Sottsass devant Anthony Van Dyck !

Courses / 04.06.2019

Sottsass devant Anthony Van Dyck !

Sottsass devant Anthony Van Dyck !

 Par Franco Raimondi

 C’est enfin arrivé ! Le QIPCO Prix du Jockey Club, pour sa quinzième édition courue sur 2.100m, a réussi à faire mieux que le Derby. Intello et Ruler of the World, pour un doublé signé Galileo, avaient fait jeu égal à 120 de rating au soir des deux courses en 2013.

Ce même rating – qu’il faut différencier de celui publié au 31 décembre de chaque année – a permis à Sottsass (Siyouni) de devancer Anthony Van Dyck (Galileo), auquel les handicapeurs anglais, en lui attribuant un 118, n’ont pas fait pas de cadeau. C’est à Mark Diley que l’on doit le fait que le Derby winner n’ait pas atteint 120 de rating. Il fallait avoir du courage car c’est un seuil quasiment acquis pour le gagnant d’Epsom. Le jugement sur le French Derby est très bien expliqué dans le blog des handicapeurs de France Galop (avec ce lien https://bloghandicapeursfrancegalop.com/2019/06/04/sottsass-so-classe/) : « Nous avons choisi de nous appuyer sur le rating fait par Persian King (Kingman) dans la Poule d’Essai des Poulains pour coter la course. Sottsass fait 120 (Persian King 116, Motamarris 112 et Cape of Good Hope 111). » Les handicapeurs ont aussi analysé la progression du pensionnaire de Jean-Claude Rouget : « Après une rentrée en demi-teinte Sottsass avait fait 109 dans le Prix de Suresnes (L) en surclassant un lot dont les participants avaient très bien recouru (6 livres de progrès pour le deuxième, 13 pour le troisième et 6 pour le quatrième). Compte tenu de sa fin de course, on espère le voir continuer su sa lancée et pourquoi pas devenir le premier vainqueur du Jockey Club à remporter le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe début octobre. »

 

Le pire Derby winner. En revanche, ce qu’affirme Mark Diley est plus obscur. Notamment lorsqu’il dit que récemment, deux autres lauréats du Derby n’ont pas franchi le 120 de rating. Il s’agit de Wings of Eagles (Pour Moi) et Ruler of the World (Galileo), qui ont affiché 119. En fait, Wings of Eagles ne figurait pas dans la liste des 120 et plus publiée par le site de la IFHRA après Epsom. Cependant, sur le programme de l’Irish Derby, sa course suivante, il était présenté avec un 120. Ruler of the World, quant à lui, était bien à 120 dans le classement officiel. Ces différences sont le fruit de révisions d’après-course faites en Irlande. Mark Diley, dans le blog des handicapeurs du BHA, a écrit : « Anthony Van Dyck avait un rating de 118 à 2ans… Les cinq premiers sont séparés par 0,6 longueur… Les chronos partiels du Derby laissent entendre qu’il a utilisé au mieux son énergie. Et en jugeant sa performance à 118, je pense qu’il n’a pas eu besoin d’améliorer sa forme de 2ans. »

 

Le meilleur anglais a fait 107… Le handicapeur anglais a mis sur une même ligne (117) les quatre poulains qui ont terminé derrière Anthony Van Dyck. Les six premiers sont tous entraînés en Irlande et le handicapeur irlandais, Garry O’Gorman, a confirmé le jugement de son confrère, également pour le sixième, Circus Maximus (Galileo) qui est pris à 110. Vu sous un autre angle : aucun poulain entraîné en Angleterre n’a fait 110 le jour J. Le meilleur des locaux, Humanitarian (Noble Mission), s’est arrêté à 107. Avec l’aide des poulains de Ballydoyle et du deuxième, le courageux Madhmoon (Dawn Approach), la fameuse moyenne de quatre premiers du Derby se fixe à 117,25, alors que celle du Jockey Club est à 114,75.

 

Quatre plus hauts que Sottsass. Sur les quatorze dernières éditions du Jockey Club, seuls quatre poulains ont affiché un meilleur rating que celui de Sottsass : Lope de Vega et son père Shamardal (Giant’s Causeway) avec respectivement 124 et 123 le jour de la course, alors que Vision d’État (Chichicastenango) et Reliable Man (Dalakhani) sont à 121. Trois autres sont à égalité avec le représentant de Peter Brant : Lawman (Invincible Spirit), Le Havre (Noverre) et Intello. Sottsass est donc le premier lauréat de Chantilly à atteindre 120 depuis Intello. La moyenne des gagnants du Jockey Club depuis 2005 est de 119,4 et ne peut pas rivaliser avec celle des lauréats du Derby (123,1).

