COVENTRY STAKES (Gr2) - Arizona en poulain d’avenir

International / 18.06.2019

COVENTRY STAKES (Gr2) - Arizona en poulain d’avenir

COVENTRY STAKES (Gr2)

Arizona en poulain d’avenir

Arizona (No Nay Never) a fait un petit truc pour remporter les Coventry Stakes (Gr2), sur les 1.200m de la ligne droite d’Ascot. À la mi-parcours, on ne donnait pas cher des chances du représentant de Coolmore, qui paraissait débordé. Mais, une fois son action trouvée, il a placé une belle accélération côté corde pour s’imposer d’une demi-longueur devant Threat (Footstepsinthesand). Le pensionnaire de Richard Hannon a dû changer de ligne au moment du sprint et a bien fini, côté extérieur, un peu isolé. Le "FR" Guildsman (Wootton Bassett), qui s’est épaulé avec Arizona pour finir, est troisième à une encolure. Ces trois poulains ont été au-dessus des autres, Fort Myers (War Front) pointant à une longueur sans menacer le trio de tête.

Amené à aller sur 1.400m puis 1.600m. Arizona a de la vitesse : il en faut pour remporter les Coventry Stakes. Pourtant, ce n’est pas une bombe de vitesse comme l’était son père No Nay Never (Scatt Daddy), lauréat en force des Norfolk Stakes (Gr2) puis du Darley Prix Morny (Gr1). Arizona a hérité de son père sa belle robe bai brun. Il n’est cependant pas façonné comme lui : ce n’est pas un taureau et, même s’il possède un modèle harmonieux, il devrait encore prendre de la force et progresser. Deuxième pour ses débuts le 6 mai au Curragh, Arizona avait progressé à pas de géants pour s’imposer de huit longueurs dans son maiden, le 26 mai, toujours au Curragh.

Aidan O’Brien a déclaré : « Lors de sa première course, il était très vert. Il avait beaucoup progressé pour remporter son maiden facilement mais, avec cette facilité, il n’avait peut-être pas beaucoup appris de sa deuxième sortie. Aujourd’hui, il a été un peu lent à l’ouverture des stalles, un peu perdu pendant la course, mais il a vraiment bien accéléré pour finir. Nous sommes très heureux. Il a beaucoup de vitesse : sans cela, il n’aurait pas été capable de faire ce qu’il a fait aujourd’hui. Mais nous avons toujours pensé qu’il tiendrait les 1.400m et, lorsque c’est le cas à ce stade, un poulain doit être en mesure de faire le mile à 3ans. Il devrait beaucoup progresser sur cette course et je crois qu’il sera plus à l’aise sur 1.400m. »

Arqana fois deux. Trente minutes avant ces Coventry Stakes, Arqana avait déjà brillé grâce au lauréat des Queen Anne Stakes (Gr1), Lord Glitters (Whipper), qui a grandi à l’élevage de Tourgeville. Dans ces Coventry Stakes, Arqana est deux fois à l’honneur. Arizona a été présenté par Fairway Consignment (Charles Brière) à la vente de yearlings d’août Arqana, où M. V. Magnier l’a acheté 260.000 €. Charles Brière avait acheté le poulain foal à Tattersalls, moyennant 65.000 Gns.

Le troisième de ces Coventry Stakes, Guildsman, fils de l’étalon du haras d’Étreham Wootton Bassett et élève du haras de Saint-Pair, est passé sur le ring d’Arqana lors de la breeze up 2019 : présenté par Church Farm & Horse Park Stud, il a été acheté 125.000 € par David Redvers. Guildsman pourrait désormais aller sur les Arqana July Stakes (Gr2), au mois de juillet à Newmarket.

No Nay Never tient son premier gagnant à Royal Ascot ! Élevé par Stephen Sullivan, Arizona est un fils du Coolmore No Nay Never. Il est le onzième gagnant black type de son père et lui offre surtout une première victoire de Groupe à Royal Ascot. Arizona appartient à une famille où l’on trouve de la vitesse. Il est pour l’instant le meilleur produit de sa mère, Lady Ederle (English Channel), qui est une fille de Bright Generation (Rainbow Quest), laquelle a montré assez de vitesse pour prendre la deuxième place des Moyglare Stud Stakes (Gr1). Elle est devenue classique en remportant les Oaks d’Italie (Gr1, à l’époque). Au haras, on lui doit Fathayer (Volponi), lauréat de Gr3 à la fin du mois d’octobre de ses 2ans en Italie. On lui doit aussi Rumored (Royal Academy) qui, au haras, a donné naissance au champion de 2ans Dabirsim ** (Hat Trick), lauréat du Morny et du Lagardère (Grs1) et étalon au haras de Grandcamp.

Sous la troisième mère, il s’agit de la famille de la championne Sea of Class (Sea the Stars), lauréate des Irish Oaks, des Yorkshire Oaks et exceptionnelle deuxième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) l’an passé. Elle fait son retour en piste ce mercredi, dans les Prince of Wales’s Stakes (Gr1).