La razzia des jockeys français

International / 05.06.2019

La razzia des jockeys français

La razzia des jockeys français en Tunisie

Par Mondher Zouiten

Selon une tradition bien ancrée, les propriétaires et les entraîneurs tunisiens font régulièrement appel à des jockeys français à l’occasion des courses classiques. Dimanche dernier à Kassar-Said, sept jockeys français avaient été appelés en renfort : Antony Crastus, Alexandre Roussel, Sylvain Ruis, Maxime Foulon, Émilien Révolte, Pierre Bazire et Jérôme Claudic.

D’entrée, Antony Crastus s’est adjugé avec aisance les deux premières courses (Gr2, 1.600m) pour pur-sang arabes, avec la 4ans Ilhem El Khir (Jalnar Al Khalidiah) et le 4ans Ijtihed (Jamak) appartenant tous deux au haras Meddeb la plus importante écurie du pays, et entraînés par Sahbi Rajhi. Pour son retour en Tunisie, après une année d’absence, suite à sa chute en course à Madrid en mai dernier, Émilien Révolte s’est offert le Prix de Cagnes-sur-Mer (Gr1 local, 2.200m) pour tous chevaux de pur-sang anglais, après avoir contrôlé l’épreuve de bout en bout avec l’ex-Wertheimer âgé de 5ans Galipad (Galileo). Et les forces ne lui ont pas fait défaut tout au long de la ligne droite. Ce cheval a été importé au mois de décembre dernier par le haras Essaied et il semble qu’il s’est bien acclimaté à son nouvel environnement. Sylvain Ruis est alors entré en scène pour s’adjuger avec brio le Derby des 3ans de pur-sang arabes d’origine tunisienne (Gr1 PA, 1.700m) avec Joundi Al Watan (Jedel) appartenant à Mlle Monia Herguel. Issarab (Kandar du Falgas) du haras Othman Rajhi était le grand favori de l’épreuve phare de la journée. Associé à ce cheval, Sylvain Ruis a triomphé avec panache dans le Grand Prix du Président de la République – Derby des 4ans de pur-sang arabes (Gr1 PA, 2.000m, 20 partants). Il a pris le meilleur à mi-parcours et s’est détaché à la distance pour s’imposer très sûrement au terme d’une fin de course de toute beauté. Huit longueurs plus loin, on retrouve la pouliche Irrimel El Badia (Djelmane) montée par le jockey brésilien Alves de Paiva. Troisième à moins d’une longueur, Irak (Muqatil Al Khalidiah) était associé à Ali Ben Gouider. Il devance d’une encolure Il Mourtajez (Kandar du Falgas) confié à Maxime Foulon. Il y a un mois, Sylvain Ruis avait remporté avec Issarab la course préparatoire, en dominant nettement ses rivaux.

La dernière course au programme de cette journée de gala, le Derby des 3ans de pur-sang anglais (Gr1, 2.000m) a été enlevé par Florencia (Makfi) appartenant à Med Ali Meddeb et montée par son jockey attitré Khaled Mahfoudh et qui a réussi à préserver son invincibilité en huit sorties. La jument Curious Mind (Dansili) mère de cette prometteuse pouliche avait été achetée pleine de Makfi (Dubawi) aux ventes d’élevage d’Arqana en décembre 2015 pour 60.000 €.

Épreuve majeure de la première journée de ce week-end classique, le Grand Prix de Carthage (Gr3, international, 2.000m) pour pur-sang arabes de 4ans et plus avait fait le plein (20 partants). Il a été survolé par le cheval libyen de 4ans Assayel (Tidjam Lotois et la tunisienne Aziza) précédé d’une belle réputation (28 victoires en Libye) et monté par le jockey libyen Khaled Azaiez qui s’est emparé du commandement à mi-parcours avec une farouche détermination et n’a plus connu d’opposition dans la phase finale, ralliant le poteau avec plus de cinq longueurs d’avance sur Houmayzi (Al Nasr) confié à Émilien Révolte et suivi par Forsen (Majd Al Arab) associé à Alves de Paiva. Le vainqueur a été accueilli par une foule de spectateurs libyens en délire (plus de 2.000 personnes !). Assayel et Issarab ont galopé pratiquement dans le même temps en 2’27’’ sur une piste en sable assez roulante avec les pluies qui se sont abattues durant ce week-end. Lors de la même réunion, Jérôme Claudic s’est adjugé la Poule d’Essai des Pouliches de 3ans de pur-sang arabes (Gr2 PA, 1.600m) avec Jenzia (Djelmane). À signaler également la victoire aisée dans le Grand Prix des Pur-Sang arabes nés et élevés localement (2.000m) du 5ans Vegas (Lope de Vega) le meilleur cheval d’âge actuel, appartenant à Mr Med Ali Meddeb et monté par Khaled Mahfoudh. Sa mère Slyta (Slickly) avait été acquise pleine aux ventes d’élevage Arqana 2013 pour 18.000 €.