Ouverture

Le Mot de la Fin / 03.06.2019

Ouverture

Le mot de la fin : Ouverture

Alors que le débat sur le rating du Derby français – que certains échellistes anglais jugent inférieur à celui d’Epsom – va faire couler beaucoup d’encre dans les jours qui viennent, les sportsmen français fourbissent leurs armes pour défendre le classique cantilien. Au-delà des valeurs, le QIPCO Prix du Jockey Club a beaucoup d’arguments à faire valoir. Il y a bien sûr le fait que le bilan des étalons qui en sont issus est excellent : depuis 2005, sur les neufs gagnants dont on peut juger la descendance, six ont confirmé – ou sont en voie de confirmation – au haras (Shamardal, Lawman, Le Havre, Lope de Vega, Reliable Man et Intello), contre seulement trois au Curragh (Hurricane Run, Camelot et Australia) et quatre à Epsom (Sea the Stars, Camelot, Ruler of the World et Australia). Dans le même temps, il est saisissant de constater que les quinze dernières éditions du Jockey Club ont été remportées par quinze propriétaires et neuf entraîneurs différents. La galaxie Coolmore a gagné dix des quatorze derniers Derbies d’Irlande et six des quinze derniers Derbies d’Epsom, où seulement neuf propriétaires différents se sont imposés.

Le Jockey Club a sacré huit produits d’étalons autres que Darley/Godolphin, contre seulement un en Irlande et en Angleterre. Cette ouverture est une vraie chance.