 

L’écart se réduit en fin de saison. L’écart de 3,7 livres entre les deux courses peut paraître un peu trop important, mais les vainqueurs de Chantilly progressent davantage que ceux d’Epsom. Sept poulains qui se sont imposés dans le Jockey Club ont terminé leur saison de 3ans avec un meilleur rating que celui décroché dans le classique, alors qu’en Angleterre ils ne sont que cinq, dont Sea the Stars (Cape Cross), qui est spectaculairement passé de 124 à 136, Golden Horn (Cape Cross) et New Approach (Galileo), qui se sont améliorés de quatre livres, de 126 à 130. La progression la plus importante est à mettre au crédit d’Almanzor (Wootton Bassett), grimpant de 118 à 129, soit onze livres. Sur les ratings de fin de saison, l’écart entre les gagnants du Derby et ceux du Jockey Club est plus réduit : 125 à 121,7.

 

De bon augure en vue de l’Arc de Triomphe. Tout ceci démontre qu’après un triomphe classique, les 3ans doivent confirmer face aux chevaux d’âge. C’est exactement ce que l’on demande à Sottsass dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, mais aussi à Persian King, qui a le droit de revendiquer durant la seconde moitié de la saison le titre de meilleur miler d’Europe. Devant lui, à 120, il y a Phoenix of Spain (Lope de Vega) et Too Darn Hot (Dubawi), qui a été baissé après sa performance dans les 2.000 Guinées d’Irlande, mais également le lauréat de 2.000 Guinées, Magna Grecia (Invincible Spirit), à 118.

 

 

[Premier tableau]

Ratings « à chaud » (juste après les derbies) :

France 1 – Angleterre 13 (et 1 match nul)

 

Année

Gagnant JC

Rating

 

Rating

Gagnant Derby

2005

Shamardal

123

127

Motivator

2006

Darsi

116

121

Sir Percy

2007

Lawman

120

126

Authorized

2008

Vision d’État

121

126

New Approach

2009

Le Havre

120

124

Sea the Stars

2010

Lope de Vega

124

126

Workforce

2011

Reliable Man

121

122

Pour Moi

2012

Saonois

117

124

Camelot

2013

Intello

120

=

120

Ruler of the World

2014

The Grey Gatsby

119

123

Australia

2015

New Bay

119

126

Golden Horn

2016

Almanzor

118

123

Harzand

2017

Brametot

118

120

Wings of Eagles

2018

Study of Man

115

121

Masar

2019

Sottsass

120

118

Anthony Van Dyck

 

 

 

[Second tableau]

Ratings de fin d’année (au 31/12) :

France 3 – Angleterre 8 (et 3 matches nuls)

 

LES RATINGS DES 15 DERNIERS LAURÉATS DU JOCKEY CLUB VS CEUX DES 15 DERNIERS LAURÉATS DU DERBY D’EPSOM

Année

Gagnant JC

Rating

 

Rating

Gagnant Derby

2005

Shamardal

125

=

125

Motivator

2006

Darsi

116

121

Sir Percy

2007

Lawman

120

129

Authorized

2008

Vision d’État

122

130

New Approach

2009

Le Havre

120

136

Sea the Stars

2010

Lope de Vega

124

128

Workforce

2011

Reliable Man

122

=

122

Pour Moi

2012

Saonois

117

124

Camelot

2013

Intello

124

122

Ruler of the World

2014

The Grey Gatsby

127

=

127

Australia

2015

New Bay

122

130

Golden Horn

2016

Almanzor

129

121

Harzand

2017

Brametot

121

119

Wings of Eagles

2018

Study of Man

115

121

Masar

2019

Sottsass

 

Anthony Van Dyck

 

 

[Troisième tableau]

Les 4 premiers du « Jockey » vs les 4 premiers du Derby

Jockey Club                Rating                    Rating               Derby

Sottsass                     120                  >    118                   Anthony Van Dyck

Persian King               116                  <    117                   Madhmoon

Motamarris                112                  <    117                   Japan

Cape of Good Hope   111                  <    117                   Broome