BEAUGAY STAKES (GR3) - Homérique **, c’est Sistercharlie 2.0 !

International / 12.05.2019

BEAUGAY STAKES (GR3) - Homérique **, c’est Sistercharlie 2.0 !

BELMONT PARK (US), SAMEDI

Sistercharlie (Myboycharlie), championne des femelles sur le gazon en 2018, a trouvé une grande rivale… au sein de sa propre écurie. Ce samedi, à Belmont Park, Homérique ** (Exchange Rate) a effectué des débuts très impressionnants pour la casaque de Peter Brant et l’entraînement de Chad Brown. L’élève de Nicolas et François Drion était la favorite, à 0,85/1, des Beaugay Stakes (Gr3, 1.700). Elle s’est retrouvée en queue d’un petit peloton galopant à un train très réduit. En tête, la ̎ "FR" ̎ Chipolata (Muhtathir) n’avait pas l’intention d’aller plus vite et c’est dans les 500 derniers mètres que la course (après 800m presque au trot en 52’’86) s’est transformée en sprint. Irad Ortiz, après quelques problèmes de trafic, a réussi à déboîter Homérique, laquelle a fondu sur ses rivales pour dominer d’une demi-longueur Competitionofideas (Speightstown), une autre pensionnaire de Chad Brown. Chipolata termine bonne troisième. Homérique a effectué les 500 derniers mètres en 27’’84, soit une réduction kilométrique de 55’’68. Son propriétaire, Peter Brant, a expliqué : « Elle avait couru face aux meilleures en Europe et, même si elle a eu un parcours compliqué, elle a montré qu’elle avait de la classe. Nous avions quelques soucis car elle pouvait manquer d’une course, mais son entraîneur ne voulait pas aller directement sur les 2.000m des New York Stakes (Gr2) sans avoir effectué au préalable une rentrée. Si tout se passe bien, le 7 juin, elle sera au départ des New York Stakes. »

Brown, les femelles et l’Europe. Cette saison, Chad Brown peut donc compter sur une autre femelle de tout premier plan. Depuis 2016, l’entraîneur a remporté 142 Groupes, dont 83 avec l’équipe ̎en rose ̎. Il faut également ajouter que 35 de ces succès ont été acquis avec des pouliches et des juments ayant fait leurs débuts ou ayant été élevées en Europe. Homérique avait quitté la France suite à sa troisième place obtenue dans le Prix de l’Opéra (Gr1), derrière Wild Illusion (Dubawi) et Magic Wand (Galileo), deuxième et quatrième de Sistercharlie dans le Breeders’ Cup Filly & Mare Turf (Gr1). Sous la férule de Francis-Henri Graffard et pour la casaque de Serge Burggraf, elle avait remporté le Prix de Psyché (Gr3), après avoir décroché la troisième place dans le Prix de Diane (Gr1). Sistercharlie avait fini deuxième dans le classique, mais lorsqu’elle est partie pour les États-Unis, elle avait une valeur de 50,5. Homérique, elle, était en 51,5 de valeur.

La réussite de la breeze up Arqana. Homérique est passée trois fois sur les rings de ventes et c’est au troisième essai, à la breeze up Arqana, que Broadhurst Agency l’a achetée pour 75.000 €. Elle est l’une des 42 gagnants de Groupe issus du regretté Exchange Rate (Danzig). Homérique est le deuxième produit de Chiquita Picosa (Congaree), qui a gagné une course sur le dirt aux États-Unis. C’est une demi-sœur de Music Chart (Exhange Rate), troisième des UAE Oaks (Gr3) pour la casaque Godolphin. La deuxième mère, Conchita (Seeking the Gold), est une demi-sœur de Whithe Moonstone (Dynaformer), gagnante du Fillies’ Mile (Gr1).

Chiquita Picosa a une pouliche de 2ans par Temple City (Dynaformer), achetée 130.000 € par Gérard Larrieu à la vente d’août, qui est à l’entraînement chez Fabrice Chappet pour l’écurie Jean-Louis Bouchard. La poulinière a donné un yearling par Fast Company (Danehill Dancer).

MAN O’WAR STAKES (GR1)

Magic Wand troisième de Channel Maker

La mission ̎ Belmont Park ̎ s’est soldée par une autre place de Gr1 pour Magic Wand (Galileo). La pouliche, élevée par l’écurie des Monceaux et Skymarc Farm, disposait d’un bel engagement dans les Man O’War Stakes (Gr1), mais elle s’est retrouvée au cœur d’une course chaotique, que son coéquipier Hunting Horn (Galileo) a fait exploser avec une échappée à 800m de l’arrivée. Leader à un train régulier, Hunting Horn a fait le trou dans le tournant en prenant huit longueurs d’avance sur le peloton. Magic Wand, attentiste, a dû sortir en quatrième épaisseur, précédée par Channel Maker (English Channel). C’est après une belle empoignade que Channel Maker s’est imposé d’une encolure sur Arklow (Arch), lequel a bien fini pour s’emparer de la deuxième place aux dépens de Magic Wand, qui a battu tout à la fin Hunting Horn pour la troisième place.

Channel Maker, pensionnaire de Bill Mott, a remporté son deuxième Gr1 après le Joe Hirsch Turf Classic (2.400m) de Belmont Park en septembre dernier. Son père, English Channel (Smart Strike), officie à 30.000 $ chez Calumet Farm. Lauréat du Breeders’ Cup Turf (Gr1) en 2007, il a produit vingt gagnants de Groupe, dont huit de Gr1. Sa mère, In Return (Horse Chestnut), a donné aussi le lauréat de Gr1 Johnny Bear, lui aussi par English Channel.

  

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.