PRIX EMPERY (MAIDEN) - Aramhes **, comme un galop du matin

Courses / 15.05.2019

PRIX EMPERY (MAIDEN) - Aramhes **, comme un galop du matin

MAISONS-LAFFITTE, MERCREDI

Aramhes ** (Kendargent) a fait forte impression dans ce Prix Empery, pour sa deuxième sortie. Le poulain de l’écurie Dimongo, de Christophe German, de Marie-Claire Lefebvre, de Vincent Guillebert et de Carla O’Halloran avait déjà attiré l’attention lors de ses débuts le mois dernier à ParisLongchamp, s’avouant vaincu d’une courte encolure face à Montabot (Le Havre) dans le Prix Juigné (Inédits).

Ce mercredi, il n’y a pas eu de suspense car Aramhes a tout simplement survolé la course. Le puissant gris a longtemps attendu en sixième position dans le sillage de Segarelli (Sea the Stars). Son jockey, Fabien Lefebvre, avait énormément de gaz durant tout le parcours, Aramhes restant cependant bien posé. Dans la phase finale, il a décalé son poulain à l’extérieur et n’a eu qu’à ouvrir les doigts pour le laisser filer vers un net succès, sans rien lui demander. Aramhes s’impose de deux longueurs et demie, dans une action très plaisante. Nous lui décernons donc une JDG Rising Star. Reliable Son (Reliable Man) a pris une nouvelle deuxième place – sa deuxième en trois sorties – précédant Segarelli de trois quarts de longueur.

Le premier gagnant de l’écurie Dimongo. Simon Barassin, membre de l’écurie Dimongo, nous a confié : « Le poulain a été élevé au haras de La Pérelle, dont mon père, Didier Barassin, est le directeur. Aramhes a été inscrit aux ventes de yearlings Arqana, mais personne n’en a voulu ! Il m’a donc conseillé de l’acheter et j’ai fait l’acquisition du poulain avec Carla O’Halloran, que nous avons connue lorsqu’elle travaillait chez Alain de Royer Dupré. Fabien Lefebvre et elle font du très bon travail avec les chevaux. Aramhes est le seul cheval de l’écurie Dimongo. Il a été notre premier partant lorsqu’il a débuté le mois dernier et il nous offre donc une première victoire. L’écurie a été créée l’année dernière par ma mère, Nadine, mon frère Hugo et moi-même, d’où son nom ! Aramhes est engagé dans le Qipco Prix du Jockey-Club (Gr1), mais je ne pense pas qu’il va courir car nous ne voulons pas brûler les étapes. Le but est de le laisser arriver à maturité tranquillement, afin qu’il vieillisse bien. »

Le frère de Stable Genius. Élevé par le haras de La Pérelle, Aramhes a été cédé 11.000 € à Carla O’Halloran lors de la vente de yearlings d’octobre Arqana. C’est un fils de Kendargent, étalon au haras de Colleville, et d’Anjella (Monsun), gagnante à 2ans en Allemagne et troisième de l’Herzog von RatiborRennen (Gr3). Cette dernière a notamment donné Sarri (ex Stable Genius - Siyouni), auteur de débuts victorieux à 3ans sur le sable de Chantilly et troisième des Prix La Force (Gr3) et de Suresnes (L) avant d’être exporté à Hong Kong. Anjella a aussi une yearling par Bated Breath (Dansili).

La deuxième mère, Attilia (Tiger Hill), est double gagnante de Listed en Allemagne. Outre Anjella, elle a donné Ambria (Monsun), lauréate de Listed à 2ans outre-Rhin. C’est la famille d’Aviso (Tertullian), vainqueur des 2.000 Guinées allemandes (Gr2), mais aussi d’Amarette (Monsun), lauréate du Prix de Diane allemand (Gr1).

 

 

 

Kenmare

 

 

Kendor

 

 

 

 

Belle Mécène

 

Kendargent

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Pax Bella

 

 

 

 

Palavera

ARAMHES ** (M3)

 

 

 

 

 

 

Königsstühl

 

 

Monsun

 

 

 

 

Mosella

 

Anjella

 

 

 

 

 

Tiger Hill

 

 

Attilia

 

 

 

 

Akasma