HUXLEY STAKES (GR2) - Forest Ranger dans son jardin

International / 10.05.2019

HUXLEY STAKES (GR2) - Forest Ranger dans son jardin

HUXLEY STAKES (GR2)

Forest Ranger dans son jardin

Ce vendredi et pour la deuxième année consécutive, Forest Ranger (Lawman) a remporté les Huxley Stakes (Gr2). Appréciant le tracé de Chester et s’adaptant au terrain très souple, voire lourd, il a trouvé toutes les conditions réunies et a fait le job. Tout de suite à la hanche de l’animateur, Success Days (Jeremy), il a pris l’avantage à 200m du poteau et s’est imposé de quasiment une longueur sur le champion de la P.S.F. Matternhorn (Raven’s Pass), lequel a assez bien couru sur le gazon, mais a peut-être mal encaissé une saison éprouvante. Le favori, Addeybb (Pivotal), léthargique durant le parcours, n’a pas réussi à revenir sur Success Days pour la troisième place. Forest Ranger a remporté son troisième Groupe pour la plus grande joie de son entraîneur Richard Fahey : « C’est une légende ! Après avoir gagné un Gr2, c’est difficile de lui trouver des courses. Je songe à le laisser souffler un peu. Contrairement à l’an passé, il ne va pas courir les Eclipse Stakes (Gr1). N’étant pas assez bon pour les Grs1, il faudra prendre la selle et voyager beaucoup… »

De solides racines franco-espagnoles. Forest Ranger, acheté 26.000 Gns (31.500 €) lors du book 3 de Tattersalls en octobre, est un des dix-sept gagnants de Groupe issus de Lawman (Invincible Spirit), qui est proposé à 15.000 € par le haras de Grandcamp. Sa mère, Alava (Anabaa), a gagné le Prix Occitanie (L) pour la casaque de Felipe Hinojosa et l’entraînement de Carlos Laffon-Parias. Elle a donné trois autres gagnants, dont la placée black type Home Cummins (Rip Van Winkle). La deuxième mère, Cerita (Wolfhound), a elle aussi fait carrière en France pour la même casaque en décrochant trois places au niveau Listed, avant de produire huit gagnants dont Abril, une propre sœur d’Alava, lauréate de Listed en Espagne et mère d’Abrantes (Caradak), troisième du Prix de Ris-Orangis (Gr3) l’année dernière.

Alava a un 2ans par Motivator (Montjeu), à l’entraînement chez Mark Johnston, et une yearling par Dream Ahead (Diktat).

CHESTER CUP

Making Miracles, une première pour Johnston

La Chester Cup fait partie de ces gros handicaps qui apparaissent forcément dans les CV des grands entraîneurs. Mark Johnston, dont le premier partant dans ce marathon de 3.749m et sept tournants remonte à 1995, a enfin brisé le signe indien grâce à Making Miracles (Pivotal), monté par Franny Norton, un jockey qui est considéré comme le patron de Chester et qui a lui aussi décroché son premier succès dans cette épreuve. Sur un terrain détrempé, Franny Norton a poussé en tête Making Miracles et après avoir réglé le train pendant un tour et demi, il a fait parler la tenue de son cheval. Making Miracles a perdu en route Low Sun (Champs Élysées), le pensionnaire de Willie Mullins associé à Ryan Moore. Il est même battu pour les places par Who Dares Win (Jeremy) et Whiskey Sour (Jeremy).

Sur ces dix dernières années, Making Miracles est le deuxième gagnant à s’élancer d’un numéro de stalle supérieur à dix. Le dernier était Trip to Paris (Champs Élysées), âgé lui aussi de 4ans, qui a remporté ensuite la Gold Cup (Gr1) en 2015.