HAMPTON COURT STAKES (GR3) - Sangarius justifie les bruits

International / 20.06.2019

HAMPTON COURT STAKES (GR3) - Sangarius justifie les bruits

ROYAL ASCOT (GB), JEUDI

Des bruits favorables circulent sur Sangarius (Kingman) depuis qu’il a 2ans… Il ne les avait pas pleinement justifiés jusqu’à ce jeudi. Sangarius a remporté dans un bon style les Hampton Court Stakes (Gr3), sur 2.000m. Confié à Frankie Dettori, il a eu un parcours parfait, bien abrité, non loin des premiers, dans une course qui n’a pas vraiment avancé. Dans la ligne droite, une petite ouverture s’est faite et Sangarius a jailli, l’emportant par deux longueurs un quart. Si la chance a été du côté de Sangarius, elle n’a pas accompagné Fox Chairman (Kingman)… Déjà bousculé au départ, il a pu se rapprocher au centre du peloton avant de se retrouver emmuré vivant dans la ligne droite. Un coup à gauche… Puis un coup à droite… Le représentant de King Power laisse des regrets en venant arracher la deuxième place au "FR" King Ottakar (Motivator), mieux sur 2.000m. C’est donc un jumelé gagnant pour l’étalon de Juddmonte Kingman.

Un bon poulain. Sangarius est certainement un bon poulain. Lauréat pour ses débuts à 2ans, il avait ensuite survolé une Listed à Doncaster. On attendait un duel entre Too Darn Hot (Dubawi) et lui  dans les Dubai Dewhurst Stakes (Gr1), mais Sangarius avait déçu, concluant quatrième à huit longueurs et demie. Pour sa rentrée, il n’avait pas été très convaincant dans les Heron Stakes (L) du doué, mais délicat, King of Comedy (Kingman), la note des St James’s Palace Stakes (Gr1) ce mardi. Mais il n’est pas un miler, comme l’a dit son entraîneur, Sir Michael Stoute : « C’est un cheval que j’ai toujours aimé. Il le fait bien aujourd’hui, car il n’a pas eu une grande ouverture et n’était pas bien dans son rythme. Il a une belle accélération et progresse. Nous savions, avant Sandown, qu’il aurait besoin d’aller sur plus long, mais je n’avais pas de course pour lui sur 2.000m, donc nous sommes allés à Sandown. Il était un peu bouillant. » Manager des intérêts du prince Khalid Abdullah, propriétaire de Sangarius, Teddy Grimpthorpe a ajouté : « Je pense qu’il va progresser et qu’il serait un bon cheval pour l’année prochaine. Son entraîneur sait bien faire vieillir les chevaux ! Il a un bel avenir. »

King Ottokar, en écho à Trésorerie. King Ottokar restait sur un échec dans le Chester Vase (Gr3). La distance s’était avérée bien trop longue pour le pensionnaire de Charlie Fellowes. Il montre qu'il aura un bel avenir sur 2.000m, et le terrain assoupli ne l’a pas dérangé. Il a été élevé en France, au haras du Quesnay, qui l’a présenté à la vente de yearlings d’août 2017 Arqana, où il avait été acheté 60.000 € par Elliott and Masters. Revenu à Deauville pour la breeze up, il avait été acheté 280.000 € par Charlie Gordon Watson. C’est le frère de Trésorerie (Intello), lauréate mercredi soir du Prix Storm the Stars - Haras du Lion - Prix Urban Sea FFE (L), au Lion-d’Angers.

Un petit-fils de Banks Hill. Élevé par Juddmonte, Sangarius est par Kingman et Trojan Queen (Empire Maker), qui a gagné une course sous l’entraînement d’André Fabre à Chinon. Sangarius est pour le moment le meilleur produit de la jument et il s’agit de la plus belle des souches de Juddmonte, celle d’Hasili… La deuxième mère n’est autre que la championne Banks Hill (Danehill), lauréate des Coronation Stakes, du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois, du Breeders’ Cup Filly and Mare Turf (Grs1)… Au haras, on lui doit Romantica ** (Galileo), lauréate du Darley Prix Jean Romanet (Gr1). Et qui dit Banks Hill dit évidemment la matrone Hasili (Kahyasi), troisième mère de Sangarius.