QATAR DERBY DES PUR-SANG ARABES DE 4 ANS (Gr1 PA) - Hayyan respire et fait parler sa vitesse

Courses / 16.06.2019

QATAR DERBY DES PUR-SANG ARABES DE 4 ANS (Gr1 PA) - Hayyan respire et fait parler sa vitesse

QATAR DERBY DES PUR-SANG ARABES DE 4 ANS (Gr1 PA)

Hayyan respire et fait parler sa vitesse

Toujours estimé mais difficile, Hayyan (Munjiz) a remporté le French Arabian Breeders' Challenge – Poulain (Gr2 PA, 1.600m) en fin d’année dernière à Toulouse. Après avoir raté sa rentrée (cinquième du Prix Dormane), il a montré son vrai visage en remportant la grande course de sa génération, le Qatar Derby des Pur-Sang Arabes de 4ans (Gr1 PA). Depuis Mushrae (Munjiz) en 2013, aucun cheval de cette race n’était allé aussi vite dans cette épreuve. Le cheval et son entraîneur, Frédéric Sanchez, remportent leur premier Gr1.

Au-dessus du lot. Dans une course où Ibn Gadir (Mared Al Sahra) a assuré un train régulier, Hayyan s’est fait discret en seconde moitié de peloton. À 500m de l’arrivée, le futur lauréat avait énormément de gaz. Alors que Deryan (Mahabb), le favori, semblait en route vers la victoire, Ioritz Mendizabal a lancé Hayyan. Ils ont brièvement lutté, mais le pensionnaire de Frédéric Sanchez était au-dessus du lot et à 100m du but, la course était jouée. Hayyan remporte son premier Gr1 PA avec une demi-longueur d’avance sur Deryan. Kanaan (Sarrab) est troisième à plus de trois longueurs.

Des conditions idéales. Thierry Delègue, racing manager de Yas Horse Racing Management, le propriétaire et éleveur des trois premiers, nous a expliqué : « Je ne vais pas vous cacher que nos espoirs étaient portés par Deryan. Mais Hayyan est un cheval que nous avons toujours énormément estimé. Il est délicat d’où le port d’un bonnet. Il a énormément de vitesse. Et avec lui, la difficulté était d’arriver à se décontracter. En ayant mis un leader, nous avons eu une course régulière et pour lui les conditions sont devenues idéales. Le poulain s’est décontracté ce qui n’était pas le cas auparavant, notamment à La Teste où le train n’était pas assez soutenu. Aujourd’hui, il a respiré et a ainsi pu placer son changement de vitesse qui est assez incroyable. Le matin, il laisse sur place des anglo-arabes. Nous n’étions pas certains qu’il irait au-delà de 1.600m, mais il prouve qu’il est en capable, dans une course régulière qui plus est. Son jockey a même été obligé de le reprendre à 350m de l’arrivée car il avait trop de gaz. Les deux autres, Deryan et Kanaan, ont bien couru. Nous avons le temps de réfléchir à leurs futurs engagements. En tout cas, nous avons une grande génération de 4ans et un élevage absolument exceptionnel. On peut difficilement rêver mieux. Il ne faut pas les user trop vite mais nous avions beaucoup misé sur ce Gr1. La saison est longue pour ces chevaux qui ont tout l’avenir devant eux. »

Pas d’excuses. Thomas Fourcy, l’entraîneur de Shalaa (Dahess), quatrième, nous a confié : « Le cheval court plutôt bien. Par la force des choses, après avoir été embêtés à la sortie des boîtes, nous avons dû le monter à l’arrière. Il a eu un bon passage avant de finir dans son action, dépassant Marid. L’année dernière, il était troisième à Saint-Cloud, près de Deryan, mais les conditions étaient particulières. Aujourd’hui, il y a eu une vraie course, avec du train. Nous avons les bonnes roues et nous avons essayé de les suivre quand ils ont avancé. Il n’y a pas grand-chose à dire. »

Un croisement avec 100 % de réussite. Hayyan est issu du même croisement (Munjiz sur Amidou Douzaia) que Bayan (Munjiz) lauréate du Qatar Prix de l’Élevage (Gr2 PA) au début du mois. Leurs mères sont d’ailleurs propres sœurs.

Sa mère, Dahwa (Tidjani), a gagné le Prix de l’Élevage (Gr2 PA). Son premier produit, Thabit (Munjiz), a gagné la Coupe du Sud-Ouest des pur-sang arabes (Gr3 PA). Le deuxième, Bandar (Munjiz), s’est imposé dans le Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI (Gr3 PA). La troisième, Najah (Munjiz), a remporté le Prix Nefta (Gr2 PA) et le French Arabian Breeders' Challenge-Pouliches (Gr2 PA). Elle s’est aussi classée troisième du Qatar Arabian Trophy des Pouliches (Gr1 PA). Hayyan étant le quatrième produit, on peut dire que ce croisement a 100 % de réussite !

La deuxième mère, Amidou Douzaia (Chéri Bibi), est à l’origine de plus de dix black types. Elle a notamment donné Salaamah (Njewman), lauréate des Emirates Equestrian Federation Stakes (Gr2 PA) à Newbury, Aliaa (Djelfor), la mère d’Abhaar (Al Nasr), vainqueur de l’Emirates Championship (Gr1 PA), Aryaan (Kesberoy), qui a produit Naseem (Mahabb), lauréat de l’Al Maktoum Challenge R1 (Gr1 PA) et de la President Cup (Gr1 PA)… La troisième mère a produit Tessadite (Tidjani), troisième du The President of The UAE Challenge Derby à Newmarket.

Saint Laurent

Kesberoy

Keiba

Munjiz

ZT Ali Bab

Unchainedd Melody

Blu Bint Haleema

HAYYAN (M4)

Flipper

Tidjani

Managhi

Dahwa

Cheri Bibi

Amidou Douzaia

Djebelle

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’04’’33

1.000m à 600m : 26’’67

600m à 400m : 13’’23

400m à 200m : 12’’89

200m à l’arrivée : 13’’20

Temps total : 2’10’’29

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.