PRIX DE MALLERET (GR2) - Mehdaayih dans le mille

Courses / 30.06.2019

PRIX DE MALLERET (GR2) - Mehdaayih dans le mille

SAINT-CLOUD, DIMANCHE

John Gosden avait fait du Prix de Malleret (Gr2) un objectif pour sa pensionnaire Mehdaayih (Frankel) suite à sa septième place dans les Oaks d’Epsom (Gr1). La pouliche défendant la casaque australienne d’Emirates Park a atteint la cible choisie par son entourage en s’imposant brillamment. Elle s’est ainsi offert un premier Groupe, elle qui avait gagné les Cheshire Oaks (L) au printemps. Mais elle ne s’est pas simplifié la tâche. En effet, elle a raté son départ et s’est retrouvée en avant-dernière puis en dernière position pour aborder le tournant final. À l’entrée de la ligne droite, elle s’est annoncée en dehors, avec beaucoup de ressources. Arrivée rapidement sur la ligne de tête, elle a bien prolongé son effort pour se défaire d’Edisa (Kitten’s Joy) dans les derniers 200m, sans puiser vraiment dans ses ressources. Deux longueurs ont sanctionné sa supériorité et son jockey, Lanfranco Dettori, l’a surtout accompagnée aux bras. Du beau spectacle !

Pas les ordres, mais… Lanfranco Dettori n’a pas pu appliquer les ordres prévus avec Mehdaayih, mais la pouliche a compensé par sa qualité. Elle est plutôt légère, mais sa grande action a fait mal à ses rivales à la fin. Son entraîneur, John Gosden, nous a expliqué : « Ce n’était pas vraiment les ordres puisque nous avions prévu de nous placer plus près de la tête. Mais elle a raté son départ et s’est retrouvée loin. Elle a réussi cependant à gagner car elle a beaucoup de classe et a bien accéléré. La suite de son programme sera soumise à discussion car l’objectif de la pouliche était ce Prix de Malleret. »

Edisa battue par une championne. Edisa a patienté au centre du peloton, puis s’est rapprochée librement à l’entrée de la ligne droite. Elle a donné l’impression de pouvoir l’emporter à 400m du but. Mais dans la phase finale, la pouliche de Son Altesse l’Aga Khan n’a rien pu faire, résistant d’une courte encolure à Merimbula ** (Dalakhani). Son entraîneur, Alain de Royer Dupré, nous a déclaré : « C'est une très bonne jument, d'un bon niveau. Nous sommes très satisfaits de sa course. Elle tombe sur une vraie championne. À présent, nous allons essayer de gagner un Gr3 sur 2.000m,ou 2.400m. Pourquoi pas 2.000m car elle a une certaine vitesse en partant. Nous verrons ensuite à l'automne si elle peut remonter les marches. »

Merimbula sera mieux en terrain plus souple. Très belle au rond de présentation, Merimbula a confirmé sur la piste. Elle a dirigé le peloton à bonne allure et s’est bien défendue dans la ligne droite pour se classer troisième. Son mentor, Freddy Head, nous a dit : « C'est bien. C'était sa première fois sur la distance. Aurélien [Lemaître, son jockey, ndlr] pense qu'il aurait pu aller plus vite. Je pense que c'est la meilleure performance de sa carrière. Elle sera certainement mieux en terrain souple : elle ne fait qu'aller mais n'a pas un gros changement de vitesse. Une piste assouplie devrait donc l'aider. » Villa d’Amore (Mastercraftsman) a terminé quatrième sans avoir fait espérer mieux.

PEDIGREE WEATHERBY : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Mehdaayih.pdf

La tenue de Frankel. S’il n’a lui-même jamais couru sur 2.400m, Frankel (Galileo), le père de Mehdaayih, s’affirme comme un vecteur de tenue. Cette année, les victoires de Master of Reality (Vintage Crop Stakes, Gr3), Mirage Dancer (Tapster Stakes, L) et Anapurna (Oaks d’Epsom, Gr1), toutes acquise sur 2.400m ou plus, sont là pour en attester. En remportant le Prix de Malleret, Mehdaayih est son 33e gagnant de Groupe, dont neuf pour la seule saison 2019.

Une petite-fille de Sayyedati. Mehdaayih appartient à Emirates Park, le haras australien de Nasser Lootah, un homme d'affaires de Dubaï qui a découvert les courses à la fin des années 1980. Emirates Park a élevé une quinzaine de lauréats de Gr1, dont les gagnants des Golden Slippers Estijaab (Snitzel) et Mossfun (Mossman), ainsi que le grand étalon Encosta de Lago (Fairy King).

La pouliche est le dernier produit européen de sa mère, Sayyedati Symphony (Gone West). Elle a donné deux autres gagnants, dont le très bon cheval de handicap Escalator (Cape Cross). La deuxième mère, Sayyedati (Shadeed), a remporté cinq Grs1, dont les 1.000 Guinées, les Sussex Stakes et le Jacques Le Marois (Grs1) !

La troisième mère, Dubian (High Line), fut championne à 4ans en Italie où elle a gagné le Premio Lydia Tesio (Gr1). Elle est également placée dans les Oaks d'Epsom et du Curragh (Grs1). Elle a produit plusieurs bons chevaux, dont Sayyedati et Golden Snake (Danzig), lauréat de quatre Grs1, dont le Ganay et le Jean Prat. Il fut le meilleur cheval d’âge en France pour la saison 2001.

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Frankel

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Kind

 

 

 

 

Rainbow Lake

MEHDAAYIH (F3)

 

 

 

 

 

 

Mr Prospector

 

 

Gone West

 

 

 

 

Secrettame

 

Sayyedati Symphony

 

 

 

 

 

Shadeed

 

 

Sayyedati 

 

 

 

 

Dubian

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’28’’00

1.000m à 600m : 26’’06

600m à 400m : 11’’88

400m à 200m : 11’’12

200m à l’arrivée : 11’’63

Temps total : 2’28’’69

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.