PRIX DE SAINT-PATRICK (L) - L’enfance de l’Art

Courses / 30.06.2019

PRIX DE SAINT-PATRICK (L) - L’enfance de l’Art

SAINT-CLOUD, DIMANCHE

Il n’avait pas couru depuis 136 jours et sa victoire facile, mais face à un lot très moyen, dans une épreuve à condition sur 1.900m, à Meydan. Mais pour sa rentrée sous 30°C, Art du Val (No Nay Never) s’est imposé dans le Prix de Saint-Patrick (L) dont il était le favori logique (1,7/1). Comme au mois de février, Art du Val démontre ce dimanche que les parcours corde à gauche lui conviennent parfaitement. Ce dimanche, il a galopé non loin de l’animateur, Tel Aviv (Nathaniel), dans un peloton réduit à seulement quatre partants. Cet imposant poulain noir a pu dérouler sa grande action sur le parcours clodoaldien et c’est vraiment sans difficulté qu’il a pris l’ascendant sur Tel Aviv à 300m du but. James Doyle n’a pas eu besoin de beaucoup utiliser la cravache pour faire gagner le poulain de Godolphin. Tantpispoureux (Showcasing) s’est lancé à sa poursuite, mais en vain. Il se classe deuxième à un peu moins d’une longueur. Boardman (Kingman), troisième sur quatre, termine à six longueurs et permet à Kingman (Invincible Spirit) d’obtenir un 16e produit black type.

Peut-être les États-Unis. La facilité de la victoire colle parfaitement à l’expression « c’est l'enfance de l'art », car Art du Val ne trouvait pas une grande opposition ce dimanche et n’a pas eu à forcer son talent. Charlie Appleby, son entraîneur, nous a confié : « Nous sommes très contents. Honnêtement, nous étions assez confiants. Il travaillait bien le matin et il a le droit de progresser encore. Je pensais le rallonger, mais James Doyle m'a dit qu'il pensait que le mile était vraiment sa distance. Pour le moment, nous n'avons pas encore établi de plan pour la suite mais nous allons peut-être regarder du côté des États-Unis. Il a plusieurs options mais rien n’est encore vraiment décidé. Après Dubaï, nous lui avons laissé du temps. Nous ne pensions pas qu'il était un poulain de Guinées, donc nous n’avons pas précipité les choses. Pendant ce temps, il a très bien évolué physiquement. Il a pris de la force. Nous allons pouvoir nous amuser avec lui, je pense. »

Tant mieux pour lui. Tantpispoureux a fait un bond sur l’échelle du handicapeur, passant de 35 à 44 de valeur à la faveur de deux succès dans de gros handicaps. Sur le papier, le lot de cette Listed n’était ni fourni ni très relevé. Son entourage a donc sauté sur l’occasion pour présenter ce cheval en forme. Et cet essai au niveau black type s’est révélé payant, avec une deuxième place à la clé. Francis-Henri Graffard, son entraîneur, nous a expliqué : « Il signe une bonne performance, en plaçant une bonne accélération. Nous n’avons aucun regret car il n’a fait que pousser le gagnant. Tantpispoureux prouve qu’il a encore progressé et devrait certainement être revu dans ce type d’épreuve. Nous allons voir ce qui est possible dans le programme. » Tantpispoureux tire son nom du fait qu’il a été racheté 50.000 € par son éleveur, en août 2017. Et vu sa progression, effectivement, c’est tant pis pour ceux qui ne l’avaient pas repéré alors qu’il était yearling ! Ce poulain a gagné à Blain-Bouvron-Le Gavre, à la fin du mois de mars.

Un petit-fils d’Aquarelliste. Élevé par monsieur et madame Daniel John Deer, Art du Val a été vendu 120.000 Gns à Godolphin sur le ring de Tattersalls, où il était présenté par Oakgrove Stud en octobre 2017. Avec des chevaux comme Never No More, No Needs Never, Chestnut Honey, Vanilla Gold, Servalan et aujourd’hui Art du Val, l’étalon de Coolmore No Nay Never (Scat Daddy) prouve qu’il ne donne pas que des 2ans. La distance moyenne de victoire de ses produits est 1.200m. C’est donc du côté maternel d’Art du Val qu’il faut chercher des éléments de tenue. Sa mère, Aquarelle Rare (Rainbow Quest), a gagné une course D sur 2.900m à Amiens. Elle a donné trois autres gagnants, mais Art du Val est son premier black type.

La deuxième mère, Aquarelliste (Danehill), a gagné les Prix de Diane, Vermeille et Ganay (Grs1). Sur onze produits en âge de courir, cette championne a donné trois black types, dont Âme Bleue (Dubawi), deuxième du Prix Jean Romanet (Gr1). La troisième mère, Agathe (Manila), a gagné le Psyché (Gr3). Elle était montée sur le podium de la Poule d'Essai des Pouliches et du Prix de Diane (Grs1). C’est la famille d’Artiste Royal (Clement L. Hirsch Turf Championship Stakes & Charles Whittingham Mem. Handicap, Grs1), Arcangues (Breeders' Cup Classic, Gr1), Cape Verdi (1.000 Guinées, Gr1), Angara (Beverly D. Stakes, Gr1)…

 

 

 

Johannesburg

 

 

Scat Daddy

 

 

 

 

Love Style

 

No Nay Never

 

 

 

 

 

Elusive Quality

 

 

Cat’s Eye Witness

 

 

 

 

Comical Cat

ART DU VAL (M3)

 

 

 

 

 

 

Blushing Groom

 

 

Rainbow Quest

 

 

 

 

I Will Follow

 

Aquarelle Rare

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Aquarelliste

 

 

 

 

Agathe


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 38’’93

1.000m à 600m : 25’’27

600m à 400m : 11’’92

400m à 200m : 11’’31

200m à l’arrivée : 11’’51

Temps total : 1’38’’94

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.