OAKS TRIAL (L) - Anapurna découvre le gazon et vise Epsom

International / 11.05.2019

OAKS TRIAL (L) - Anapurna découvre le gazon et vise Epsom

LINGFIELD (GB), SAMEDI

John Gosden a trouvé sa candidate aux Oaks. Anapurna (Frankel) s’est promenée dans les Oaks Trial (L) sur un terrain très souple, ce samedi à Lingfield, et sa cote dans le classique est tombée de 33 à 8/1. La pouliche, qui avait ouvert son palmarès sur la P.S.F. du même hippodrome, faisait ses débuts sur le gazon. Elle a galopé à la hanche de l’animatrice, Cape Isley (Cape Cross), et s’est détachée bien avant le poteau des derniers 200m. Anapurna s’est imposée de six longueurs sur Tauteke (Sea the Stars). John Gosden a expliqué : « C’est une pouliche encore très verte, elle avait couru deux fois sur la P.S.F. et cette année, compte tenu de la sécheresse, elle n’avait pas eu un seul galop sur le gazon. J’ai aimé sa façon de changer de jambes dans la descente et la façon dont elle a terminé avec beaucoup de ressources. Il faut voir comment elle prend sa course. Elle est engagée dans les Oaks et, si tout se passe bien, elle peut aller sur Epsom. J’ai d’autres bonnes pouliches à la maison et toutes méritent d’avoir leur chance. »  

La grande souche de Meon Valley. La politique de Meon Valley Stud est toujours la même : garder toutes les pouliches (ou presque) et vendre les poulains. Anapurna remonte à l’une des grandes souches de l’élevage, celle de One in a Million (Rarity), lauréate des 1.000 Guinées en 1979. C’est la quatrième mère de la pouliche. La troisième, Milligram (Mill Reef), fut une championne, née la même année que la grande Miesque (Nureyev). Elle a réussi à la devancer dans les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1). La mère d’Anapurna, Dash to the Top (Montjeu), douée mais très difficile, a gagné une Listed et s’est classée deuxième dans les Yorkshire Oaks (Gr1). Elle a donné quatre autres gagnants, dont deux placés black types. Sa demi-sœur, Dash to the Front (Diktat), a produit Speedy Boarding (Shamardal), qui a gagné le Prix de l’Opéra (Gr1) et le Prix Jean Romanet (Gr1).