PRIX DE LA GROTTE (Gr3) - Castle Lady fait un bond de géant

Courses / 14.04.2019

PRIX DE LA GROTTE (Gr3) - Castle Lady fait un bond de géant

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

Riche de neuf candidatures, ce Prix de la Grotte s’annonçait passionnant avec la présence de quatre gagnantes black types, dont une au plus haut niveau. Il s’agissait de Lily’s Candle (Style Vendôme), la lauréate du Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1). Si cette dernière a déçu, terminant en dernière position à distance, nous avons vu émerger une nouvelle candidate potentielle à l'Emirates Poule d’Essai des Pouliches : l’inexpérimentée mais très douée Castle Lady (Shamardal). La pouliche de Godolphin n’avait été vue qu’une seule fois en compétition, le 14 mars, sur le sable de Chantilly. Elle avait survolé le lot pour venir s’imposer de trois longueurs et demie. Deux des concurrentes qu’elle avait devancées ce jour-là ont recouru le 8 avril, se classant troisième et cinquième d’un maiden cantilien. Il était donc difficile de situer Castle Lady avant la course, mais elle a clairement éludé toutes les questions à l’arrivée de ce Prix de la Grotte !

Un parcours sur mesure. Immédiatement placée dans le groupe de tête par son jockey, Castle Lady s’est montrée un peu allante lorsque Mickaël Barzalona a voulu la cacher. Elle s’est finalement posée sous la main de son partenaire, galopant en quatrième position à l’extérieur, dans le sillage d’Epistrophy (Charm Spirit). Décalée en pleine piste à la sortie du tournant final, la future lauréate a accéléré en progression avant de changer de jambe à 200m de l’arrivée et de créer nettement la décision, s’imposant d’une longueur trois quarts. La deuxième place est revenue à la seule concurrente étrangère de la course, l’anglaise Imperial Charm (Dubawi). C’est une surprenante Epistrophy qui a conservé la troisième place devant Cala Tarida (Garswood) et Rocques (Lawman), laquelle court mieux que ne l’indique son classement. Allante en dernière position, cette dernière a eu du mal à trouver le passage dans la dernière ligne droite et a été contrainte d’accélérer tout en dehors, échouant de peu pour une meilleure place.

Une supplémentation possible dans la Poule. Henri-Alex Pantall, entraîneur de la pouliche, nous a confié : « Je l’avais fait débuter sur le sable car je ne voulais pas courir le risque qu’elle prenne dur dans un terrain lourd. Sa victoire avait été assez impressionnante à Chantilly, même s'il ne s'agissait que d'un simple maiden. Castle Lady a tout à fait le physique qu’il faut pour faire une bonne pouliche et je pense qu’elle va encore progresser là-dessus. De plus, elle est très facile et maniable et ne cause aucun problème. La Poule d’Essai des Pouliches est évidemment envisageable, même s’il faudrait la supplémenter, mais rien n’est encore décidé. Nous allons en parler avec ses propriétaires et leur manager. » Cinq pouliches ont réussi à faire le doublé Grotte & Poule d’Essai au cours de ces vingt dernières années : Beauty Parlour (Deep Impact), en 2012, Golden Lilac (Galileo), en 2011, Zarkava ** (Zamindar), en 2008, Darjina (Zamindar), en 2007, et enfin Divine Proportions (Kingmambo), en 2005. Le Racing Post a attribué à Castle Lady un rating de 110, soit une valeur supérieure aux deux lauréates précédentes de la Grotte, Musis Amica (109) et Senga (108), mais en-deçà de Senga (113) qui s’était imposée en 2016.

Une monte au millimètre. Mickaël Barzalona, jockey de la lauréate, a déclaré : « C'est bien ce qu'elle fait. Il est rare que les chevaux arrivent à passer des paliers aussi rapidement. Aujourd'hui, elle l’a fait de plaisante manière. Je l'ai forcée au départ pour être sûr de trouver une bonne position. Ensuite, elle s'est bien posée. Sa ligne droite est irréprochable. Elle est venue en progression et n’a pas cherché à envoyer la gomme. Elle va encore progresser là-dessus. »

Les pouliches Godolphin de 3ans à Beaupréau. Henri-Alex Pantall reçoit traditionnellement des pouliches de 3ans de Godolphin, maiden ou inédites, afin qu’elles gagnent leur course. Régulièrement, elles font bien plus et arrivent à décrocher leur course black type, comme Castle Lady. Si on ne se réfère qu’à l’année 2018, on peut citer Crown Walk (Dubawi), qui avait certes remporté son maiden, mais sans confirmer ensuite en Angleterre. En France, elle a remporté le Prix Chloé (Gr3) et pris la deuxième place du Rothschild (Gr1). Ou encore Lillian Russell (Dubawi), laquelle a débuté au mois de mai 2018 au Pin-au-Haras avant de remporter le Prix Joubert (L) et de prendre la deuxième place du Qatar Prix Chaudenay (Gr2).

