John Gosden et Charlie Appleby, les yeux tournés vers le Jean Prat

International / 01.07.2019

John Gosden et Charlie Appleby, les yeux tournés vers le Jean Prat

John Gosden et Charlie Appleby étaient présents à Saint-Cloud ce dimanche. Nous leur avons demandé des nouvelles de plusieurs de leurs pensionnaires, notamment en vue du Qatar Prix Jean Prat (Gr1), qui se dispute à Deauville ce dimanche 7 juillet et, pour la première fois, sur la distance de 1.400m. Et les entraîneurs sont bien armés.

Par Anne-Louise Échevin

Too Darn Hot compte faire brûler la piste de Deauville. Too Darn Hot (Dubawi), le pensionnaire de John Gosden, a été le champion des 2ans l’an passé. Ce fut plus compliqué cette année : après avoir dû faire l’impasse sur les 2.000 Guinées de Newmarket (Gr1) en raison d’une chaleur à une jambe, il a conclu deuxième des Dante Stakes (Gr2), deuxième des 2.000 Guinées d’Irlande et troisième des St James’s Palace Stakes (Grs1). À part en Irlande, il n’était pour autant pas battu de beaucoup… L’élevage réserve ses surprises : Too Darn Hot est certainement un poulain de vitesse, là où sa propre sœur, Lah Ti Dar (Dubawi), est à son aise sur 2.400m !

John Gosden nous a dit : « Le plan est d’aller vers le Jean Prat avec Too Darn Hot. Il a très bien travaillé samedi matin. Je pense que nous l’avons couru sur trop long. Le mile exigeant du Curragh, le mile exigeant d’Ascot, et les 2.100m de York. J’ai dit assez clairement que nous nous sommes trompés avec lui et je crois que les 1.400m de Deauville vont lui plaire, de même que je crois qu’un mile sur piste plate lui conviendra aussi. Il a beaucoup de vitesse. Ses meilleures courses ont été les Dewhurst Stakes (Gr1) et les Champagne Stakes (Gr2), sur 1.400m. Je crois qu’il est temps de faire jouer ce qui fait sa force : la vitesse. Frankie Dettori me dit qu’il a énormément de vitesse de base et nous nous sommes trompés en le rallongeant. Nous l’avons durement appris. C’est parfois assez facile de se tromper, quand on voit que sa sœur court sur 2.400m. Je pensais que Too Darn Hot tiendrait les 2.000m, mais non ! À Ascot, il a manqué de tenue. Mais ce n’est jamais un problème d’avoir trop de vitesse : la plupart des chevaux sont trop lents ! »

Space Blues, des Jersey au Jean Prat. Charlie Appleby devrait aussi être de la fête dimanche prochain à Deauville, dans le Jean Prat. L’entraîneur devrait amener Space Blues (Dubawi), lequel vient d’être battu au balancier dans les Jersey Stakes (Gr3, 1.400m) de Royal Ascot par Space Traveller (Bated Breath). Ces deux poulains avaient laissé leur plus proche poursuivant à une longueur et demie. Space Blues présente un profil intéressant : son entourage a trouvé sa distance avec les 1.400m, le poulain évoluant auparavant sur 1.700m à 2.000m.

Charlie Appleby nous a dit : « Le plan avec Space Blues est de venir à Deauville pour le Jean Prat. Il a bien récupéré de sa deuxième place dans les Jersey Stakes (Gr3). Évidemment, cela va être une course relevée, avec notamment la présence de Too Darn Hot. Il a cependant sa place au départ et je le crois capable de réaliser une bonne performance. »

Des nouvelles de Ghaiyyath et Barney Roy. Charlie Appleby nous a donné des nouvelles de Ghaiyyath (Dubawi) et Barney Roy (Excelebration). Ghaiyyath était au départ annoncé pour les Hardwicke Stakes (Gr2), à Royal Ascot, où il a finalement laissé sa place à son camarade d’entraînement et de couleurs Masar (New Approach), lequel effectuait une grande rentrée, n’ayant pas couru depuis sa victoire dans le Derby d’Epsom 2018 (Gr1). Charlie Appleby avait de ce fait prévu d’amener Ghaiyyath pour le Grand Prix de Saint-Cloud, mais le cheval a été forfait. L’entraîneur nous a dit : « Il a eu un tout petit problème à un pied et nous ne l’avons donc pas couru dans le Grand Prix de Saint-Cloud. Pour être honnête, je pense que le terrain ne lui aurait de toute manière pas convenu, cela aurait été un peu rapide pour lui. Son souci a vite disparu et il devrait recourir d’ici à trois semaines et il aura pas mal d’options. C’est un peu frustrant que de ne pas avoir pu l’amener, mais je crois qu’avec le terrain du jour, cela n’aurait pas joué en sa faveur. »

Barney Roy devrait quant à lui venir en France durant l’été. Après une interruption de carrière suite à un passage au haras, où il s’est avéré infertile, Barney Roy a effectué son retour en piste en 2019. Il a gagné le Prix de Montretout (L) à ParisLongchamp, pour sa deuxième sortie de l’année, et il reste sur un échec dans les Queen Anne Stakes (Gr1) à Royal Ascot. Le plan est désormais de le rallonger, comme nous l’a dit Charlie Appleby : « Il devrait aller à Deauville pour courir le Prix Gontaut-Biron (Gr3). Je crois qu’il peut aller sur le mile mais qu'au niveau Gr1, c’est compliqué pour lui d’aller avec les meilleurs. À partir du moment où l’on monte de catégorie, je pense qu’il est mieux pour lui d’allonger la distance et je le crois capable de bien faire sur 2.000m. »