce moment-là, comme un petit "droite-gauche". Du coup, cela lui a permis de souffler un peu et il a bien gonflé les sangles Et quand je lui ai demandé ensuite, il a produit une longue accélération. C’est un rouleau compresseur. Face à lui, même un cheval qui a une bonne accélération aura du mal à suivre la cadence. Cela fait pas mal de temps que je monte en course maintenant et, l’année dernière, alors qu'il était âgé de 2ans, j’avais dit que je n’en avais jamais monté un de son niveau. À 3ans, je le confirme. »

Epic Hero battu par plus fort. Gagnant d’une Classe 1 sur la fibrée de Chantilly pour sa grande rentrée, le 19 mars dernier, Epic Hero passait un vrai test dans ce Prix de Fontainebleau. Le représentant de Godolphin entraîné par André Fabre ne démérite pas mais est battu par plus fort que lui. La course a roulé et ce fut un vrai test de tenue, d’autant plus que le poulain a un peu tiré. Les 1.600m ont l’air d’être le bout du monde pour Epic Hero. Lisa-Jane Graffard nous a dit : « Il a été pris de vitesse au moment du démarrage et est ensuite resté dans son action. Il est possible que les 1.600m soient sa distance maximum. Il faut aussi souligner qu’il montait de catégorie ce dimanche et il n’y a pas de honte à être battu par un poulain comme Persian King. Pour la suite, son entraîneur et son propriétaire décideront. » Epic Hero est engagé dans The Emirates Poule d’Essai des Poulains, le Qipco Prix du Jockey Club et le Juddmonte Grand Prix de Paris.

Le premier Groupe de Kingman en 2019. Les premiers 3ans de l’ancien pensionnaire de John Gosden sont en piste cette année. Et les attentes sont grandes après une bonne saison 2018 portée par 24 gagnants, cinq black types et deux lauréats de Groupe étincelants, Calyx (Coventry Stakes, Gr2) qui nourrit encore des ambitions classiques, et Persian King (Godolphin Autumn Stakes, Gr3). Dylan Thomas (Danehill), le père de mère de Persian King, officie comme étalon polyvalent chez Coolmore. Il a donné huit gagnants de Gr1 en plat : Pether's Moon (Coronation Cup, Gr1), Nymphea (Grosser Preis von Berlin, Gr1), Tanner (EP Taylor Stakes, Gr1), Blazing Speed (quatre Grs1 à Hong Kong), Dylan Mouth (Premio Jockey Club, Gran Premio di Milano & Premio Roma, Grs1), Nightflower (Preis von Europe, deux fois, Grs1) & Final Score (Premio Lydia Tesio, Gr1)… Persian King lui offre un premier Groupe européen en tant que père de mère.

PEDIGREE WEATHERBYS : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/PERSIANKING2019.pdf

Sa sœur est aux Monceaux.  Élevé par Dayton Investments Ltd, Persian King est un fils de Pretty Please (Dylan Thomas). Il appartient donc à la grande souche des "P" Wildenstein. Sa mère a gagné le Prix de la Croix de Pontarmé (B) pour ses débuts, à 3ans, et n’a couru qu’une fois ensuite, à 4ans. Persian King est son deuxième produit et son premier gagnant. Le premier, Pretty Spirit (Invincible Spirit), a été acheté 150.000 € par Victor Langlais, en décembre, à Arqana, et il est stationné à l’écurie des Monceaux. Sa 2ans par Australia (Galileo) a été retirée à Tattersalls en octobre.

Issu d’une trois quarts sœur de Planteur. Pretty Please est une fille de Plante Rare (Giant’s Causeway), restée inédite et mère de Planteur ** (Danehill Dancer). Ce gagnant du Prix Ganay (Gr1), du Prix d’Harcourt (Gr) et du Prix Noailles (Gr2, à l’époque), s’est classé deuxième du Juddmonte Grand Prix de Paris, du Prix d’Ispahan et du Prix du Jockey Club (Grs1) ainsi que troisième de la Dubai World Cup (Gr1). Il fait la monte au haras de Bouquetot. Plante Rare est aussi la sœur de Pilote d’Essai (Oasis Dream), gagnant de Stakes en Australie.

La deuxième mère, Palmeraie (Lear Fan), a donné Policy Maker (Sadler’s Wells), gagnant du Grand Prix de Deauville, du Prix Foy et double lauréat du Grand Prix de Chantilly (Grs2). Palmeraie a aussi donné Pushkin (Caerleon), lauréat du Prix Maurice de Nieuil (Gr2). La troisième mère, Pétroleuse (Habitat), a remporté les Princess Elizabeth Stakes (Gr3). Elle est surtout la mère du champion Peintre Célèbre (Nureyev), gagnant du Prix du Jockey Club, du Grand Prix de Paris et du Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1). Elle a aussi donné Peinture Rare (Sadler’s Wells), gagnante du Prix de Pomone (Gr2). Pétroleuse était une sœur de la championne Pawneese (King George VI & Queen Elizabeth Stakes, Oaks et Prix de Diane, Grs1). Bien qu’entraînée par Angel Penna à Chantilly, elle fut élue cheval de l’année 1976 outre-Manche.

 

 

 

Green Desert

 

 

Invincible Spirit

 

 

 

 

Rafha

 

Kingman

 

 

 

 

 

Zamindar

 

 

Zenda

 

 

 

 

Hope

PERSIAN KING ** (M3)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Dylan Thomas

 

 

 

 

Lagrion

 

Pretty Please

 

 

 

 

 

Giant’s Causeway

 

 

Plante Rare

 

 

 

 

Palmeraie

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 38’’20

De 1.000m à 600m : 23’’38

De 600m à 400m : 11’’45

De 400m à 200m : 11’’41

De 200m à l’arrivée : 11’’97

Temps total : 1’36’’41