Imperial Charm faite pour le mile. Lauréate d’un maiden à Newmarket en dernier lieu, Imperial Charm s’est très bien comportée pour sa première sortie sur notre sol. Vite en tête, la pouliche du cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum a tenté d’accélérer sèchement à 400m du but et s’est montrée courageuse pour conserver la deuxième place côté corde. Charles Crisford, fils de l’entraîneur, nous a confié : « Nous sommes ravis. Elle aurait préféré un terrain un peu plus souple. Sa rentrée est très bonne. Nous allons parler avec son propriétaire d'une éventuelle participation aux classiques, mais je suis certain qu'il va lui donner sa chance. Elle n'a couru que des maidens l'année dernière. C'est une grande marche qu'elle franchit aujourd'hui. Elle prouve sa capacité à tenir le mile et c'est la raison pour laquelle nous sommes venus ici. Elle nous montre qu'elle fait bien cette distance qui correspond à son pedigree. Encore une fois, nous sommes ravis et nous espérons revenir pour les classiques. »

Epistrophy, la bonne surprise. Gagnante d’un maiden à Chantilly l’an passé, pour sa deuxième sortie, Epistrophy avait ensuite coincé au niveau supérieur en ne pouvant faire mieux que sixième dans le Prix Miesque (Gr3). Elle venait d’effectuer sa rentrée dans une Classe 1 sur le sable de Chantilly, se classant quatrième. Son entraîneur, Satoshi Kobayashi, nous a dit : « Elle était un peu abandonnée au betting. Il est vrai que c'était un test parce que le lot était bon. Mais il fallait essayer, elle a un peu de qualité et méritait de tenter sa chance. Et cela a marché ! Je ne sais pas encore quelle sera la suite qui sera donnée à cette performance. Son propriétaire arrive demain en France, donc nous en discuterons ensemble. »

PEDIGREE WEATHERBYS :

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/CastleLady.pdf

Issue d’une propre sœur de Raven’s Pass. Élevée par Godolphin, Castle Lady est une fille de Shamardal (Giant’s Causeway), étalon à Kildangan Stud, et de Windsor County (Elusive Quality), une jument inédite. C’est la sœur de Top Score (Hard Spun), lauréat de l’Al  Naboodah Goodyear Meydan Classic (L) à Meydan et deuxième des Hopeful Stakes et de l’International Trakya Trophy (Ls). Windsor County a aussi un 2ans par Invincible Spirit (Green Desert), un yearling par Dark Angel (Acclamation) et elle a été saillie au mois de juin par Exceed and Excel (Danehill).

La deuxième mère, Ascutney (Lord at War), s’est imposée dans les Miesque Stakes et s’est classée deuxième des Senorita Stakes et troisième des Miss Grillo Stakes (Grs3). Elle a notamment donné l’étalon Raven’s Pass (Elusive Quality), lauréat des Queen Elizabeth II Stakes, de la Breeders’ Cup Classic (Grs1), du Celebration Mile (Gr2) et des Solario Stakes (Gr3). Il a aussi pris la deuxième place des St James’s Palace Stakes, des Sussex Stakes et du Prix Jean Prat, ainsi que la troisième place des Dewhurst Stakes (Grs1). Ascutney a aussi donné l’étalon Gigawatt (Wild Again), vainqueur du Miami Mile Breeders' Cup Handicap (Gr3) et des Display Stakes (L) et deuxième des Grey Breeders' Cup Stakes (Gr2). C’est la famille de Rainbow View (Dynaformer), gagnante du Fillies’ Mile et des Matron Stakes, deuxième des Nassau Stakes et des E.P. Taylor Stakes et troisième des Coronation Stakes (Grs1).

 

 

 

Storm Cat

 

 

Giant’s Causeway

 

 

 

 

Mariah’s Storm

 

Shamardal

 

 

 

 

 

Machiavellian

 

 

Helsinki

 

 

 

 

Helen Street

CASTLE LADY (F3)

 

 

 

 

 

 

Gone West

 

 

Elusive Quality

 

 

 

 

Touch of Greatness

 

Windsor County

 

 

 

 

 

Lord at War

 

 

Ascutney

 

 

 

 

Right Word


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 39’’49

De 1.000m à 600m : 23’’45

De 600m à 400m : 12’’23

De 400m à 200m : 11’’26

De 200m à l’arrivée : 11’’96

Temps total : 1’38’’39